Sur le RING

Amélie Poulain chez les Francaouis

SURLERING.COM - THE BOOKMAKER - par Pierre Schneider - le 21/09/2010 - 3 réactions - Facebook Twitter Wikio print.jpg, 760B

Si Gallimard avait lu ce manuscrit avant de le publier, il aurait compris que son auteur voulait juste écrire une histoire. Pas un roman initiatique. Pas une étude socio-historique. Un roman. Et sans prétention.



A priori négatif

Ça commence mal dés le titre. Salaam la France. Non, correction. Ça commence mal dés le nom de l'auteur. Bernard du Boucheron. Pour le rédacteur de Gallimard, il est synonyme de "violence sèche, (de) phrases en coup de fouet", sans doute depuis son roman chez les veneurs. Pauvre de lui, ça va sans doute lui rester. Pour moi, il est surtout l'auteur du catastrophique Court Serpent, inexplicablement couronné par l'Académie Française, récit romancé de l'évangélisation médiévale de quelque Hyperborée. Déjà, Boucheron affectait les situations où, loin du pouvoir central, on pouvait niquer et tuer à volonté. Disons juste que le narrateur de Court Serpent, un prélat peu scrupuleux, fait passer le Bernardo Gui du Nom de la Rose (le film!) pour un bisounours d'ambiguïté psychologique. Vous avez bien lu : Jean-Jacques Annaud, le cinéaste de l'infra-langage des ours, des tigres jumeaux et des Cromagnons, est meilleur psychologue. Oui, c'est ce que j'ai voulu dire. Oui oui.

A quoi bon résumer? Salaam la France raconte les premiers pas d'un médecin colonial, salarié par le Gouvernement General d'Algérie, en 1954. La description du wagon de troisième qui l'emmène à Marseille nous fait craindre quelque Amélie Poulain chez les Francaouis. A raison. "Une nuit pâteuse passée sur la banquette en moleskine d'un wagon qui sentait le vomi et la mandarine". C'est du Jeunet en orange et brun. Tout le train des figures imposées va suivre : la mémé juive, la putain au grand cœur, la gamine coloniale trousse-chemise, le grand seigneur berbère et ses esclaves, la chasse au faucon et les femmes coloniales, si justement habillées pour l'hiver par Montherlant il y a bien longtemps. On échappe de justesse au dromadaire, "noble vaisseau du désert", et comme il se doit, on meurt a la fin.

Un roman sans prétentions, qui gagnerait à être présenté comme tel

Je suis méchant. Le roman de Bernard du Boucheron souffre surtout des attentes que plaque de travers sur lui un quatrième de couverture dépourvu de grâce et de vérité. L'Algérie "bouillante de haines prêtes a déborder" et le coup du roman initiatique avec trois femmes (à la suite, hein, pas ensemble!), ce n'est pas le sujet ici. On a plutôt l'impression que l'auteur s'est réveillé un matin en voulant écrire un texte sur l'Algérie coloniale finissante. Comme il est doué, hop, deux trois personnages, une intrigue, un début, une fin, quelques comptes a régler en clin d'oeil (le dispensable prologue qui établit le cynisme d'un narrateur a une époque qui ne sera plus dépeinte ensuite). Une morale? On verra plus tard. Un message? Exercice pour le lecteur.  Une longueur? moins de 200 pages, lu en deux heures. Comme tombé du synthétiseur de nourriture de l'Enterprise, le bouquin ne tarde pas à arriver, encore tiède.

On y lit quelques formules bien trouvées. L'architecture algérienne post coloniale est "un urbanisme sans plan mis en œuvre par une administration sans argent". L'histoire de l'Algérie française est résumée par "cent trente deux ans de coups de pied au cul". On y lit aussi, hélas, nombre de formules très mal trouvées et ce que Gallimard a pris pour une "violence sèche" est en réalité une crudité humide et gratuite matinée de lieux communs. "l'Islam guettait déjà avec ses poignards" (copyright le Figaro?). "Celine avait le pubis blond et le tempérament docile" (et réciproquement?) "Elle était résiliente comme un matelas a ressorts et ne pleurait jamais" (deux points en moins). Je vous épargne la pine de cheval qui précède une scène d'amour de, allez, deux bonnes lignes, de même que la bite "beurrée de sécrétions" d'un vieillard lubrique. Ce n'est pas ainsi qu'on fait du Jean d'Ormesson.

