Dimension environnementale

La politique des contrats de Quartiers Durables place la démarche environnementale au centre de toutes les actions de renforcement.

En effet, chaque contrat de Quartier Durable doit impérativement intégrer une dimension environnementale dans chacun de ses projets.

Ainsi, les opérations immobilières répondent à des critères de haute performance énergétique : standard passif pour les constructions neuves et standard « très basse énergie » en rénovation.

Les espaces publics sont réhabilités avec des matériaux respectueux de l’environnement, en maîtrisant la consommation des éclairages et en assurant la gestion des eaux pluviales. Ces différentes interventions veillent également à systématiser la prévention et la gestion des déchets, la préservation sinon l’augmentation de la biodiversité, la création de jardins et de potagers partagés et la dépollution des sols.

Sur le plan social, outre les actions ciblées en faveur de la jeunesse et celles visant à garantir un accès aux personnes moins valides, les interventions visent à renforcer les liens entre tous les habitants du quartier et à promouvoir la solidarité intergénérationnelle. La promotion des modes de vie associés aux enjeux du développement durable est également fortement encouragée: antennes d’informations, animations, supports didactiques, éducation des enfants, etc.

Le soutien à l’emploi et aux activités économiques est un véritable défi dans les quartiers fragiles où le taux de chômage est très élevé. Les projets visent ici, entre autres, à aider des entreprises d’insertion et à former des jeunes et des demandeurs d’emploi. Notamment aux métiers de la Ville Durable, comme l'éco-construction, l’installation de systèmes faisant appel aux énergies renouvelables, le jardinage, l’agriculture urbaine, la propreté publique, etc.