Sur le RING

Caroline Fourest : son improbable Kâma-Sûtra à doxoland

SURLERING.COM - FRANCE - par Pierre Poucet - le 11/05/2010 - 21 réactions - Facebook Twitter Wikio print.jpg, 760B

Ce que nous dit Caroline Fourest




Si Caroline Fourest était un homme, on pourrait dire d’elle qu’elle a les couilles dans un étau. Critiquée sur sa gauche pour sa lutte contre l’islamo-gauchisme depuis 2006, sur sa droite pour ses prises de position anti-israéliennes – plus précisément anti-politique-extérieure-israélienne –, Caroline Fourest est globalement honnie par une bonne partie de l’intelligentsia française en raison de son combat contre les intégrismes religieux, chrétien, juif, ou musulman. A ce titre, Fourest a l’honneur d’être passée par toutes les positions possibles du Kâma-Sûtra intellectuel : la stalinienne, la pétainiste, l’intégriste, la pro-arabe, la sioniste… Plus récemment, un certain Paul Landau lui a proposé une  position toute avant-gardiste, une eurabienne… Autant, de qualificatifs, de pro, de contre, de pro-antis et d’anti-contre, autant de positions intenables, qui laissent songeur et invitent à méditer sur la richesse du Kâma-Sûtra intellectuel contemporain (sur ce dernier point, on peut également relever ce symptôme). Au moment où Caroline Fourest co-publie avec Taslima Nasreen le fruit d’un dialogue entre deux féministes laïques, Libres de le dire, un petit rappel des positions s’impose.
    

Le Kâma-Sûtra selon Fourest.


C’est de la pratique d’expert, faut reconnaître. Historiquement, Caroline Fourest commence son combat intello avec le provocant cunnilingus, préliminaire bien connu des adeptes du Kâma-Sûtra consistant à stimuler la vulve, le clitoris et l’entrée du vagin avec la bouche. En un mot, dès le départ Caroline est prochoice. Et féministe, grave. ProChoix, ce sera d’ailleurs le titre de la revue qu’elle fonde en 1997 avec sa fidèle partenaire Fiammetta Venner, créée au nom de la laïcité, des droits de la femme et des homos. Partie comme ça, Caroline ne s’attire pas tout à fait les sympathies de la droite intellectuelle. Et se met les anti-communautaristes sur le dos. Elle passe outre. Elle enchaîne avec un truc moins facile, un poil plus alambiqué, la fente du bambou, une position qui lui permet de s’attaquer cette fois-ci aux réseaux de la droite extrême (Le Guide des sponsors du FN), puis elle enchaîne avec la posture de l’enclume et va jusqu’au bout du sujet en mettant le doigt sur l’homophobie en France dans Les Anti-Pacs ou la dernière croisade homophobe. Problème avec cette dernière position : « la femme doit être souple. De plus, la stimulation n’est pas optimale », précise le Kâma-Sûtra. Surtout dans les années 2000, alors que la droite française prépare sa victoire aux futures érections présidentielles.

Progressivement, Caroline Fourest affine son art subtil. Elle trouve sa position préférée, avec la très classique position du missionnaire (version laïque) dans Tirs croisés, grâce à laquelle elle se stabilise un temps sur la thématique de l’intégrisme. L’avantage de cette position, somme toute assez efficace, réside dans son côté naturel, confortable, accessible à tous, sauf handicap notoire : Caroline peut ainsi élaborer une thèse – l’intégrisme est dangereux pour la laïcité. Bon… – préciser les termes du sujet – l’intégrisme, c’est « l’emprise autoritaire qu’exercent certains groupes sur la vie en société au nom de la religion ». Bien. – et se permettre quelques caresses aventureuses – l’intégrisme musulman est aujourd’hui un des trois intégrismes religieux les plus dangereux. Brrr. On frétille, on attend la suite. Car le problème avec cette position du missionnaire, c’est qu’elle reste peu originale et susceptible de devenir ennuyeuse. Caroline, enhardie, s’essaie alors à des trucs plus risqués, voire franchement underground. Elle prend tout le monde de court avec la posture de la balançoire. Ici, la femme tourne carrément le dos à son partenaire (elle peut même s’asseoir sur lui, en se servant des pieds comme appui) : c’est Frère Tariq et La Tentation obscurantiste – vilaine tentatrice, va – ouvrages dans lesquels la militante laïque titille un tabou de la gauche et s’attire les foudres d’une bonne partie de ses soutiens, Ligue des Droits de l’Homme, Monde Diplo, MRAP, altermondialistes (combien de divisions ?), le Réseau Voltaire, et même certaines féministes. C’est le début de la fin, elle est allée trop loin. A doxoland, anciennement Charlie Hebdo, célèbre boîte à idées échangiste du XXIème siècle, on l’accuse d’islamophobie, de traîtrise ; certaines boîtes tantristes parmi les plus radicales la présentent comme une porte-parole des thèses néoconservatrices pro-israéliennes… Caroline est bannie, elle perd tous ses amis. On lui refuse le tarif réduit pour femmes seules à l’entrée. On l’accuse même d’être une sioniste pro-arabe. Elle se désole d’avoir autant fricoté, d’avoir par trop joué avec les marges, les pratiques douteuses. Elle se console en se disant qu’après tout, ce n’est peut-être pas si fréquent, les sionistes pro-arabes... Mais tragédie du sort, le Kâma-Sûtra intellectuel contemporain propose peu de positions praticables pour femmes seules, écartelées entre le désir de positionnement ferme et laïque à gauche, et leur espoir de tendresse envers un « islam moderne » à droite. Que faire ?

