Sur le RING

La nouvelle propagande antijuive

SURLERING.COM - THE BOOKMAKER - par Pierre Poucet - le 30/06/2010 - 40 réactions - Facebook Twitter Wikio print.jpg, 760B

La récente affaire de la flottille en témoigne : le traitement médiatique de la guerre israélo-palestinienne est loin d’être impartial. D’un côté les victimes humiliées, martyres éternels ; de l’autre un État oppresseur et supposé raciste. Ce schéma symbolique qui structure durablement l’inconscient collectif a la vie dure. Et reste diablement efficace. Efficace comme l’est toute propagande, toute simplification abusive, tout manichéisme. « Toute propagande efficace doit se limiter à des points forts peu nombreux et les faire valoir à coups de formules stéréotypées aussi longtemps qu’il le faudra, pour que le dernier des auditeurs soit à même de saisir l’idée » (un livre gratuit pour qui retrouve l’auteur de cette formule sans cerveau annexe). Sionistes = fascistes. Israël = nazis, « Mort aux juifs » pouvait-on même entendre dans les manifestations de soutien à Palestine suite à l'assaut de la flottille... Allons-y franchement. Nous voici  entrés dans l’ère de la nouvelle propagande antijuive (1).

La guerre des images et des discours consécutive à la première Intifada, en 1987, avait déjà largement démontré la capacité des antisionistes à caricaturer l’État d’Israël, et par la même occasion, leur capacité à réactiver les vieux stéréotypes antisémites. Dans les années 90, tout porte à croire en l’avènement d’une « nouvelle judéophobie » (2) dont Pierre André Taguieff affine ici l’analyse en spécialiste des discours mythiques et complotistes. La donne a aujourd’hui changé. Le combat est passé à l’étape supérieure. Il est devenu la continuation de la politique par d’autres moyens. Il est devenu une guerre. Une guerre menée sur les esprits, par les images, les discours, les contre-vérités, les mensonges. La phobie du juif s’est structurée en discours martial sous l’impulsion de différents facteurs. La haine d’Israël a également changé de nature. Tout s’organise désormais comme une véritable propagande politique.

De l’utilisation du mythes et du complot dans la guerre des esprits

Un évènement en particulier peut servir de marqueur symbolique dans l’historique de la gradation des attaques  contemporaines  contre Israël, et consécutivement contre « le juif » : le prétendu assassinat par les forces israéliennes du jeune Mohammed al-Dura dans les bras de son père le 30 septembre 2000, au moment où commence précisément le seconde Intifada. Montée de toute pièce et relayée sur tous les canaux d’information, cette affaire sera très largement exploitée dans le discours des antisionistes lors de l’offensive israélienne contre le Hamas à Gaza en décembre 2008. L’année 2009 ouvre ainsi l’ère de la nouvelle propagande antijuive. Les accusations de racisme se déploient avec d’autant plus de ferveur – de fanatisme ? – que les « preuves » sont désormais apportées qu’Israël pratique l’infanticide xénophobe… Parfaite occasion pour réactiver ce vieux mythe antisémite qui accuse le juif de « meurtres rituels ». Accusation qui structure aujourd’hui les discours des islamistes et des antisionistes, et ce jusqu’au sein d’une partie de l’intelligentsia française, de gauche comme de droite. Il n’est d’ailleurs pas rare d’ouïr de tels propos chez les défenseurs de la « cause palestinienne »…

Fait notable également, la réactivation de la thèse du « complot sioniste », selon laquelle les juifs formeraient une secte internationale, le « lobby juif », dirigeant la politique internationale avec l’aide de Satan, les États-Unis. Depuis le slogan du « Nouvel Ordre Mondial », on l’aura compris, la dimension conspirationniste de la nouvelle propagande antijuive mondialisée permet de nourrir tous les fantasmes, les peurs, les haines envers un peuple dont l’identité est présentée comme intrinsèquement suspecte. Les caricatures nazies ne sont pas loin. Il est à cet égard plus qu’intéressant de constater non plus seulement les similitudes de ce discours avec celui du nazisme 70 ans plus tôt, mais aussi et surtout les références nombreuses à Hitler dans les discours des islamistes radicaux, ou d’un Ahmadinejad. Il s’agit d’ailleurs bien plus que d’une simple analogie. On peut ici véritablement parler d’une réappropriation pure et simple des thèses hitlériennes par le président iranien (3).

A nazi, nazi et demi

Cet aspect de la nouvelle propagande antijuive permet de revenir sur le fait peut-être le plus important dans l’histoire de la judéophobie depuis la seconde guerre mondiale : « l’islamisation du discours antijuif », qui consiste à ériger le Jihad contre les juifs en une sorte de sixième obligation religieuse. Telle est, par exemple, le sens de l’entreprise idéologique menée par les Frères Musulmans depuis les années 30. La politisation de l’islam au cours du XXème se nourrit ainsi d’une jihadisation du système des devoirs religieux où la « mort en martyr » devient un but en soi. « Des dirigeants d’Al-Qaida à ceux du Hezbollah libano-iranien, tous se sont engagés dans une guerre totale contre les juifs impliquant le recours aux attentats-suicides commis par des bombes humaines ». Autrement dit, et pour reprendre les mots d’Hassan al-Banna, la théorisation d'une « industrie de la mort » ou – attention concept – d'un « art de la mort ». De l’assassinat considéré comme un des beaux-arts religieux…



Cette politisation de l’Islam est évidemment l’un des facteurs explicatifs majeurs de la radicalisation de la propagande antijuive. Tout comme pourrait l’être également le durcissement de la politique extérieure israélienne. Mais les armes ne sont pas les mêmes. Dans le contexte d’un conflit asymétrique, l’islamisme radical a bien compris que la guerre se joue autant voire davantage dans les esprits que sur le terrain de la lutte armée. Du Gramsci islamisé en quelque sorte : assurer l’hégémonie culturelle de l’hostilité à Israël et aux juifs pour asseoir une domination politique, celle de l’Islam. Préparez vos foulards.

Il ne suffit pas de déconstruire les armes de l’ennemi, encore faut-il savoir à quoi elles servent. La propagande n’est pas un but en soi. Au contraire, elle possède une fonction propre, comme le rappelle très justement Pierre André Taguieff. Nihil novi sub sole, la (nouvelle) propagande antijuive repose sur le faire croire aux fins du faire faire. Un bon vieux truc de nazi. Le but : diffuser le plus largement possible des stéréotypes négatifs des sionistes, capter l’attention, tenter de former un consensus sur l’image du juif criminel, l’identité d’un Etat criminogène, afin d’éliminer l’ennemi… « Nous ne parlons pas pour dire quelque chose, mais pour obtenir un certain effet », dixit Joseph Goebbels, qui en connaît un rayon en matière de propagande... La fonction principale de ce discours idéologique consiste ainsi à réduire le juif à une dimension raciste et assassine, et contre lequel il convient de lutter dans un but purificateur. Autrement dit le discours des islamistes radicaux et de leurs soutiens les plus zélés ne s’éloigne pas de l’antienne antisémite éliminationniste. Israël est une « tumeur cancéreuse », selon la bonne parole du « Guide Suprême » iranien Ali Khamenei. Dites bonjour aux führers à barbe. La nazification du discours islamiste est une donnée avec laquelle il faut aujourd’hui compter.



Soral, numero trois de la liste Antisioniste à une soirée à la gloire de l'ayatollah Khomeiny



C’est ici qu’intervient l’une des thèses les plus percutantes de l’ouvrage. L’opposition binaire entre le « Nous et les Autres » (mise en équivalence avec l’opposition entre le Bien et le Mal) qui  érige en précepte religieux la destruction de l’Autre dans le discours des islamistes radicaux, rappelle furieusement la psychologie de masse du fascisme telle que l’a étudiée Wilhelm Reich. Dans l’ultra-rigorisme moral et la haine persécutrice que contient le Jihad, se retrouve la même « peste émotionnelle » que contenait le nazisme : volonté de « purifier » la Palestine de la « présence sioniste » considérée comme une invasion souillant la terre arabe. Voilà ce qu’on appelle un retour de bâton théorique.

