SI LA TERRE M'ÉTAIT CONTÉE
Europe

Europe

Drapeau de l'Europe

Drapeau de l'Europe

Description et signification :
Le drapeau européen représente un cercle de douze étoiles dorées sur fond bleu. la couleur bleu azur représente le ciel. Les étoiles : à 5 branches représentent les peuples d’Europe.
Les pointes des étoiles ne se touchent pas, le cercle reste donc ouvert, ce qui signifie que l’Europe ne constitue pas une société close, mais s’ouvre au contraire sur le monde.
Dans différentes traditions, douze est un chiffre symbolique représentant la complétude. Quant au cercle, il est entre autres un symbole d'unité. Pas seulement symbole de l’Union européenne, mais aussi de l’unité et de l’identité de l’Europe dans un sens plus large.
Le cercle d'étoiles dorées représente la solidarité et l’harmonie entre les peuples d’Europe.
Le nombre d'étoiles n’est pas lié au nombre d’États membres. Il y a douze étoiles, car ce chiffre est traditionnellement un symbole de perfection, de plénitude et d’unité. Ainsi, le drapeau reste le même, indépendamment des élargissements de l'Union européenne.
En 1985, le drapeau a été adopté par tous les chefs d'État et de gouvernement de l'U E comme l'emblème officiel de l'Union, qui à cette époque s'appelait les Communautés européennes, et aujourd'hui, Union Européenne..

L'hymne européen

Écouter l'hymne de l'Europe

Origines

La mélodie de l'hymne européen est tirée de la Neuvième symphonie composée par Ludwig van Beethoven en 1823.
Pour le dernier mouvement de cette symphonie, Beethoven a mis en musique l'Ode à la joie écrite en 1785 par Friedrich von Schiller. Ce poème exprime la vision idéaliste que Schiller avait de la race humaine, une vision de fraternisation de tous les hommes que partageait aussi Beethoven.
En 1972, le Conseil de l'Europe a choisi le thème musical de l'Ode à la joie de Beethoven pour en faire son propre hymne, en demandant au célèbre chef d'orchestre Herbert von Karajan d'en écrire trois arrangements, pour piano, instruments à vent et orchestre symphonique. Cet hymne sans paroles évoque, grâce au langage universel de la musique, les idéaux de liberté, de paix et de solidarité incarnés par l'Europe.
Les chefs d'État et de gouvernement de l'Union européenne en ont fait l'hymne officiel de l'Union en 1985. Il n'est pas destiné à remplacer les hymnes nationaux des États membres, mais à célébrer les valeurs qu'ils partagent tous, ainsi que leur unité dans la diversité.