Les mains baladeuses.


Faire un livre, pardi. Rappeler qui je suis, d’où je viens, où je vais ! Et pour cela me distinguer. Et pour me distinguer, me rapprocher.,vieille méthode aristotélicienne, exit le Kâma. D’où : Libres de le dire avec Taslima Nasreen.

On revient avec ce livre aux fondamentaux fourestiens : le missionnaire, la posture du ciseau, l’union de l’huître (critique de l’intégrisme, défense des droits de la femme, éloge de la liberté d’expression). Le tout avec la poétesse Taslima Nasreen (exilée bangladaise, traquée par des intégristes), bien plus virulente que sa compère dans la dénonciation de l'islamisme. Arrêt sur image. Tandis que Caro se limite à l’idée que le Coran n’explique pas en soi la violence de l’intégrisme islamique contemporain (l’islam en tant que religion doit être distingué de son instrumentalisation politique, l’islamisme), Taslima Nasreen, elle, en est revenue, du Coran. Ses pratiques sont carrément plus trash, osées. On commence avec la position dite de l’union du chat, vous pouvez vérifier, assez délicate, en guise de thèse principale : « L'islam ne peut pas être réformé » et la notion d'« islam modéré » n'a pas de sens. Enchaînement avec la position de l’Indra : les attentats du 11 septembre seraient la traduction directe de ce que le Coran commande de faire. … avec de telles pratiques exotiques, on devine que Taslima elle non plus ne rentre plus beaucoup dans les boîtes conceptuelles saoudiennes : « [A cause de cette religion], voilà ce que je suis à présent : une étrangère dans mon propre pays, une étrangère dans l'Inde voisine et une étrangère en Occident ». Et elle enfonce (le clou) en marquant l’absolue spécificité de l’islam aujourd’hui : « lorsque des juifs, des bouddhistes, des chrétiens ou des hindous me critiquent, ils ne mettent pas ma tête à prix. C’est toute la différence ». En un mot, le Coran est belliqueux, il est intrinsèquement violent et mortifère. Là, c’est à une spécialiste qu’on a à faire, c’est une position radicale, SM, franchement agressive, c’est la baffe, c’est l’obligation de revoir les typologies, la taxinomie et les étiquettes politiques, c’est de l’ultracisme laïque, je sais pas, c’est carrément la fameuse et impraticable position d’Andromaque, où la femme domine tout et peut « adapter à tout moment sa position pour éprouver le maximum de sensations ». Spécial big up to Taslima.

Rencart au Laïk Klub.


Les deux femmes se distinguent donc par leurs conceptions respectives de l’islamisme, et par leurs pratiques intellectuelles bien persos. Dont acte. Mais au-delà de ces divergences, elles se rejoignent toutes deux dans le combat laïque et féministe (Josiane Savigneau trouve évidemment le livre admirable). Sista Taslim’ et Caro’ se retrouvent donc tous les soirs au Laïk Klub, un bar branchouille et plutôt chouette de doxoland, mais situé dans un quartier pas forcément génial au carrefour des arrondissements communautaires et religieux – devanture régulièrement dégradée, grafs islamistes, tags homophobes, messages d’insultes. Et je raconte pas ce qui orne les murs des toilettes.

Et pourtant, malgré tout ce qu’on peut lui reprocher (cf. sur les murs des toilettes, je raconte quand même : « stal’ », « gauchiste », « chienne », « lesbienne », et cætera (1), Caroline Fourest a tout de même eu le mérite de s’attaquer à l’un des plus grands imposteurs de doxoland, Tariq Ramadan, et c’est ce sur quoi il conviendrait de s’attarder quelques temps avant de reprendre une activité normale. Vrai, on a des choses plus intéressantes à faire que de se balancer des amalgames grossiers à la gueule. Par exemple, manger des chips, ou fabriquer des colliers de nouilles.

Le XXIème siècle sera religieux, ou un peep show.