En somme, il y a des clichés, mais suffisamment documentés pour être des clichés originaux et même anachroniques (une conscience des massacres de Setif en 1954?) Il y a des phrases laides mais bien écrites. Il y a un savoir faire qui captive le lecteur et, somme toute, il y a une place pour Salaam la France sur votre pile de livres à lire : en dessous.

Pierre Schneider


Toutes les réactions (3)

1. 21/09/2010 00:09 - Gaël

GaëlEt voilà, encore un livre de merde édité par Gallimard! Je suis atterré par les publications de cette maison dont il ne reste que le prestige du nom et les auteurs passés, décédés, ou ayant quitté le navire. Leurre de la littérature d'aujourd'hui, le trio Ben Jelloun-Kundera-le Clézio leur suffit à remplir les caisses et à se payer la part du lion, prix automnaux compris. Gaston Gallimard lui aimait la littérature, à une époque où il fallait se battre pour exister, faire vivre ses auteurs d'abord et en dernier soi-même. Il savait que ce sont eux qui ramenaient les ronds, et pour cela il fallait avant tout être crédible. Pas les noyer au millieu d'un tas de branques.

2. 23/09/2010 02:05 - nico

nico"Ne parle pas de ce qui t'encombre, de crainte que cela n'alourdisse ta langue"
Étonnant que le Ring succombe à cette pénible tentation de décrier un auteur que nul ne salue, et ce à raison de sa prose toute empreinte de médiocrité mal contenue.
Cher Pierre, lancez-nous plutôt sur les pistes qui vous avivent, nous ne vous y suivrons que plus volontiers!

3. 23/09/2010 02:20 - Gaël

GaëlNico, je suis sûr que vous avez lu Sun Zu. "Connais ton ennemi et connais toi toi-même. Eussiez- vous cent guerres à soutenir, cent fois vous serez victorieux". Sur le Ring, on fait aussi la guerre à ceux qui usurpent le nom de littérature.

réagissez, commentez, publiez, vous êtes sur le ring



Veuillez saisir le code Anti-Robot, ce code sert à vérifier que vous n'êtes pas un Robot.
Bashungs, la biographie
Pierre Schneider par Pierre Schneider

Chroniqueur, éditorialiste.

Dernière réaction

Et voilà, encore un livre de merde édité par Gallimard! Je suis atterré par les publications de cette maison dont il ne reste que le prestige du nom et les auteurs passés, décédés, ou ayant...

Gaël21/09/2010 00:09 Gaël
Offrez vous le dernier Houellebecq
Articles les plus lus
  • La Fête de l’Huma est-elle encore drôle ?La Fête de l’Huma est-elle encore drôle ?

    Par François-Xavier AjavonAlors que vient de s’achever en France la légendaire Fête de l’Humanité, certains autres pays ont le communisme moins festif et même nettement moins glorieux. Le...

  • Pourquoi le futur n'a plus besoin de nousPourquoi le futur n'a plus besoin de nous

    "La singularité est une notion californienne : c’est la pointe extrême du développement humain, et sa fin : l’assomption des machines. Google organise chaque été, dans la Silicon Valley, une...

  • Voyage au bout de la MancheVoyage au bout de la Manche

    Si Philippe Croizon signe un indiscutable exploit sportif, on ne sait toujours pas si les Belges vont se séparer. Toujours est-il que nous avons d'excellentes raisons pour leur accorder notre...

  • Amélie Poulain chez les FrancaouisAmélie Poulain chez les Francaouis

    Si Gallimard avait lu ce manuscrit avant de le publier, il aurait compris que son auteur voulait juste écrire une histoire. Pas un roman initiatique. Pas une étude socio-historique. Un roman. Et...

  • Conversation houellebecquienneConversation houellebecquienne

    Il faut savoir terminer une révolution. Mais il est bon de la terminer en beauté. Nous avons beaucoup parlé de Houellebecq sur le Ring ces derniers temps, c'est vrai. Et beaucoup de choses ont...

  • Permis à points : récupérer d'un stagePermis à points : récupérer d'un stage

    Récemment, le permis à point est revenu sur le devant de la scène, avec l'adoption par le Sénat d'un amendement rendant la récupération des points perdus plus courte : six mois au lieu d'un an...

  • Sur le fil de Nadia ComaneciSur le fil de Nadia Comaneci

    Ce n’était ni un ange ni un robot, même si l’on pouvait croire qu’en elle il y avait un peu des deux. Elle avait, ça c’est certain, des cheveux noirs, casque de pétrole, celui de Ploiesti...