Violence des échanges en milieu doxologique

Dans ce « nouvel espace idéologique bigarré, où les motifs révolutionnaires « anticapitalistes » et « anti-impérialistes » s’articulent avec l’appel au jihad contre les juifs, les sionistes ou les « judéo-croisés », ou encore, dans la rhétorique khomeyniste, contre l’alliance du « Grand Satan » et du « Petit Satan » », on le voit, l’opposition binaire, la caricature, le manichéisme occupent une position confortable. La nouvelle propagande opère dans un contexte symbolique pour le moins favorable. Dans le vaste espace dialogique mondialisé, où il fait bon vivre pour les clichés, Internet est devenu l’arme principale des islamistes antisionistes. La cyberpropagande est finalement la composante première de la guerre symbolique à l’âge technologique. Le média de masse se prête admirablement à la diffusion des clichés démonologiques sur le juif, et à la création d’une communauté religieuse fantasmée qui fait de son hostilité à Israël l’un des ressorts les plus puissants de sa structuration : « « La nature de la relation entre l’individu et Internet est propice au message salafiste » en ce que le propre d’Internet est de reposer sur l’isolement « en même temps qu’il le crée » (Marc Sageman) et qu’il pousse ainsi des individus détachés de leur environnement social immédiat à vire au sein de l’oumma mythique des islamistes radicaux. Comme l’oumma virtuelle, censée se réaliser sous la forme d’un État islamique mondial, se heurte à l’hyperpuissance états-unienne, incarnant par excellence « l’ennemi lointain », la vision d’une lutte mondiale et manichéenne entre l’oumma et un Occident américano-centré s’impose à l’internaute jihadiste ». Voilà qui rejoint certaines analyses de l’usage d’Internet par les islamistes radicaux comme un vaste « camp d’entraînement virtuel » au Jihad.

Faux témoignages, utilisation frauduleuse d’images télévisées, lancement de rumeurs de massacres (cf. le « massacre de Jénine »)… Les chimères ont la peau dure, au XXIème siècle. Et là réside précisément la cause première du danger. L’opinion publique mondiale n’a rien d’une entité rationnelle. Elle est même précisément le contraire d’un espace public, si l’on se réfère à Habermas. Réactive, émotive, instinctive, elle est prompte à toutes les indignations - fussent-elles fondées sur l’ignorance ou le mensonge. Le culte du présent, de l’immédiat, l’événementialisation à outrance, constituent le terreau le plus fertile pour le développement des rumeurs,  la diffusion des stéréotypes les plus grossiers. La doxa est reine, en démocratie globale. Le danger , d'ailleurs, vient peut-être autant de l’intérieur que de l’extérieur : « La rencontre de l’esprit démocratique et des technologies de l’information, au XXème siècle, a fait sortir la puissance de l’opinion des limites des régimes démocratiques, qui, par principe, lui accordent une valeur. La démagogie et la propagande ont traversé les frontières des communautés politiques particulières, celles des États-nations modernes, elles se sont l’une et l’autre globalisées. en entrant dans l’espace de la « culture globalisée », dans l’élément d’un espace public mondial, les modes de manipulation de l’opinion ont acquis un pouvoir symbolique considérablement plus grand ».

Rien de plus facile, à l’heure où s’érige une doxa planétaire, que la caricature du sioniste en fasciste criminel, conspirateur, manipulateur, nouvelle personnification mythique du Mal. En face, le Bien, la victime éternelle, le martyr, l’être pur. La caricature. Investie par l’émotion brute. Et le retour du juif comme Gegenrasse. Les matériaux symboliques de ce nouveau « code culturel antijuif », produit malsain d’un mélange doctrinal odieux concocté à base d’hâdiths douteux, d’antisionisme radical, d’emprunts au nationalisme arabe et au vieux pot antisémite européen, croissent ainsi avec une intensité fulgurante qui invite à repenser l’ensemble des théories sur l’opinion, l’idéologie, la propagande (4).

Cette nouvelle propagande tire finalement toute sa force de la réactivation de mythes, et de leur investissement par l’émotion de la doxa. On pourrait se consoler en rappelant que nous sommes ici dans le domaine des pures croyances, des fantasmes. Ce serait oublier que la foire aux illuminés gagne chaque jour de nouveaux adeptes, que les thèses complotistes sont séduisantes, pour l’abruti moyen, et que les abrutis moyens sont légion. J’inclus dans les abrutis moyens les fanatiques islamistes. Et tous les fanatiques.

L’islamisme radical comme ennemi politique

Quelle posture convient-il d’adopter ? Celle de la vigilance, tout d’abord. Une posture exigeante, pondérée, réflexive et distanciée sur ce conflit idéologique mondialisé ; la prudence – quant à la véracité des informations, l’extrême simplification de la réalité par les images –, et l’acceptation de la complexité du réel. L’acceptation des notes de bas de page (les lecteurs de Taguieff comprendront). L’acceptation, également, de la réalité tout court. Autrement dit la réalité de la guerre. Une posture difficile à assumer. Mais quand domine « l’idéologie humanitariste-compassionnelle », seuls les victimes ou les désespérés ont voix au chapitre. Pas les agresseurs. La mythologie victimaire ferme les yeux sur la réalité. Pierre André Taguieff, lui, nous invite à les ouvrir, et à dépasser le simple stade du constatif pour en venir au prescriptif. Si l’ouvrage demeure essentiellement analytique et explicatif, il n’en demeure pas moins engagé sur le plan moral et politique. Sans nécessairement souscrire à la thèse du choc des civilisations, il est tout à fait possible de considérer l’Occident démocratique comme menacé. « C’est un ennemi, armé d’une cuirasse doctrinale fabriquée avec du religieux politisé, mis au service d’une vision belliciste et expansionniste, que les démocraties – occidentales ou non –, qui rêvent de n’avoir plus d’ennemis, ont désormais face à elles […]. Leur objectif est de tabler sur la tolérance dont font preuve les démocraties libérales/pluralistes pour y pratiquer ce que Youssouf al-Qaradhawi – l’autorité suprême des frère musulmans et plus largement, depuis le début des années 1990, du « mouvement islamique » en Europe, appelle « l’ouverture sans fusion » […], une stratégie d’inclusion différentialiste dans les sociétés démocratiques « molles », dont les élites ont plus ou moins intériorisé l’idéal multiculturaliste ». Les universitaires crieront ici au viol de la neutralité axiologique. Tant mieux. Il est par trop rare qu’un chercheur fasse preuve de courage et ose s’engager en portant une parole autre que celle de l’appel à la tolérance, à l’amour de l’humanité, à l’amour de l’amour, etc. Enfin une bataille politique, au sens le plus noble qui soit. Il s’agit maintenant de combattre avec les mêmes armes que l’adversaire, et de revenir aux fondamentaux du politique en considérant qu’avant toute chose, le politique repose sur la distinction ami / ennemi.

Pierre Poucet

(1)    Pierre André Taguieff, La nouvelle propagande antijuive, PUF, 550 p., 29 €.
(2)    Pierre-André Taguieff, La Nouvelle Judéophobie, Mille et une nuits, 2002, 234 p., et Prêcheurs de haine, Mille et une nuits, 2004, 967 p. (34 euros).
(3)    Voir notamment page 254 à 264.
(4)    Voir ici les passionnantes analyses pages 81 à 143.


