jeudi 16 décembre 2010

Un mage maçon à Normale Sup !

L'actualité en matière d'histoire de la Franc-maçonnerie et de l'ésotérisme c'était, hier, la soutenance, dans la cadre prestigieux de l'École Normale Supérieure, du diplôme de l'EPHE de Benjamin Barret sur Lenain, l'auteur, en 1823, de La science cabalistique. L'ouvrage est surtout connu en raison de l'usage qu'en firent Papus et les milieux martinistes au début du XXe siècle, mais Lenain représente aussi un des chainons manquant entre l'illuminisme du siècle des Lumières et l'ésotérisme moderne. Lazare Républicain Lenain est né en 1793 comme le laisse deviner ce prénom dont était si fier le futur candidat "démocrate-ouvrier" aux élections de 1848. De milieu modeste, il exercera alternativement ou parallèlement les métiers de coupeur de velours et de bouquiniste. Dans ce dernier domaine, il se spécialise bien sûr dans l'occultisme, ce qui le met en contact avec tout un réseau de gens partageant le même intérêt. Lenain était membre de la loge du Grand Orient d'Amiens, La Parfaite Sincérité. Le jury a souligné la grande qualité de ce travail pionnier qui est une contribution significative à l'histoire de l'ésotérisme au XIXe siècle. Souhaitons qu'il débouche rapidement sur un livre... ou un article dans Renaissance Traditionnelle !

mercredi 15 décembre 2010

Pour une histoire des "décors" maçonniques

Plus que quelques jours (elle ferme le 23 décembre) pour découvrir la belle expo sur les marchands de décors maçonniques présentée par le Museum of Freemasonry de Londres (un coup d'Eurostar et en plus on finit ses courses de Noël !). C'est un vrai et beau sujet tant ceux-ci ont influencé la forme des "décors" maçonniques tels que nous les connaissons aujourd'hui. L'expo exploite notamment les extraordinaires archives du célèbre "Toye and Kenning" qui fournit tout l'Empire en tabliers pendant plus d'un siècle.
Sinon on peut bien sûr faire une visite virtuelle qui est aussi l'occasion de découvrir le nouveau site web culturel (très réussi) récemment mis en ligne par "Great Queen Street"
http://www.freemasonry.london.museum/museum/

mardi 14 décembre 2010

Un pionnier de l'histoire maçonnique moderne : G-H Luquet


Notre ami et collaborateur Alain Bernheim nous signale l'ouverture d'un site consacré à Georges-Henri Luquet. Pour les historiens de la Franc-maçonnerie, son nom est associé à un ouvrage pionnier, le fameux La Franc-maçonnerie et l'Etat en France au XVIIIe siècle édité chez Vitiano en 1963. Dans ce livre, plutôt que de reprendre les historiens qui l'ont précédé, Luquet propose un retour aux archives et publie toute une série de documents importants. Ces pièces, qui sont aujourd'hui des classiques, étaient alors, pour beaucoup d'entre elles, imprimées pour la première fois. Ce site nous révèle un autre aspect de la riche vie de l'ancien Chancelier du Grand Collège des Rites. Disciple de Bergson, il a apporté des contributions significatives dans divers domaines des sciences humaines, de la psychologie de l'enfant à la paléontologie. Le site est d'ailleurs du à un historien des sciences de l'université de Paris I Sorbonne.
http://luquet-archives.univ-paris1.fr/bibliographie.php?lg=fr

dimanche 12 décembre 2010

La Franc-maçonnerie et les Stuarts au XVIIIe siècle

Le dernier numéro de Politica Hermetica vient de sortir et publie les actes du passionnant colloque 2009. Voilà une question où s'entremêle vraiment le politique et l'hermétique. Tous les articles sont captivants mais on signalera notamment l'introduction de Michel Duchein, grand spécialiste des Stuarts à qui il a consacré plusieurs livres, qui est à notre avis la meilleure présentation synthétique du "Stuartisme" au siècle des Lumières. On notera aussi les contributions de Steve Murdoch et Robert Collis. Ce dernier révèle l'existence d'un document stuartiste faisant allusion au "Mot du Maçon"... en 1714 ! Un magnifique volume à mettre dans toutes les bibliothèques maçonniques.

samedi 11 décembre 2010

Du nouveau sur Chaillon de Jonville

Jonville une terre… des hommes… par Michel Jonville, Henri Reboul. Édité et distribué par Michel Jonville, 17, rue Jean-Baptiste Baudin 21000 Dijon, 2010, 634 p. ; 26 € (20 € + 6 € de frais de port).
On sait le rôle essentiel joué par Augustin Chaillon de Jonville comme substitut du Grand Maître, le comte de Clermont, dans les années 1760, années cruciales pour la Première Grande Loge de France et donc pour l’organisation de l’ordre en France. Mais, de l’homme lui-même, on ne savait pas grand-chose jusqu’il y a quelques années où Michel Jonville s’est attaché avec talent et persévérance à reconstituer sa biographie. L’auteur nous livre dans cet épais volume le fruit de ses recherches sur l’homme et sa famille. Cette meilleure connaissance de la personnalité de l’un des acteurs importants de l’histoire maçonnique française apporte un éclairage passionnant sur la vie des loges au mitant du XVIIIe siècle. Chaillon de Jonville vivra encore bien des années après les péripéties de la Première Grande Loge puisqu’il meurt en 1807. On ne savait pas ce qu’il était advenu de son engagement maçonnique après la fermeture de la Grande Loge en 1766… les auteurs ont retrouvé un document montrant son appartenance à L’Olympique de la Parfaite Estime en 1786.

vendredi 10 décembre 2010

Un numéro superbe... et en couleur !

Et nous sommes très fiers de ce n° superbe - et en couleur - qui donne des pistes de réflexions très stimulantes et fécondes sur la présence d'Hiram dans le légendaire européen... bien avant l'apparition de la Maçonnerie spéculative

lundi 6 décembre 2010

Le numéro 159 est paru !

Le numéro 159 de Renaissance Traditionnelle vient d'arriver de l'imprimerie. Les abonnés ne devraient donc pas tarder à le recevoir.

Quant au numéro 160, il est à la maquette.