  • La Main gauche de David LynchLa Main gauche de David Lynch

    Ami lecteur, je vais te confier un secret. Chaque jour, une fois par jour, offre-toi un cadeau. Ne le planifie pas, ne l’attend pas, mais laisse-le advenir. Ça peut être une sieste en milieu...

  • Pacôme Thiellement, le Ta’wîl de la PopPacôme Thiellement, le Ta’wîl de la Pop

    Pacôme Thiellement travaille sur la pop music, la magie noire, le vedettariat, les eskimos, la folie qu’on enferme, les fantômes, la bande dessinée, Twin Peaks, l’hypnose, la grande note, les...

  • Delarue, toute une histoire pour un peu de poudreDelarue, toute une histoire pour un peu de poudre

    Avant on laissait ses avocats gérer les problèmes judiciaires, aujourd’hui les célébrités prises la main dans le sac de farine cherchent avant tout l’absolution médiatique.L’époque est...

  • Le nouveau chasseur venu du froidLe nouveau chasseur venu du froid

    Par Aldo-Michel Mungo, analyste en géostratégie, directeur de la rédaction du magazine militaire Carnets de Vol. Le chasseur expérimental russe de cinquième génération T-50 développé par le...

  • Union pour la Méditerranée, fin de l'histoire ?Union pour la Méditerranée, fin de l'histoire ?

    Deux ans après son lancement fastueux, la montagne de l’Union Pour la Méditerranée a accouché d’une souris. Analyse d’un échec.Idée chère à Henri Guaino, le projet d’Union...

  • Espace teenager au Pompidou CenterEspace teenager au Pompidou Center

    Après le partenariat gouvernemental avec Skyblog pour toucher "les jeunes", voilà que le Centre Poopidoo a ouvert un espace spécial pour les adolescents, histoire qu'ils kiffent comme il faut le...

  • La carte et le territoire, une éthique de la contemplationLa carte et le territoire, une éthique de la contemplation

    par Pierre PoucetTerminer un Houellebecq est, au sens fort, une épreuve. Au terme d’une succession de chapitres douloureux et denses, agencés dans une narration parfaite au rythme rond,...

  • Murakami brûlera-t-il Versailles ?Murakami brûlera-t-il Versailles ?

    Pourquoi avoir les pieds qui touchent terre lorsqu'on peut invoquer le culte de Louis XIV pour décrier une exposition presque anodine, et être pris au sérieux? Les ennemis du homard pop sont de...

  • Petit lexique de science sarkozystePetit lexique de science sarkozyste

    C'est un livre de combat. Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot ont passé leur vie de sociologues à examiner à la loupe les riches et les puissants, avec l'idée bien ancrée qu'ils ne doivent...

  • Punishment Park en correctionellePunishment Park en correctionelle

    Nicolas Sarkozy, en pleine rentrée sociale et entre une bonne quarantaine d'annonces, de petites phrases, de dérapages, de mesures et de polémiques, a laissé entendre qu'il faudrait introduire...

  • Les larmes de Philippe MexèsLes larmes de Philippe Mexès

    C’était le 25 avril 2010, au Stade Olympique, la Roma recevait la Sampdoria de Gênes.Gamin, sans trop savoir pourquoi, je soutenais la Samp. En 1992, Gianluca Vialli et Roberto Mancini hissaient...

  • Quand l’imam de Drancy reprend le programme de Villiers 2007Quand l’imam de Drancy reprend le programme de Villiers 2007

    Hassen Chalghoumi, l’imam de Drancy vient de sortir un livre aux éditions du cherche midi intitulé « Pour l’Islam de France. » (1) C’est ainsi qu’il vole au secours des valeurs de la...

  • Un moment nuUn moment nu

    « La carte et le territoire » de Michel Houellebecq, par Marin de Viry (initialement publié par la Revue Des Deux Mondes).Une sorte de gravité énigmatique émane du dernier roman de Michel...

  • Faut-il gracier la Corrida ?Faut-il gracier la Corrida ?

    Le 28 juillet dernier, les medias du monde entier ont annoncé tel un coup de tonnerre le vote par le Parlement de Catalogne de la proposition de la Loi d'Initative Populaire entraînant...