Toutes les réactions (40)

1. 29/06/2010 12:57 - Pasiphaë

PasiphaëBon article, mais il serait faux de croire que la judéophobie date d'aujourd'hui, c'est inscrit dans l'histoire de ce peuple. Après la seconde destruction de leur grand Temple (70 ap. J.-C.), les juifs se sont éparpillés : mais leurs migrations furent toujours pacifiques (ils n’ont pas conquis de territoires), comme celles des Roms (Tsiganes). Cela en faisait des boucs émissaires faciles. L’antijudaïsme était d’abord religieux. Puis les Juifs (et les Roms) furent accusés, là où ils se trouvaient, d’être responsables de toutes les catastrophes (Peste noire en 1345, famines, épidémies de choléra…).En juillet 1290, le décret d’expulsion des juifs d’Angleterre fut signé par le roi Edouard I°.En 1306, le roi de France expulsa les juifs de ses territoires, et le comte de Provence mit à profit ce nouvel afflux de population dans son domaine pour augmenter la taille qui les frappait spécifiquement. Des languedociens s’installèrent qui provenaient du monde juif du sud, et se réclamaient du courant séfarade. Le contact avec ceux venus du mord, pays de langue d’oil, provoqua des remous ethniques intracommunautaires.Les juifs étaient soumis à des coutumes barbares dont ils faisaient les frais. A Arles, les pêcheurs du Rhône devaient chaque année, offrir le premier esturgeon capturé à l’abbaye de Montmajour. Ils devaient recevoir alors un tonneau de vin et de l’argent. Or les moines ne donnaient jamais que le tonneau. Les pêcheurs avaient alors le droit d’extorquer la somme due par les moines, au premier juif rencontré sur leur route vers Arles !On forçait les juifs, le Vendredi Saint, à réparer un pont de la Crau, en leur faisant fournir les ânes pour transporter les matériaux nécessaires. Cette corvée fut plus tard convertie en astreinte financière. A Forcalquier, le jour de Sainte Catherine et de la Saint Nicolas, les écoliers poursuivaient les juifs dans les rues en poussant des cris de porc, jusqu’à ce que les poursuivis leur donnent l’argent pour acheter des cierges à allumer de façon à honorer les 2 saints !
En 1492, après plusieurs siècles de cohabitation avec des catholiques et des musulmans, ils sont expulsés d’Espagne, sauf s’ils se convertissent (mais les Marranes, juifs convertis, sont soupçonnés de rester juifs en secret). En France En 1296, à Manosque après la découverte d’un enfant mort en juin, l’opinion publique se retourna contre les juifs locaux qui furent insultés et pris à partie dans leur quartier. ETC, ETC

2. 29/06/2010 13:22 - Greg môk

Greg môk"attention concept"

Je le cherchais celui-ci. Ce qui m'a valu un large sourire, au détour d'une lecture sérieuse.

3. 29/06/2010 14:24 - TitOeuf

TitOeufLa question est : et si Israël respectait tout bonnement la Loi comme tout le monde, ça calmerait sûrement les choses, non ?
Désamorcer les tensions, plutôt que de les aviver en restant hors la Loi, ça serait beaucoup mieux.
Je crois bien qu'il y a des frontières à respecter si je ne m'abuse, enfin celles de 67 pour le moins.

4. 29/06/2010 14:32 - Pierre Poucet

Pierre PoucetPasiphaë: Oui, tout à fait d'accord, et Taguieff le rappelle très bien. Mais il ne prétend pas du tout que la judéophobie soit une donnée radicalement nouvelle. On pourrait d'ailleurs prétendre qu'elle existe depuis que les juifs forment un "peuple", mais je ne suis pas tout à fait d'accord avec cette thèse, qui me semble très largement le fruit d'une théorisation rétrospective. Le propos de Taguieff est le suivant: l'antisionisme radical est devenu la principale forme de racisme depuis la fin du XXème siècle. Le livre tiendrait dans cette phrase. Si l'on veut. Le problème de ce racisme réside en outre dans son caractère aujourd'hui largement légitime, socialement acceptable, voire méritoire. Une certaine vulgate intellectuelle fait de la lutte contre "le sionisme mondialisé" son cheval de bataille. Il est de bon ton de lutter contre "l'envahisseur sioniste". L'antisioniste appartient au camp du Bien, d'emblée. Une position ouvertement raciste devient en somme une norme sociale. L'anecdote placée en introduction de mon article sur les "Mort au juif" lors des manifestations de soutien à la Palestine suite à l'assaut de la flottille, est vraie. Un défilé de militants de la tolérance et de l'antiracisme, de défenseurs de la cause palestinienne, d'abrutis moyens et de fanatiques, défilant sous vos fenêtres au rythme du "Mort aux juifs". Imaginez. L'impression de vivre dans un climat nauséabond de pré-deuxième guerre mondiale.

5. 29/06/2010 14:33 - pasolini

pasolini« Quand nous disons que les Arabes sont les agresseurs et que nous nous défendons, ce n’est qu’à moitié vrai. En termes de sécurité et de vie quotidienne, certes, nous nous défendons. [...] Mais cette lutte ne représente qu’un aspect du conflit, qui est en substance d’ordre politique. Et en termes politiques, nous sommes les agresseurs, et eux se défendent. »

Ben Gourion en 1938, cité par Benny Morris
Victimes (Righteous Victims, 1999), 2003, page 731.

" Un accord volontaire entre nous et les Arabes de Palestine est inconcevable, que ce soit maintenant ou dans un avenir prévisible (…) précisément parce qu’ils ne constituent pas une populace, mais une nation vivante. (…) Des individus arabes peuvent peut-être achetés mais cela ne veut pas dire que tous les Arabes dans Eretz Israël sont prêts à vendre un patriotisme que même les Papous n’échangeraient pas."

(Jabotinsky, Le Mur de fer, 1923,
cité par Gorny, Zionisme and the Arab, 1987
cité par Finkelstine, p. 57)


« Comment, dès lors », demande Avnery, « pourrions-nous résoudre la contradiction entre nos intentions et nos sentiments de l’époque où nous avons établi l’État et où nous l’avons payé de notre sang, purement et simplement, et l’injustice historique que nous avons infligée à l’autre côté ? »

Avnery poursuit : « La résolution de cette contradiction est nécessaire à notre santé mentale, en tant que nation et en tant qu’êtres humains, et elle est le premier pas vers une réconciliation future. Nous devons avouer et reconnaître les conséquences de nos actes, et réparer ce qui peut l’être, sans en désavouer pour autant notre passé et notre innocence juvénile. »

6. 29/06/2010 14:39 - Lol V Stein

Lol V SteinHitler Hitler !
Un livre gratuit ? -.-

7. 29/06/2010 14:40 - TitOeuf

TitOeuf@ Pasiphaë
En ce qui concerne la dispersion et l'expulsion datant de l'Antiquité Biblique je vous invite à lire, si ce n'était déjà fait bien sûr, l'excellent travail de l'historien Shlomo Sand, intitulé :
"Comment le peuple Juif fut inventé".

8. 29/06/2010 14:53 - Pierre Poucet

Pierre PoucetFélicitations, OK, un livre gratuit pour Lol V Stein et son ravissement. Choisissez un ouvrage à votre guise dans les futures publications, et envoyez-moi les références ainsi que votre adresse postale. Chose promise, chose due.

9. 29/06/2010 14:55 - Pierre Poucet

Pierre PoucetOui, Pasolini, poursuivez?

10. 29/06/2010 15:23 - Roméo Joan

Roméo Joan"Comment le peuple Juif fut inventé" est un livre abominable. Guy Millière dans un article assez récent consacré à Régis Debray a évoqué ce livre en a assez bien parlé. Lire plutôt L'Etat Juif de Theodor Herzl. Et voir dans le sionisme autre chose que ce qu'ils veulent voir.

11. 29/06/2010 15:26 - Roméo Joan

Roméo JoanM.G Dantec : "'L'antisémitisme est la plus vieille prostitution du monde " "Un antisioniste est un antisémite qui se déballonne" Cela rejoint d'une certaine manière le très bon article de Pierre Poucet. Que je tiens à remercier.

Joan

12. 29/06/2010 15:28 - fjord

fjordExcellent papier Pierre Poucet, ne tenez pas compte de ce minable antisémite/antiaméricain/conspirationniste de bas étage qu'est Tit'Oeuf. Les modérateurs devraient être plus attentifs.

13. 29/06/2010 16:08 - Pasiphaë

Pasiphaë@Titoeuf, je n'ai pas lu ce livre mais en ai entendu parler, j'ai 12000 lectures en retard. Bref mes parents l'ont lu et m'ont dit que cet ouvrage remettait en cause un grand tabou, allant même jusqu'à demander l'abolition de l'État juif. Cette lecture leur a fait mal...
Quelle civilisation n'a pas une part de mythe? Le rôle de l'historien est-il de casser les mythes?
Bon!Il y a un constat clair, ce que dit Monsieur POUCET qui a un maître à penser bien identifié, n'est pas un mythe, et il est important de raison garder face à cette cabale qui n'engendre qu'un climat puant et illusionne même les mieux intentionnés.
Aux modérateurs je ne crois pas que ce serait une bonne idée de censurer Titoeuf, je ne le sens ni belliqueux, ni anti quoique ce soit. Il a le droit d'avoir ce cheminement. La divergence d'opinion n'implique pas qu'il n'y a aucune vérité fjord!

