La chasse en France
Etat des lieux

 

o LIGUE ROC

o FAUNE SAUVAGE

o NON-CHASSEUR

o ANIMAL SENSIBLE

o CHASSE

o POUR LES JEUNES

o COMMUNIQUÉS

o PUBLICATIONS

o SOUTENIR ET AGIR


LIGUE ROC
26 rue Pascal
75005 PARIS
01 43 36 04 72




analyse mesure frequentation internet par


LES VICTIMES
Tableaux de chasse
Espèces chassées
Comparatif européen
Lâchers d’animaux d’élevage
Problèmes posés aux non-chasseurs
Accidents de chasse
• Du plomb dans les cartouches

LES PÉRIODES
On chasse plus de 6 mois par an
Comparatif européen
Chasse aux oiseaux, au Québec

LES CHASSEURS
Comparatif européen
Vous êtes chasseur, ouvrons le dialogue
Point de vue d'un chasseur

DIFFÉRENTES PRATIQUES (EXEMPLES)
Chasse de nuit
Chasse à courre
«Les chasses traditionnelles»
Chasse à l’arc
Déterrage
Piégeage
Braconnage


LA CHASSE A COURRE

DES CHIFFRES

  • 112 équipages de chasse à courre du lièvre
  • 87 équipages du chevreuil
  • 77 équipages du renard
  • 39 équipages du lapin de garenne
  • 38 équipages du cerf
  • 31 équipages du sanglier
 

Equipage: ensemble des personnes, des chiens et des chevaux qui participent à une chasse à courre.



QU'EST-CE QUE LA CHASSE À COURRE ?

C’est une méthode de chasse pratiquée par des personnes à pied ou à cheval (les veneurs) aidées par une meute de chiens dressés et spécialisés dans la poursuite d'une espèce particulière. L’animal (cerf, chevreuil, sanglier, renard, lièvre...) est pousuivi pendant des heures jusqu’à épuisement total. C’est alors le moment culminant : “l’hallali”.
Lorsque la victime est “aux abois”, totalement encerclée, blessée par les morsures et déjà à demi-morte de fatigue et d’effroi, l’un des chasseurs met fin à son martyre en l’achevant à l’aide d’une dague ou d’un fusil (le cerf est parfois noyé dans la vase d’un étang).
Le lièvre et le chevreuil sont parfois déchirés vivants par les chiens.


LA CHASSE À COURRE

  • porte atteinte aux populations de cervidés, car la recherche du beau trophée conduit à chasser les meilleurs reproducteurs potentiels,
  • ne remplace nullement l’action des prédateurs qui eux chassent pour se nourrir et attaquent de préférence des animaux malades et déficients,
  • est particulièrement néfaste au moment du brâme,
  • perturbe gravement l’équilibre de la forêt: sonneries de trompes, allées et venues des équipages, des chiens, des véhicules…

  • fait souffrir atrocement l’animal poursuivi. Les examens biochimiques effectués sur des échantillons de muscle et de sang de cerfs victimes sont caractéristiques d’un grand stress et de terribles souffrances,
  • méprise trop souvent les libertés individuelles quand elle se termine sur une propriété privée alors que le droit de suite n’existe plus.
La chasse à courre n’a plus sa place dans une société moderne, elle est interdite en Allemagne, en Belgique, en Ecosse…

Des alternatives existent: jeux équestres, chasse à courre fictive (l’animal est remplacé par un leurre).

Des informations sur ce thème dans nos publications !