  • L'affaire Lemaire ou l'homophobie des ploucsL'affaire Lemaire ou l'homophobie des ploucs

    L'affaire débute en juin 2009, par un premier épisode bien étrange sur le terrain de Chooz… Devant une caméra de France 3 à peine déballée, Yoann Lemaire, homosexuel revendiqué, entre sur...

  • Opéra géant à DuisburgOpéra géant à Duisburg

    Rends-moi le son de la joie et de la fête :qu’ils dansent, les os que tu broyas !Psaume 51, 10L’amour est enfant de bpm. Vingt-et-un de ses épigones sont morts et plusieurs centaines ont été...

  • Entretien avec William GibsonEntretien avec William Gibson

    Père littéraire du cyberespace, William Gibson, 60 ans, basé à Vancouver, a croisé le masque de notre meilleur prophète de l´apocalypse, l´écrivain Alex D. Jestaire, qui revient avec lui sur...

  • "Nous les salauds qui étions du côté de Roman Polanski""Nous les salauds qui étions du côté de Roman Polanski"

    pages débats & opinions.[Le point de vue de l'auteur n'engage pas l'opinion de la toute la rédaction du Ring.]A l’instant, j’apprends que la Suisse refuse d'extrader Roman Polanski, et ce...

  • Pendaison de crémièrePendaison de crémière

     La rubrique fictions du Ring publie vos nouvelles, vous pouvez adresser vos textes à david@surlering.comJ’aime bien les gens. En général. Je dis : en général, parce qu’il y a tout de...

  • Capitaine Romain, pilote de Rafale en AfghanistanCapitaine Romain, pilote de Rafale en Afghanistan

    Interview exclusive réalisée par Iowan Thoraval. Capitaine Romain, vous avez servi en Afghanistan avec le Rafale. Dans le cadre d'opérations réelles, quelles sont les qualités de l'appareil ?...

  • Iran : l’heure de vérité approcheIran : l’heure de vérité approche

    Face à l’entêtement iranien, peut-on imaginer une action au-delà des sanctions économiques ? On sait que ces dernières ont montré dans le passé qu’elles pouvaient aisément être...

  • Story Musgrave : le destin d'un hommeStory Musgrave : le destin d'un homme

    "L'exploration, c'est juste aller au delà. C'est aller du connu vers l'inconnu, de l'ordinaire à l'extraordinaire. Quitter les chemins tranquilles. Juste aller de l'avant, je pense que c'est ça...

  • La nouvelle propagande antijuiveLa nouvelle propagande antijuive

    La récente affaire de la flottille en témoigne : le traitement médiatique de la guerre israélo-palestinienne est loin d’être impartial. D’un côté les victimes humiliées, martyres...

  • Passeport bleu pour le nihilismePasseport bleu pour le nihilisme

    1. La Genèse.En France, quand un radical-socialiste déclare benoîtement qu’une chose anormale est normale, c’est le signe infaillible que nous sommes partis pour une longue spirale du déclin....

  • Savez vous vanner ?Savez vous vanner ?

    Le cynisme est devenu le lieu commun de l'humour d'aujourd'hui. Il faut se résigner. Le ressort comique s'est terni depuis des années que dure l'interminable paix des méninges occidentale et il a...

  • Entretien avec Pierre Cassen [Riposte Laïque]Entretien avec Pierre Cassen [Riposte Laïque]

    propos recueillis pour Ring par Alexis Blas et Mathieu Bollon1/ Pouvez vous présenter brièvement l'histoire de votre mouvement ? Pierre: Riposte Laïque est un média électronique, fondé en...

  • Quand Libé fait l'apologie de la violence à Villiers-le-BelQuand Libé fait l'apologie de la violence à Villiers-le-Bel

    L'affaire n'a pas fait grand bruit, noyée dans le maelström des Bleus : le 21 juin dernier, Libération publiait une tribune d'une incroyable violence qui prenait la défense des cinq jeunes de...

  • Névrose lourde à Cape TownNévrose lourde à Cape Town

    Une émeute de banlieue sur un rectangle vert. Un grand cirque. Onze millionnaires en grève pour soutenir celui qui insulte le douzième homme. C'est tellement gros qu'on se demande si les grimaces...

  • Enquête porcine au coeur de FacebookEnquête porcine au coeur de Facebook

    La guerre du cochon n’aura pas lieu. La préfecture de police, dans un communiqué, a estimé qu’« en raison de ses conditions d’organisation, du lieu, du jour et de l’horaire retenu, ainsi...