14. 29/06/2010 16:09 - ferdinand

ferdinandpas facile en effet de chasser le brouillard compassionnel , rappelez vous Finkielkraut faisant très justement la leçon à une Juliette Binoche confondant réflexion et émotion. celle ci comme un enfant pris en faute ( ou plus cyniquement comme dans son métier ) se réfugia alors dans une crise de larmes. Soral ne manqua pas l'occasion d'accuser Finkielkraut de cruauté mentale !!!

15. 29/06/2010 16:20 - blue velvet

blue velvethttp://www.europalestine.com/spip.php?article5198
Et ça c'est un parfait exemple d'imbéciles, sans culture, décérébrés, instrumentalisés par des islamistes qui sont trés organisés.
Les milices islamiques fonctionnent en France.
Les cadres de Darty obéissent a l'ultimatum posé par le "chef"de ce commendo trés spécial.
Avec en prime un message diffamatoire abominable a l'égard de Tsahal!
Cela ce passe a Nice en plein jour.
Remarquez bien que PERSONNE ne réagit!
Le premier ministre qui s'inquiéte de l'islamophobie en France '(Ah bon on n'a plus le droit de critiquer l'islam?)ferait bien de se pencher sur les agissements de ces groupes qui interviennent dans des grandes surfaces depuis 2 ans

16. 29/06/2010 16:59 - Roméo Joan

Roméo JoanBlue velvet a raison.

17. 29/06/2010 17:10 - onsenba

onsenba
Shlomo Sand indique lui-même qu’il n’est pas spécialiste de la période qu’il étudie dans son livre.
Il est spécialisé dans l’œuvre de Georges Sorel et l’histoire du cinéma.
Lire un ouvrage ecrit par un footballeur et traitant de la physique des particules reviendrais au meme .
Il a bien reussi son coup ,il y en a meme qui le cite, et surtout il en a vendu un paquet .
Bien ouej Shlomo!!!



18. 29/06/2010 19:22 - pasolini

pasoliniL’humaniste israélien de légende Israel Shahak a écrit, à la fin des années 1980, au sujet de son expérience de juif sous l’occupation nazie : « Si vous entrez dans un square avec trois sorties, dont une est gardée par un SS allemand, l’autre par un SS ukrainien et le troisième par un flic juif, vous devriez essayer en priorité de passer devant l’Allemand, ensuite, éventuellement, devant l’Ukrainien ... Mais jamais, au grand jamais, devant le juif ! »

19. 29/06/2010 21:35 - Pasiphaë

PasiphaëPasolini,il était aussi critique vis à vis des arabes, des musulmans et des chrétiens.
Shahak était absolument et infatigablement laïque en ce qui concerne l’histoire humaine. Il était contre l’utilisation de la religion pour expliquer des événements, justifier des politiques irrationnelles et cruelles,contre le fait de favoriser son propre groupe de “croyants” au détriment des autres.il détestait le nationalisme et la religion et ne faisait pas mystère de son mépris pour la rapacité de ceux qui entouraient Arafat. Il a toujours été très critique de l’inconstance de l’O.L.P., de sa méconnaissance d’Israël, de son incapacité à s’y opposer résolument, de ses compromis miteux, de son culte de la personnalité, et plus généralement de son manque de sérieux. Il s’est toujours élevé avec force contre la vengeance, et les les pires mesquineries. Il ne croyait tout simplement pas aux poses et aux circonlocutions dont les gens imbus d’ambition politique sont toujours friands. Il se battait pour l’égalité, la vérité, une vraie paix, lui qui a grandi dans un camps de concentration.

20. 30/06/2010 17:48 - Gally

Gally@ Pasiphaë : si je peux me permettre un conseil, évitez de perdre votre temps avec ce torchon de Shlomo Sand : accorder à ce clown, spécialiste du cinéma contemporain, la moindre crédibilité en histoire médiévale, et se faire en négligeant soigneusement son passé d'ultra gauchiste (caractéristique numéro 1 de ces engeances : haine de soi et propagande, pour rappel) revient à faire soigner son cancer par un dentiste. Cela ne m'étonne guère en passant de la part de TitOeuf qu'il propose ce torchon, et ce alors qu'il a été largement démonté par des historiens sérieux, et surtout par une étude scientifique d'il y a quelques mois : il est en effet flagrant que ledit TitOeuf, de façon certes mielleuse, tente de faire passer le type de propagande que dénonce justement PAT...

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tudes_g%C3%A9n%C3%A9tiques_sur_les_Juifs
http://vudejerusalem.20minutes-blogs.fr/archive/2009/03/29/le-negationnisme-de-shlomo-sand-demonte-par-eric-marty.html
http://jssnews.com/2010/06/10/le-gene-juif/

21. 30/06/2010 18:02 - Lol V Stein

Lol V SteinAh Pierre Poucet je n'ai pas pu attendre je l'ai acheté !
Je vais donc le rendre......... et vous laisser mon adresse postale ;)

22. 30/06/2010 19:13 - TitOeuf

TitOeuf@ Pasiphaë
Je sais que la thèse de Shlomo Sand est un peu difficile à appréhender lorsque l'on a certains préjugés, qui se comprennent aussi.
Mais il n'en demeure pas moins vrai qu'il soulève des questions délicates, voici deux liens d'émission de France Inter, pour mieux comprendre :
http://www.dailymotion.com/video/xbrl5l_peuple-juif-invente-shlomo-sand-fra_news
http://www.dailymotion.com/video/xbrlx2_peuple-juif-invente-shlomo-sand-fra_news

23. 01/07/2010 02:12 - Pasiphaë

Pasiphaë@Gally comme je l'ai indiqué j'ai 12000 lectures en retard, donc je ne vais pas m'aventurer dans ce genre d'ouvrage.
@Titoeuf, je suis lucide, je suis prête à flirter avec le délicat (malgré mon attitude avec Cassen, qui n'était en fait que pour me conforter dans les pratiques et les réactions de ses acolytes), là n'est pas la question ou le problème si toutefois on part du principe qu'une question est faite pour répondre à un problème. Tout le monde peut justifier des croyances de quoi part cet auteur d'une théorie? Justement ce qui peut distinguer la théorie de la croyance est dans une de ses définitions acceptable. La croyance je peux me tromper est un acte de confiance, conduisant à tenir pour vrai, pour bon ou pour juste une proposition ou un être ou une idée. Cette croyance doit être opposée au savoir, en ce que celui-ci résulte d'une connaissance rationnelle de l'objet que l'on étudie au sens d'ob jectum placé devant un observateur. Donc en quoi ce qu'il avance relèverait du savoir?

24. 01/07/2010 04:51 - pseudo

pseudovoila ce que retient de cet article
"D’un côté les victimes humiliées, martyres éternels ; de l’autre un État oppresseur et "..." raciste" TOUT COURT.

