Mise en marche et qualité
> Export

L’exportation de fruits à la Réunion en 2005 :

- En vingt ans, les exportations réunionnaises de fruits ont été multipliées par dix.

Depuis ces trois dernières années, les exportations de fruits ont réamorcé une progression positive (+ 34%) en dépit de l’arrêt d’activité de la compagnie Air Bourbon et du renforcement des normes de sûreté aérienne.

Cette augmentation a été facilitée par l’appui de la Chambre d’Agriculture dans l’organisation de la filière, notamment sur les problèmes de fret, et le professionnalisme des agriculteurs et exportateurs.

Les producteurs exportateurs ont ainsi pu s’adapter aux contraintes nouvelles qui leur étaient imposées. Il en résulte, aujourd’hui une importante autonomie de fonctionnement de leur activité export :
- Ils sont regroupés en petites structures coopératives à échelle humaine dont ils maîtrisent parfaitement les coûts et le fonctionnement.
- Ils sont équipés de matériels de calibrage adaptés et performants.
- Ils conditionnent selon des normes standardisées les fruits prêts à l’envoi.
- Depuis fin 2004, certains d’entre eux ont l’agrément de la DGAC en tant que « chargeur connu » ce qui leur permet de livrer directement à l’aéroport des sous-palettes standardisées en évitant les opérations de sûreté.
 
Pour l’année 2005, outre la croissance d’activité des opérateurs habituels (preuve de la confiance retrouvée), on note l’apparition de deux nouveaux projets ambitieux principalement axés sur l’exportation de letchi avec la société SIVEL (export de barquettes de letchis géré par Colipays) et AV’TRADE (export de letchis conditionnés en Métropole et vendus en Allemagne, Espagne et Italie).
Des capacités aériennes prévues, il ressort une poursuite de l’engagement important d’Air France et des propositions nouvelles, à la hausse, d’Air Mauritius et de Corsair.
 
La Chambre d’Agriculture poursuit son action de mise en valeur des produits réunionnais et du savoir faire des producteurs en accompagnant le Syndicat Qualité Fruits Réunion dans les démarches de reconnaissances officielles. Elle apporte également son soutien aux producteurs pour supprimerles « freins » qui persistent encore sur l’export.
 
Le plus important étant aujourd’hui le coût du fret aérien. L’éloignement de la Réunion des marchés européens rend incontournable l’utilisation du transport aérien pour expédier les produits frais.
Les charges aéroportuaires représentent 1/3 des coûts logistiques. Le coût de fret est 3 fois plus important que la valeur de notre matière première.
En deux ans la surcharge fuel payée par les producteurs exportateurs a augmenté de 360% (0.13 à 0.6 €/kg).
En attendant la mise en place du programme européen spécifique de prise en compte des surcoûts, et compte tenu de l’augmentation fulgurante du prix du fuel aérien, il est indispensable d’octroyer aux exportateurs de fruits une aide d’urgence pour compenser leur coût de fret.
 
 
 
 
- Les chiffres de l’export réunionnais
 
Tonnages des fruits exportés par la Réunion (sources douanes)
 
2001
2002
2003
2004
 Ananas
1121,4
1100,1
1393,7
1465
 Mangues
12,5
33,1
43,4
43
 Litchis
192
155,6
195,6
206
 Fruits de la passion
16,6
28,8
38
52
 Total
1342,5
1317,6
1670,7
1766
 Evolution
3%
-2%
27%
6%

 
 
 
  24, rue de la Source, BP 134 - 97463 Saint-Denis Cedex
Email : rcommunication@reunion.chambagri.fr
Tel : 0262.94.25.94 - Fax : 0262.21.06.17