  • Badiou, l'oracle du back in USSRBadiou, l'oracle du back in USSR

    Philippe Muray avait raison. Parfois, « il ne faudrait jamais débattre ». Du moins pas avec tout le monde, pas avec ces gens-là. Pas avec des types qui citent le grand Timonier chez Taddéï. Pas...

  • Israël, l'autre boue du mondeIsraël, l'autre boue du monde

    L'opprobre. Un mot que les israéliens connaissent bien et dont les évènements récents nous confirment la réalité. Des jihadistes armés tentent de rompre le blocus de Gaza et de déclencher un...

  • Israël : le prix de la souverainetéIsraël : le prix de la souveraineté

    Cet "assaut sur une flottille humanitaire", comme disent les journalistes, permet d'abord un constat précieux. À travers l'unanimité soviétique des médias et des politiques, nationaux et...

  • La Question Mein Kampf (Part. I)La Question Mein Kampf (Part. I)

    "On sait que les droits d'auteur du livre-manifeste d´Hitler tomberont dans le domaine public le 31 décembre 2015."

  • Nabe, l'homme qui n'arrêta d'écrireNabe, l'homme qui n'arrêta d'écrire

    Chronique du dernier Nabe, L'Homme qui arrêta d'écrire  « Dans ton combat avec le monde, seconde le monde. » Kafka.UNEnfin un bon Nabe ! Je commençais à trouver le temps long. Depuis Alain...

  • Martine et son "care" des merveillesMartine et son "care" des merveilles

    "Si tu votes bien en 2012, E.T. et Zahia débarqueront dans ton salon"Extrait des laboratoires des think tanks socialistes tendance printemps-été anglo-saxonne 2010, le « care » – qui n’est...

  • Caroline Fourest : son improbable Kâma-Sûtra à doxolandCaroline Fourest : son improbable Kâma-Sûtra à doxoland

    Ce que nous dit Caroline FourestSi Caroline Fourest était un homme, on pourrait dire d’elle qu’elle a les couilles dans un étau. Critiquée sur sa gauche pour sa lutte contre...

  • Faut-il brûler Sigmund Freud ?Faut-il brûler Sigmund Freud ?

     débats & opinionspar Anthony Ballenato, doctorant de recherche en Histoire à l'Université Paris-Diderot, spécialiste d'histoire de la psychiatrie et de la psychanalyse aux États-Unis où il...

  • Paris Plage et la mystique de l’éclateParis Plage et la mystique de l’éclate

     Générique : Ça commence calmement. Sur le site de la mairie de Paris, un diaporama illustre le projet d’aménagement des berges de la Seine. Un peu plus bas, une vidéo permet de voir Bertrand...

  • La nuit au bout du voyageLa nuit au bout du voyage

    Trois ans après la publication du dernier volume du Théâtre des Opérations, Ring publie l'avant-propos d'American Black Box, de Maurice G. Dantec. A l'époque (2004-2006), les avocats des trois...

  • Nabe, l'homme qui continua de mentirNabe, l'homme qui continua de mentir

    Cumulant bides sur bides publication après publication, Marc-Edouard Nabe était pourtant mensualisé des années durant aux éditions du Rocher, à plus de 2000 euros par mois. Un authentique...

  • Elisabeth Roudinesco, entretien exclusifElisabeth Roudinesco, entretien exclusif

     débats et opinionsAprès sa réaction au livre de Michel Onfray  publiée dans Le Monde, puis la réponse du déboulonné sur Mediapart, l'historienne Elisabeth Roudinesco nous accorde un...

  • Le gazon maudit de RibéryLe gazon maudit de Ribéry

     Franck Ribery et son beau-frère mis en examenRetour sur le billet de Laurent Obertone lors des premiers jours de l'affaire ZahiaParis a toujours un temps d'avance, c'est bien connu. Sur la plus...

  • Ce que les français de l’étranger nous disentCe que les français de l’étranger nous disent

     Voilà un livre qui s’attaque à une réalité trop souvent ignorée : si la France accueille beaucoup par les temps actuels, elle voit aussi nombre de ses enfants s’en aller. Près de...

  • Michel Onfray, le retour du défouléMichel Onfray, le retour du défoulé

    Le crépuscule d’une idole — L’affabulation freudienneMichel Homais (1) n’aime pas Sade. Mais parce que Michel Homais n’aime pas Saint Jean. Michel Homais n’aime pas Bataille. Mais parce...

Artefact, de Maurice G. Dantec enfin disponible en poche !