25. 01/07/2010 14:51 - TitOeuf

TitOeuf@ Pasiphaë
Je comprends que la lecture de Sand ait pu toucher les vôtres et je l'admet aisément.
Cependant, Shlomo Sand n'a jamais demandé dans ce livre l'abolition de l'Etat Juif, il plaide juste pour une redéfinition des critères de sélection présidant à l'obtention de la citoyenneté Israëlienne.
Je suis d'accord avec vous pour dire, que toute civilisation a sa part de mythe, la mienne, Française, est enracinée dans des récits Druidiques, breton et normand, avant que de ne devenir Gallo-Romaine, puis de foi Chrétienne, et tout les mystères qui y sont liés sont peut-être mieux placés, comme vous le dites si bien, s'il restent encore enfermés pour longtemps en nos croyances fantasmées.
Mais aucun de ces mythes qui fondent la société à laquelle j'appartiens n'impacte l'obtention de la citoyenneté, et jamais il ne me viendrait à l'esprit d'opposer mon statut de "peuple originellement Chrétien" à l'accession à la citoyenneté Française d'un bouddhiste, d'un Juif, d'un protestant ou d'un musulman.
Et c'est pareil pour l'accès à la citoyenneté US, GB et de bien d'autres nations.
Et Sand a donc relevé que pour la citoyenneté Israëlienne le mythe impactait bel et bien les critères de sélection à l'obtention de la citoyenneté et de tous les droits y afférents, faisant qu'un membre du peuple, mais vivant en Diaspora (donc non Israëlien de facto) se retrouvait avoir plus de droit à cet égard qu'un citoyen arabe israëlien vivant sur place depuis plusieurs générations, ce qui paraît être quand même assez incroyable.

26. 01/07/2010 15:13 - blue velvet

blue velvet@titoeuf
Grosse fatigue!
J'attends toujours votre rapport d'autopsie concernant les soldats Israeliens et vos allégations mensongéres.
Vous mentez sans vergogne.
Depuis que je vous lis vous me faites penser de plus en plus a un homme orchestre!
Un pseudo c'est facile,mais qui se cache dérriére le masque?
Je ne crois pas a votre personnage de soldat.
Votre anti-américanisme et votre pseudo "souverainisme " ne
sont que le prétexte pour déployer habilement,certes,votre anti-sionisme-viscéral.(pour ne pas dire autre chose)
Je vous trouve aussi "habile"que Tariq Ramadan!
Vous êtes sans doute un combattant:
mais vous êtes "plusieurs"décidés a miner le Ring!
Vous n'avez pas produit le rapport d'autopsie!
Vous n"êtes plus crédible!

27. 01/07/2010 15:17 - TitOeuf

TitOeuf@ blue velvet
Le rapport d'autopsie que vous réclamer à cor et à cris arrivera bientôt.
Je l'insérerai dans le billet de Monsieur Alexis Blas, sur lequel j'en ai fait mention.
Bien à vous.

28. 01/07/2010 15:22 - blue velvet

blue velvet@Frére Titoeuf
Il faudra qu'il émane de l'armée Israelienne.
Pas de vos amis Palestiniens.
J'attends.

29. 01/07/2010 15:28 - TitOeuf

TitOeufIl émanera surtout de médecins légistes en premier lieu.
Non ?

30. 01/07/2010 16:17 - Pasiphaë

Pasiphaë@Titoeuf, ce dont vous parlez a déjà été décrié par Uzi Ornan en 1991. Donc je ne vois pas en quoi ce serait un scoop.Vous voulez parler de l'Apartheid pratiqué par la loi de 1952? Vous voulez dénoncer le fait que cet Apartheid est dissimulé dans un système de lois, de règles et de pratiques qui régissent le fonctionnement des institutions de l'Etat israélien? Je dis bien Apartheid car vous n'osez pas l'écrire. Mazette! Que connaissaez-vous Titoeuf de la réalité en Israêl? Comment voulez- vous qu'au début de sa création, l'Etat jeune de tout ne prennent pas des garanties. Je vous rappelle que les immigrés italiens,les polonais ...ont souffert eux aussi pour obtenir la nationalité française. Savez-vous au moins comment on obtient et qui obtient la nationalité israélienne?
Depuis 1967, 12 000 Palestiniens de Jérusalem-est sur 250 000 ont reçu la nationalité israélienne, soit en moyenne 300 par an. Les quelque 250 000 Palestiniens qui ne sont pas israéliens ont le statut de résident permanent. Depuis 3 ans, plus de 10000 demandes de naturalisation ont été déposées au ministère de l’Intérieur. Jusqu’à récemment, demander la nationalité israélienne était considéré par la majorité des Palestiniens comme une trahison, vous comprenez Titoeuf c'était considéré comme une TRAHISON. Maintenant il y a un regain des demandes car posséder la carte d’identité israélienne donne les mêmes droits sociaux que les citoyens à part entière. Donc ce qui signifie soins, allocation mensuelle d'un peu plus de 3200 shéquels. Comprenez que c'est l'avoir un peu en travers de la gorge, le juif je te hais mais soigne-moi et donne-moi à manger; eh bien Titoeuf c'est ce que Israël fait chaque année, en ne refusant pas l'octroi de la nationnalité,ne vous déplaise.

31. 01/07/2010 16:21 - Pasiphaë

PasiphaëJ'ai oublié de préciser 3200 shekels font environ 710 dollar.

32. 01/07/2010 16:36 - TitOeuf

TitOeufMais je n'ai jamais dit que c'était un scoop Pasiphaë, je dis seulement que je me reconnais difficilement dans cette définition, tant de la nature, que de l'étendue d'une citoyenneté et ce quelle qu'elle soit.
Surtout en lisant cela en plus : Source Acturevue - Damien Perrotin :
"En effet, une véritable politique discriminatoire envers les arabes habitant en Israël perdure depuis des années. La cour suprême d'Israël avait même dénoncé en 2006 (peu de gens le savent, mais pourquoi ?) "la discrimination dont est victime la moitié des arabes depuis la création de l'Etat, s'opposant à un plan visant à favoriser les localités juives.
Ces 7 juges de la cour suprême ont condamné, comme des dizaines d'autres rapports d'O.N.G, le racisme qu'entretient Israël avec ses minorités, et en particulier avec les arabes.
Ils sont un million deux cent mille arabes israéliens à subir des expropriations de propriété ou des interdictions d'acheter une maison.
Il faut aussi rappeler que seulement 7% des budgets alloués en Israël aux infrastructures publiques vont aux communautés arabes.
Que les salaires arabes moyens n'atteignent pas, à qualification égale, 60% des rémunérations versées aux Israéliens." (sic)


33. 01/07/2010 16:38 - TitOeuf

TitOeufSuite du texte d'Acturevue :
"Que les populations arabes perçoivent 35% d'allocations en moins, à situation sociale et familiale équivalente.
Que 8% seulement des étudiants sont arabes, pour une population qui représente 20% de la population totale d'Israël.
Ou enfin, qu'il est presque impossible à une femme ou un homme arabe israélien, d'épouser un Palestinien ou une Palestinienne.
Ce rappel n'est évidemment pas complet, et éclaire d'un autre aspect la politique déplorable (le mot est très faible) des différents gouvernements d'Israël.
Aucun dirigeant évidemment ne semble touché, pas plus que par les différentes offensives à Gaza, sur le sort de tous ces arabes.
Pourtant, la situation semble loin de s'arranger.
Puisque le gouvernement d'Israël voulait bâtir sur les ruines des maisons arabes, plus de 72 000 logements pour leurs colons.
Pire encore, quand l'incarnation de l'inhumanité même, j'ai nommé Avigdor Lieberman (nouveau ministre israélien des Affaires étrangères) proposait l'an dernier de "bombarder le barrage d'Assouan", "réserver à Téhéran et à Gaza le sort d'Hiroshima", "noyer les prisonniers politiques palestiniens dans la mer Morte"...
Cela n'a pourtant pas empêché Bernard Kouchner de le recevoir plusieurs fois à Paris.
Étonnant de constater que les propos haineux et racistes sont toujours moins graves dans certaines bouches que dans d'autres." D.Perrotin
*Source judiciaire israélienne et A.F.P
Autres articles sur HTTP://WWW.ACTUREVUE.COM

34. 01/07/2010 19:31 - Philo

PhiloA titoeuf.
Pour info Shlomo Sand n'est pas un historien mais un prof de linguistique. Son livre represente un travail aux antipodes d'une approche scientifique. Il part de sa conclusion (ses propres phantasmes) et ne retient que les faits (ou rumeurs) qui la corrobore, et evite meticuleusement ceux qui la contredise. Bien sur l'ouvrage est populaire (grande publicite dans les medias) car les phantasmes de Sand font partie du politiquement correct de notre epoque de mensonges.

35. 01/07/2010 20:08 - blue velvet

blue velvethttp://www.upjf.org/detail.do?noArticle=17549&noCat;=145&id;_key=145&critere;=slhomo sand&rub;=7
Les reseaux de la haine.
Gaffe titoeuf la haine ça étouffe.