Limites de l'europe

Traditionnellement, on divise les terres émergées de la terre en six parties, (Europe, Asie, Afrique, Amérique, Océanie, Antarctique), qu'on appelle souvent, par commodité et tradition historique, des continents.
La définition des limites de l’Europe est controversée, car le continent européen n’existe pas en tant qu’unité physique, il partage avec l'Asie une seule plaque tectonique et constitue avec elle un super continent dénommé Eurasie.
Les limites entre Europe et Asie sont donc une convention plus culturelles ou historiques, que géographiques ou géologiques.
Cependant, aucune définition n'est donnée sur ce que l'on entend par « État européen ». Si le territoire de certains États est indiscutablement sur le continent européen et si d'autres n'en font indiscutablement pas partie, l'appartenance ou non à l'Europe de certains autres est moins tranchée.
L’Europe, continent de l'émisphère nord, d'une superficie de 10 392 855 kilomètres carrés, soit un tier de l'Afrique, ou un quart de l'Asie ou de l'Amérique,  pour une population de 733 000 000 d'habitants, comporte 47 pays et 2 dépendances..  C'est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent eurasiatique, voire comme une des sous-parties du super-continent de l’Afro-Eurasie, selon le point de vue. Elle est parfois qualifiée de « Vieux Continent », par opposition au Nouveau Monde, l'Amérique.
L'Europe est bordée :
au nord par l'océan Arctique,
à l'ouest par l'océan Atlantique,
au sud, par la mer Méditerranée qui la sépare de l'Afrique.
À l'est, on admet depuis le XIXe siècle que la chaîne de l'Oural, le fleuve Oural, la mer Caspienne, la chaîne du Caucase, la mer Noire, les détroits du Bosphore et des Dardanelles et la mer Égée marquent la limite géographique entre l'Europe et l'Asie. Cette limite est assez généralement acceptée, mais la partie entre l'Oural et la Caspienne et celle sur le Caucase varient parfois suivant les auteurs.
traditionnellement, on dit que les pays indiscutablement européens s'arrête à l'isthme situé sur une ligne reliant Odessa, sur la mer Noire, et Kaliningrad sur la mer Baltique. Cette autre limite extrême de l'Europe correspond aux frontières de l'Ukraine et de la Biélorussie, mettant toute la zone russe dans une situation intermédiaire "un peu asiatique, un peu européenne".
D'un point de vue plus scientifique, si l'on se réfère à la tectonique des plaques, l'Europe et la partie continentale de l'Asie ne sont qu'un seul et même continent, appelé Eurasie.
Contrairement à une idée répandue, ce n'est pas la ligne de crêtes du Caucase qui sert de limite mais l'ensemble des zones de faible altitude située entre le Grand et le Petit Caucase.
Lorsqu'il y a 50 millions d'années le continent africain s'est rapproché de l'Eurasie, il emmenait avec lui la péninsule arabique et l'actuel Proche-Orient, Turquie incluse, qui lui étaient soudés. En se rapprochant, le Nord-Est de cet ensemble Arabie-Proche-Orient a d'abord réduit la mer qui se trouvait là, une portion du paléo-océan Thétys, jusqu'à la faire disparaître complétement. Les vestiges de cette mer paléolithique sont la mer Méditerranée, la mer Noire, la mer Caspienne et enfin la mer d'Aral.
Le choc avec la plaque eurasienne a provoqué un plissement qui s'est traduit par la naissance du Caucase. Et les zones basses qui subsistent correspondent à celles occupées il y a bien longtemps par la mer. Il n'y a donc aucune raison pour qu'elles ne servent pas de limite puisqu'on pourrait presque imaginer la mer à leur place. Ces zones étant devenues de la terre ferme, on choisira pour établir une limite entre les deux continents soit la ligne de partage des eaux soit le fleuve qui draine à la fois des eaux du Grand Caucase (Europe) et des eaux du Petit Caucase (Asie).
En fait deux fleuves sont dans ce cas: la Koura à l'Est, et le Rioni à l'Ouest. Ce dernier était d'ailleurs considéré par les grecs de l'Antiquité comme la limite de l'Asie et de l'Europe.
Regardons à présent l'Oural.
Ces montagnes sont d'époque hercynienne et correspondent elles aussi à une zone de rapprochement de continents. Mais cette fois, pour retracer l'orogenèse de l'Oural, il faut remonter à 250 ou 300 millions d'années, époque ou les paléocontinents Sibéria et Kazakhstania sont entrés en collision avec le supercontinent Laurasia, faisant ainsi naître la célèbre chaîne.
Si aujourd'hui les plaques tectoniques correspondant à ces anciens continents sont bien soudées entre elles, l'Oural marque le souvenir lointain d'un rivage à cet endroit. Celui de la mer Uralian, une partie de la Thétys!
Les cas de la Russie et de la Turquie sont emblématiques du hiatus politico-géographique.
Ces deux nations ayant la plus grande partie de leur territoire en Asie, et Moyen-Orient, le plan politique ne recoupe pas le «plan» géographique premier. Ainsi, si la Russie est occidentale par sa culture, son histoire et une part de son territoire, son centre de gravité fait d'elle un quasi-continent, s'étendant du Pacifique jusque dans l'Europe. Le cas est plus complexe pour la Turquie, celle-ci possédant la majeure partie de son territoire au Moyen-Orient, et possédant par l'histoire une culture mixte entre la culture occidentale et moyen-orientale.
Quelques îles de l'Atlantique (Madère, Canaries, Açores), que la géographie ne rattache pas à ce continent, sont considérées comme européennes par l'origine de leur peuplement et de leur culture. C'est aussi le cas du Groenland, qui appartient au Danemark. Certaines anciennes puissances coloniales d'Europe occidentale ont conservé quelques territoires en dehors du continent dont les habitants sont européens, et intégrés à différents niveaux au sein de l'Union européenne, comme par exemple les départements et territoires d'outre-mer pour la France.
L'Europe présente cinq grandes régions géographiques, de l'Ouest, centrale, du sud, du nord,de l'Est.
Elle s'étale en latitude du 36ième au 71ièmee parallèle nord, soit plus de 4 000 kilomètres entre les espaces scandinave et méditerranéen. De ce fait, le contraste de température est considérable entre l'extrême nord, moyenne annuelle -5 °C environ, et l'extrême sud, moyenne annuelle 18 °C environ.

Pays et outre-mer de l'Europe

La liste officielle des pays qui ont tout ou partie de leur territoire en Europe sont au nombre de 47 :
Albanie, Allemagne, Andorre, Autriche, Belgique, Biélorussie, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Kazakhstan, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Macédoine, Malte, Moldavie, Monaco, Monténégro, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Royaume-Uni, Russie, Saint-Marin, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, Tchéquie, Turquie, Ukraine et Vatican.

L’Outre-Mer européen

En 2010, il regroupe 28 territoires et régions de l’outre-mer faisant partie intégrante de l'UE ou associés à 6 États membres de l’UE (Danemark, Espagne, France, Pays-Bas, Portugal et Royaume-Uni).
Ils sont regroupés en 7 régions ultra périphériques : Açores, Canaries, Guadeloupe, Guyane française, Madère, Martinique, La Réunion.