36. 01/07/2010 20:18 - TitOeuf

TitOeuf@ Philo
Merci de l'information sur le parcours de cet universitaire, je vais me renseigner un peu plus sur cet aspect précis, que j'avais il est vrai un peu écarté dans la mesure où aucune mesure de sanction n'avait été prise à son encontre par sa hiérarchie à Tel Aviv depuis la sortie de ce livre.

37. 01/07/2010 20:53 - Pasiphaë

Pasiphaë@Titoeuf, ce que vous avancez n'est pas faux mais la réalité est trop complexe pour faire des constats tranchés. Connaissez-vous Johann Hari? Faites des recherches et vous verrez que c'est bien trop douloureux, tortueux comme problème pour prétendre trouver des réponses prêtes à boire.

38. 01/07/2010 21:06 - TitOeuf

TitOeuf@ Pasiphaë
C'est bien pour cela que je me garde de juger trop sévèrement et que je continue à analyser.

39. 01/07/2010 21:54 - Pasiphaë

Pasiphaë@Titoeuf, ce n'est pas ce qui transpire de ce que vous écrivez, vous semblez conforter le lecteur dans un a priori injuste.Je vous crois sincère mais maladroit et comme dirait Gally rien ne vaut l'échange direct.

40. 02/07/2010 04:36 - Clark Gabeul

Clark GabeulVoyez maintenant Pasiphaé le genre de juifs et même d’israéliens antisémites auxquels je ne me référerai pas… des exemples cités de Pasolino à Tête d’œuf … vous en trouverez aussi chez l’imbécile vidéaste Eyal Sivan.

Pour tête d’œuf :
http://vudejerusalem.20minutes-blogs.fr/archive/2009/03/29/le-negationnisme-de-shlomo-sand-demonte-par-eric-marty.html
http://www.dailymotion.com/video/x8cr84_clash-shlomo-sand-vs-meyer-habib-cr_news

Titte teuf, la fête est finie. Votre bibliothèque a un goût de chiotte. Sand, rien que son personnage, si l’on coupe le son, le mépris sur le visage reste, même donc sans entendre celui des paroles. Ce type est tout simplement un fou, haineux.
Et si vous nous parliez de la discrimination, du problème palestinien en Jordanie pour changer. Ah tiens ! Qui me souffle que la Palestine est une invention qui ne tient pas la route, voire à la feuille de route, comme le mauvais roman ne tient pas à la page, ça vous déroute ? Pas le moins du monde je m’en doute. Perrotin !?! Vous déconnez ou quoi? Sont-ce là vos sources?! Le roi de la censure routière à la Ferrari F1 téloche et ses potos? Elle est bien bonne. Dans le genre Tintin reporters. Ces petits messieurs estimaient sans doute qu’ils avaient un messâge de haute teneur à faire passer. C’est d’un ridicule. Nul besoin d’attendre le pseudo scoop de pseudo militaire. Allez donc soigner votre acné psychique, après seulement, vous vous permettrez…
Si l’on vous croit sincère, je ne vous dirai pas pour ma part maladroit mais profondément stupide.

Pierre Poucet, Roméo Joan, Blue Velvet, Onsenba... heu… merci, bien joué, bravo.
Blue, vidéo vue, faudrait savoir quel sera le prochain Darty? Pour organiser une contre manif, genre - Non au Meccacola ! en T-shirt d’homme sandwich contemporain avec des slogans du type "Nous-sommes-tous, des-fils-d’ONUZIS ! Quitte même à arborer des nez rouges de pacifistes extravertis. Ou alors la paire de claques.

P. P. le sketch en vidéo de la secte genre Skippy le grand gourou… les psalmodies à chaque coup, au nom cité de l’immême… de vraies petites Kho-ménines !

réagissez, commentez, publiez, vous êtes sur le ring



Veuillez saisir le code Anti-Robot, ce code sert à vérifier que vous n'êtes pas un Robot.
Bashungs, la biographie
Pierre Poucet par Pierre Poucet

Responsable du Bookmaker.

Dernière réaction

Bon article, mais il serait faux de croire que la judéophobie date d'aujourd'hui, c'est inscrit dans l'histoire de ce peuple. Après la seconde destruction de leur grand Temple (70 ap. J.-C.), les...

Pasiphaë29/06/2010 12:57 Pasiphaë
Ring 3.0
Articles les plus lus
  • Entretien Provoc© avec Pierre MérotEntretien Provoc© avec Pierre Mérot

    Dernier papier de Pierre Poucet, l'Homme Concept, avant la coupure Ring de l'été et face à l'auteur de Kennedy Junior (Robert Laffont, 2010).Sa plume est tout à tour pathétique, drôle,...

  • Iran : l’heure de vérité approcheIran : l’heure de vérité approche

    Face à l’entêtement iranien, peut-on imaginer une action au-delà des sanctions économiques ? On sait que ces dernières ont montré dans le passé qu’elles pouvaient aisément être...

  • Story Musgrave : la destin d'un mutantStory Musgrave : la destin d'un mutant

    "L'exploration, c'est juste aller au delà. C'est aller du connu vers l'inconnu, de l'ordinaire à l'extraordinaire. Quitter les chemins tranquilles. Juste aller de l'avant, je pense que c'est ça...

  • La nouvelle propagande antijuiveLa nouvelle propagande antijuive

    La récente affaire de la flottille en témoigne : le traitement médiatique de la guerre israélo-palestinienne est loin d’être impartial. D’un côté les victimes humiliées, martyres...

  • Passeport bleu pour le nihilismePasseport bleu pour le nihilisme

    1. La Genèse.En France, quand un radical-socialiste déclare benoîtement qu’une chose anormale est normale, c’est le signe infaillible que nous sommes partis pour une longue spirale du déclin....

  • Penser la menace : questions terminologiquesPenser la menace : questions terminologiques

    débats & opinionsPenser la menace : "islamofascisme" ou "totalitarisme islamiste" ?par Pierre-André Taguieff (1), essayiste, directeur de recherche au CNRS, Paris, Centre de recherches politiques...

  • La Marche a-t-elle vendu sa fierté ?La Marche a-t-elle vendu sa fierté ?

    La Marche des fiertés, qui a eu lieu ce weekend à Paris, n'est pas politique, qu'on se le dise. Il s'agit simplement de manifester sa fierté d'être différent tout en exigeant un traitement...

  • Mourir à quinze ansMourir à quinze ans

    Cette semaine, une adolescente de quinze ans s’est suicidée dans le sud de la France, du côté de Narbonne, en avalant des médicaments. Trois autres jeunes ont tenté également de le faire. Les...

  • Savez vous vanner ?Savez vous vanner ?

    Le cynisme est devenu le lieu commun de l'humour d'aujourd'hui. Il faut se résigner. Le ressort comique s'est terni depuis des années que dure l'interminable paix des méninges occidentale et il a...

  • Entretien avec Pierre Cassen [Riposte Laïque]Entretien avec Pierre Cassen [Riposte Laïque]

    propos recueillis pour Ring par Alexis Blas et Mathieu Bollon1/ Pouvez vous présenter brièvement l'histoire de votre mouvement ? Pierre: Riposte Laïque est un média électronique, fondé en...

  • Quand Libé fait l'apologie de la violence à Villiers-le-BelQuand Libé fait l'apologie de la violence à Villiers-le-Bel

    L'affaire n'a pas fait grand bruit, noyée dans le maelström des Bleus : le 21 juin dernier, Libération publiait une tribune d'une incroyable violence qui prenait la défense des cinq jeunes de...

  • PENSER PUE.PENSER PUE.

    On savait que fumer tuait. A présent, il semblerait que ce soit la pensée elle-même qui soit susceptible de contenir un ferment d'idées odoriférantes et délétères, les fameuses «...

  • Névrose lourde à Cape TownNévrose lourde à Cape Town

    Une émeute de banlieue sur un rectangle vert. Un grand cirque. Onze millionnaires en grève pour soutenir celui qui insulte le douzième homme. C'est tellement gros qu'on se demande si les grimaces...

  • La sueur paye, cousin : les vrais salaires des BleusLa sueur paye, cousin : les vrais salaires des Bleus

    "Il faut te battre pour tes études ma fille, la sueur paye, tu verras" me disait mon père. J'ai emprunté 30000 euros pour financer mes études que je rembourserai encore les huit prochaines...

  • Enquête porcine au coeur de FacebookEnquête porcine au coeur de Facebook

    La guerre du cochon n’aura pas lieu. La préfecture de police, dans un communiqué, a estimé qu’« en raison de ses conditions d’organisation, du lieu, du jour et de l’horaire retenu, ainsi...

  • Villa Médicis : ce que cache l'affaire DiterziVilla Médicis : ce que cache l'affaire Diterzi

    Villa Médicis : tout va très bien, Madame la Marquise…La nouvelle a fait beaucoup de bruit cette semaine dans le petit monde de la musique contemporaine : la Villa Médicis va bientôt accueillir...

  • World Cup : il va falloir trouver un DJ à la hauteurWorld Cup : il va falloir trouver un DJ à la hauteur

    Comme prévu, c'est une compétition extrêmement disputée. Un impressionnant concours de louanges au cœur d'un pays qui n'a jamais été aussi proche de l'implosion, billets invendus, stades...

  • Le manuscrit refusé de BeckettLe manuscrit refusé de Beckett

    «Un Seuil bouché.» Je n’y allai pas avec le dos de la cuillère dans un texte publié en juin 1978 par la revue Subjectif ! Un vrai massacre. Il m’avait suffi d’ouvrir le catalogue de...

  • Le NPA "nique la France"Le NPA "nique la France"

    Pour ceux qui en douteraient, le NPA bouge encore. Dans l'indifférence générale, voilà que le parti anticapitaliste publie ses propres conclusions sur le "débat sur l'identité nationale". En...

  • Le corps détruit du VenezuelaLe corps détruit du Venezuela

    « Que mes yeux ne cessent de pleurer, jour et nuit, car la  fille de mon peuple est affligée d’une grande tristesse : un mal terrible la travaille ». Le prophète Jérémie (XIV, 17) avait tout...

  • Badiou, l'oracle du back in USSRBadiou, l'oracle du back in USSR

    Philippe Muray avait raison. Parfois, « il ne faudrait jamais débattre ». Du moins pas avec tout le monde, pas avec ces gens-là. Pas avec des types qui citent le grand Timonier chez Taddéï. Pas...

  • Israël, l'autre boue du mondeIsraël, l'autre boue du monde

    L'opprobre. Un mot que les israéliens connaissent bien et dont les évènements récents nous confirment la réalité. Des jihadistes armés tentent de rompre le blocus de Gaza et de déclencher un...

  • C’est ce "pschitt" qui m’intéresse [aff. Lapaque]C’est ce "pschitt" qui m’intéresse [aff. Lapaque]

    L'écrivain Marin de Viry revient sur l'affaire Lapaque. Il y a environ un milliard d’années-web, c’est-à-dire une quinzaine de jours sur la terre,   Sébastien Lapaque, essayiste,...

  • Israël : le prix de la souverainetéIsraël : le prix de la souveraineté

    Cet "assaut sur une flottille humanitaire", comme disent les journalistes, permet d'abord un constat précieux. À travers l'unanimité soviétique des médias et des politiques, nationaux et...

  • Nabe, l'homme qui n'arrêta d'écrireNabe, l'homme qui n'arrêta d'écrire

    Chronique du dernier Nabe, L'Homme qui arrêta d'écrire  « Dans ton combat avec le monde, seconde le monde. » Kafka.UNEnfin un bon Nabe ! Je commençais à trouver le temps long. Depuis Alain...

  • But who the fuck is Lady GaGa ?But who the fuck is Lady GaGa ?

    Les insomniaques qui n’ont pas la TNT et laissent tourner les improbables clips qu’M6 diffuse la nuit doivent encore s’en souvenir. Parce qu’une fois qu’elle était apparue sur l’écran,...

  • Rama Yade, le premier snowboard de luxeRama Yade, le premier snowboard de luxe

    "En France, les minorités ça n’existe pas ! Nous ne sommes pas une espèce menacée. Et si on se met à parler l’arabe ou le mandingue, le breton ou le corse, on fera exploser la communauté...

  • Thuram, 20000 euros à l'heure et un bestsellerThuram, 20000 euros à l'heure et un bestseller

     Les Étoiles Noires best-seller. Retour sur l'homme qui va foutre une raclée planétaire au racisme (à 20000 euros de l'heure) Lorsqu'on s'attaque à Lillian Thuram le penseur (Nous verrons que...

  • You phoque the système ?You phoque the système ?

    Gouverner, c'est désormais réagir en catastrophe, et le faire savoir. À la remorque de l'actualité, un œil sur les sondages, Nicolas Sarkozy fait trembler tout bon foyer de gauche qui se...

  • Entretien socialisme© avec Jean-Luc GodardEntretien socialisme© avec Jean-Luc Godard

    Attention concept. Jean-Luc Godard ne nous a pas reçus chez lui en Suisse, à Rolle, pour un entretien provocant et intime. Jean-Luc Godard n’a pas répondu à nos questions, et nous, nos...

  • Réacosphère : underground zeroRéacosphère : underground zero

    Si le café est meilleur que le déca, quelle malédiction pousse donc les blogs franchisés « réactionnaires » à l’être pleinement lorsqu’ils ne le revendiquent pas ? Être...

  • Affaire Courjault : un an par meurtre, qui dit mieux ?Affaire Courjault : un an par meurtre, qui dit mieux ?

    Vous vous rappelez de l'histoire : Jean-Louis ouvre le "congélateur familial" (qui porte son nom à merveille), espérant sans doute qu'il y reste encore quelque cornets chocolat-pistache, et tombe...

  • Kick-Ass : le geek est l’avenir de l’hommeKick-Ass : le geek est l’avenir de l’homme

    Comme beaucoup, je n’ai pas résisté aux trailers de Kick-Ass, je suis donc allé voir le film de Matthew Vaughn quelques jours après sa sortie, en m’efforçant de l’appréhender dans...

  • iPad : le futur de l’édition débarque aujourd'huiiPad : le futur de l’édition débarque aujourd'hui

    La nouvelle machine d’Apple a déjà fait un tabac outre-Atlantique et ouvre enfin le marché du ebook pour tous et tout le monde. Et le sang va couler dès aujourd'hui…Une nouvelle...

  • Entretien tranquille© avec Antoine ChainasEntretien tranquille© avec Antoine Chainas

    Depuis Versus, qui l’a révélé au grand public, Antoine Chainas était considéré comme le mauvais garçon du néo-polar made in France. Des personnages noirs, un peu barrés, des thématiques...

  • J’ai infiltré un stage de citoyennetéJ’ai infiltré un stage de citoyenneté

    La rubrique fictions du Ring publie vos nouvelles, vous pouvez adresser vos textes à david@surlering.com Mon juge m’a dit : « La citoyenneté, on va vous la faire entrer dans le crane à...

  • LOST, fini les vacancesLOST, fini les vacances

    Le Frankenstein mythologique de JJ Abrams ne réussira sans doute pas à prendre vie d’ici l’épisode final dans quelques heures. Pourquoi conserve-t-il alors autant de spectateurs ? Bilan...

  • Pourquoi le pokémon Vendetta a tout comprisPourquoi le pokémon Vendetta a tout compris

    Son concept : La bogossitudeSon  programme : Ne pas boire / Ne pas fumer / Ne pas se droguer / Faire du sport / Manger bioSes centres d'intérêt :     Son...

  • Qui pour succéder à Clotilde Reiss ?Qui pour succéder à Clotilde Reiss ?

    Il faut voir, sur Internet, le nombre de comités de soutiens et le recensement des mobilisations dont elle a fait l'objet. Clotilde, ce fut un peu la relève d'Ingrid, à égalité avec Florence.Le...

  • Retour sur Invictus [sortie DVD/Bluray]Retour sur Invictus [sortie DVD/Bluray]

    Invictus, le dernier film de Clint Eastwood, son trentième long métrage, projeté cette année dans les salles obscures, vient de sortir en DVD/Bluray. Alors que Hereafter, thriller fantastique du...

  • La battle : pourquoi l’Europe ne va pas mourirLa battle : pourquoi l’Europe ne va pas mourir

    La prudence enseigne, à la vérité, que les gouvernements établis depuis longtemps ne doivent pas être changés pour des causes légères et passagères, et l'expérience de tous les temps a...

  • "Jésus, Marie, Joseph""Jésus, Marie, Joseph"

    Calme et droit, Marin de Viry répond à Christian Monnin.la chronique de Christian MonninUne considération esthétique et morale, d’abord : votre critique est globalement élégante, si vous me...

  • Apéros géants : un mort et des milliers de zombiesApéros géants : un mort et des milliers de zombies

    Les crises d'ados s'étalent sur la place publique. Doit-on hurler et se badigeonner le visage pour être festif ? Doit-on se fondre dans ces foules toujours plus anonymes et décérébrées ?...

  • L’homme qui valait moins cinq milliardsL’homme qui valait moins cinq milliards

    Les dieux médiatiques qu’a invoqués Jérôme Kerviel ont soif d’émotions et de sentiments. On les cherche en vain dans cette dénonciation moelleuse, mixte d’entretien d’embauche et...

  • Marin de Viry ou le tourisme intellectuelMarin de Viry ou le tourisme intellectuel

    Deux auteurs Ring face à face. Ouverture du feu par Christian Monnin contre Marin de Viry. A votre gauche, une plume d'élite de la revue Egards et de L’Atelier du roman , à votre droite, un...

  • Forum Elle à Sciences Po, gang bang du politiquement correctForum Elle à Sciences Po, gang bang du politiquement correct

    Il est des événements annuels qu'on ne manquerait pour rien au monde. Le forum Elle organisé à Sciences-Po, qui dresse les états-généraux de la femme (une sorte de vidange intellectuelle du...

  • Martine et son "care" des merveillesMartine et son "care" des merveilles

    "Si tu votes bien en 2012, E.T. et Zahia débarqueront dans ton salon"Extrait des laboratoires des think tanks socialistes tendance printemps-été anglo-saxonne 2010, le « care » – qui n’est...

  • Caroline Fourest : son improbable Kâma-Sûtra à doxolandCaroline Fourest : son improbable Kâma-Sûtra à doxoland

    Ce que nous dit Caroline FourestSi Caroline Fourest était un homme, on pourrait dire d’elle qu’elle a les couilles dans un étau. Critiquée sur sa gauche pour sa lutte contre...

  • West Memphis Three, la téméraire erreur judiciaireWest Memphis Three, la téméraire erreur judiciaire

    « Justice Is Lost, Justice Is Raped, Justice Is Gone, Pulling Your Strings, Justice Is Done, Seeking No Truth, Winning Is All, Find it So Grim, So True, So Real.  Lady Justice Has Been Raped, Truth...

  • Faut-il brûler Sigmund Freud ?Faut-il brûler Sigmund Freud ?

     débats & opinionspar Anthony Ballenato, doctorant de recherche en Histoire à l'Université Paris-Diderot, spécialiste d'histoire de la psychiatrie et de la psychanalyse aux États-Unis où il...

  • "A l’extrême-droite du Père" [Les infiltrés]"A l’extrême-droite du Père" [Les infiltrés]

    Dans « les infiltrés » une quinzaine de tocards à crânes ras révélerait l’existence de milices fascistes surarmées prêtes à égorger tout ce qui est bâché. Pierre Schneider a donc vu et...

  • Paris Plage et la mystique de l’éclateParis Plage et la mystique de l’éclate

     Générique : Ça commence calmement. Sur le site de la mairie de Paris, un diaporama illustre le projet d’aménagement des berges de la Seine. Un peu plus bas, une vidéo permet de voir Bertrand...

  • Entretien avec Eric ZemmourEntretien avec Eric Zemmour

    Journaliste, essayiste et polémiste célèbre pour ses délits de réel, "Mélancolie française" a fait de lui un écrivain. Rencontre avec un homme au delta.Sur Mélancolie Française- Dans...

  • Avatar DVD/Bluray, de James CameronAvatar DVD/Bluray, de James Cameron

    Sous la bluette écologique, comment ne pas reconnaître un film techniquement  précurseur où James Cameron, à force de trop embrasser, étreint mal un sujet encore trop grand pour lui ? C’est...

  • Iron Man 2 : la Tentation de Saint TonyIron Man 2 : la Tentation de Saint Tony

    Dieu sait pourquoi, on dit souvent des films à suite que le second est le meilleur. Pourtant, une fois n’est pas  coutume, la critique ne vous a pas menti : Iron Man 2, en dépit de...

  • Nabe, l'homme qui continua de mentirNabe, l'homme qui continua de mentir

    Cumulant bides sur bides publication après publication, Marc-Edouard Nabe était pourtant mensualisé des années durant aux éditions du Rocher, à plus de 2000 euros par mois. Un authentique...

  • Elisabeth Roudinesco, entretien exclusifElisabeth Roudinesco, entretien exclusif

     débats et opinionsAprès sa réaction au livre de Michel Onfray  publiée dans Le Monde, puis la réponse du déboulonné sur Mediapart, l'historienne Elisabeth Roudinesco nous accorde un...

  • Le gazon maudit de RibéryLe gazon maudit de Ribéry

    Paris a toujours un temps d'avance, c'est bien connu. Sur la plus belle avenue du monde, en tout cas de la capitale Delanoësque, une boite huppée embauchait une prostituée "de luxe" (TBEG, 1ère...

  • Ce que les français de l’étranger nous disentCe que les français de l’étranger nous disent

     Voilà un livre qui s’attaque à une réalité trop souvent ignorée : si la France accueille beaucoup par les temps actuels, elle voit aussi nombre de ses enfants s’en aller. Près de...

  • Entretien avec Michel HouellebecqEntretien avec Michel Houellebecq

    Avec l'aimable accord de Michel Houellebecq et de la Revue des Deux Mondes. "Apologie de l’action lente"Marin de Viry – Michel Houellebecq, la Revue des Deux Mondes s’interroge sur les raisons...

  • Michel Onfray, le retour du défouléMichel Onfray, le retour du défoulé

    Le crépuscule d’une idole — L’affabulation freudienneMichel Homais (1) n’aime pas Sade. Mais parce que Michel Homais n’aime pas Saint Jean. Michel Homais n’aime pas Bataille. Mais parce...

  • Entretien avec Mike Reiss [Les Simpsons]Entretien avec Mike Reiss [Les Simpsons]

    A l’occasion des 20 ans des Simpson, et pour la fête de l’animation (1) qui s’est tenue à Lille le mois dernier, Mike Reiss, producteur et scénariste de la série culte et du film Les...

  • Villepin, politiquement déjà mort pour 2012 ?Villepin, politiquement déjà mort pour 2012 ?

    "Bel homme, belle âme, bel esprit, beau parleur". PAT, Les Contre-Réactionnaires, Paris, Denoël, 2007Par David Kersan et Laurent Obertone Au commencement de son existence médiatique, le pape de...

  • Marc Besse : sa stèle pour BashungMarc Besse : sa stèle pour Bashung

    Les huit longues années passées à écrire en secret la vie d'Alain Bashung furent à l'évidence essentielles au témoignage du contact, de la collision entre un sanguin journaliste des Inrocks et...

  • La lèpre d'Internet : le cas Lise-Marie JaillantLa lèpre d'Internet : le cas Lise-Marie Jaillant

    Dénuée de talent littéraire, refusée par tous les éditeurs, la blessure narcissique est telle qu'une "wannabe" décide de se venger en créant un blog qui sous couvert de  commenter...

  • Morsay : la Saga qui bicrave ton grand-pèreMorsay : la Saga qui bicrave ton grand-père

    « Malheur à celui par qui le scandale arrive. » Adel, des 2 be 3 L'intégrale du gollum du ter-ter. Interview exclusive de Vince Neil Clément le nolife,...

Tous Touristes, de Marin de Viry