Il n’y a pas si longtemps de cela, on s’en souvient ou on s’en fout, un certain Paul Landau (Lurçat de son vrai nom) a qualifié Caroline Fourest d’ « eurabienne » – attention concept – suite à ses déclarations sur la politique de colonisation israélienne (ici). Il la soupçonnait d’être le « cheval de Troie de l’islamisation culturelle et politique de l’Europe » sous prétexte que l’intellocrate siège dans la fondation Anna Lindh, qui œuvre au dialogue euro-méditerranéen. Pour ouvrir un débat, ça ! Commencer direct et sans finesse avec la position de l’enclume, c’est ne pas connaître les usages, c’est les salir. C’est nous prendre pour des cons. C’est être simplet. Le procédé est courant, lorsqu’on est malhonnête, et il porte un nom, en rhétorique de bistrot : la synecdoque. Confondre la partie (le point de vue ponctuel sur un sujet précis, dit point G), avec le tout (l’argumentaire dont il est susceptible de constituer le pilier axiologique). Voyez, c’est con. Evacuée la nuance, oubliée la complexité. C’est tout simple, c’est le plus vieux métier du monde, c’est dans le Kâma-Sûtra des petits joueurs.

La dénonciation de la politique extérieure israélienne ne fait pas plus de vous un pro-palestinien que la critique de l’intégrisme musulman ne vous étiquette d’emblée pro-sioniste. Si l’on veut bien sortir du bafouillis conspirationniste élémentaire qui sert souvent d’outil rhétorique de base dans ce genre de débat théologico-politique houleux, et faire ça dans les règles de l’art, il faut rappeler que s’il y a bien un combat mené par Fourest depuis presque 15 ans, c’est celui de la défense de la position du missionnaire (version laïque). Point. Fourest pratique ses ébats intellectuels contre un fait politique, à savoir l’intégrisme, quel qu’il soit. Et si l’on a lu le Kâma-Sûtra de Fourest, si l’on a lu tout court, on sait que l’intégrisme n’a ni famille, ni patrie, ni dogme ; qu’il est un phénomène d’ordre strictement politique, associé à aucune religion en particulier mais à toutes potentiellement ; qu’il est la volonté d’imposer un régime totalitaire au nom de principes religieux, point. Une théocratie. C’est cela le fétiche du Kâma-Sûtra fourestien, et rien d’autre.

Caroline Fourest a en outre, faut-il le rappeler, le mérite de s’être attaquée à un imposteur déguisé en prédicateur musulman. On relira avec bonheur – et doigté – la toute fraîche réédition de Frère Tariq – subtil, tenace, documenté, travaillé – pour tenter de retrouver un peu de sérieux et de sérénité à doxoland où l’on condamne sans connaître et où le seul fait d’être trouvé « peu convaincant » à l’image dans le cadre d’un débat télévisuel formaté, réduit, calibré pour séduire et parler au plus élémentaire benêt agitant sa carte d’électeur, a valeur d’infamie et de bannissement des boîtes doxocrates échangistes les plus select. On constatera alors, le plus naturellement du monde, que le fond de la pratique fourestienne n’a pas bougé, qu’il s’est même un peu conformisé – sur ce point, le contraste avec les positions de Taslima Nasreen est extrêmement intéressant. En relisant, on constatera les plus de la traditionnelle mais pourtant si efficace position du missionnaire laïque en terrain islamiste. On verra, certes, que le partenaire, Tariq Ramadan, est particulièrement rétif, que l’héritier d’Hassan al-Banna ne résiste guère très longtemps à une traque minutieuse du double discours – pratique bien connue, mais pas du Kâma-Sûtra, dite du Taqiya chez certains musulmans. Et on terminera en beauté sur les intentions belliqueuses d’un prétendu islamiste moderniste (en réalité salafiste) qui lui aussi carbure aux techniques les plus grossières, pas gentleman ardent défenseur de la thèse du choc des civilisations –  fumeuse, qui cache une divergence d’intérêt entre clans religieux – dans lequel il entend bien mener à terme son entreprise de propagande en faveur d’un nouvel impérialisme religieux – la position dite du marteau genevois croissanté. Le tout sans Kâma-Sûtra.

On regrettera malgré tout que Caroline Fourest se cache en permanence derrière le voile pudique et somme toute assez convenu de l’humanisme, qui dit beaucoup et ne dit rien. Quoique. Peut-être une manière de se positionner toujours ferme sur le créneau athéologique – attention concept. On souhaiterait tout simplement l’entendre dire que ce qu’elle préfère, c’est tout comme moi : c’est le missionnaire.
Sans ironie, bien entendu.

Pierre Poucet


Caroline Fourest & Taslima Nasreen, Libres de le dire, Flammarion, 320 pages, 19 € 90.
Caroline Fourest, Frère Tariq, Le double discours de Tariq Ramadan, Grasset, rééd., 450 pages, 6 € 95.

 

(1) Un peu de latin, pour la classe.



Toutes les réactions (21)

1. 11/05/2010 03:37 - Roméo Joan

Roméo Joantrès bon article bien pesé et rédigé qui décortique admirablement le "parcours de la combattante".

2. 11/05/2010 04:10 - Chaud

ChaudC'est un coquin le Petit Poucet, mais face à Ramadan ou Fourest, ça serait sans doute une autre histoire !

3. 11/05/2010 09:09 - Pierre Poucet

Pierre PoucetGrave. Mais on se fendrait la poire. Enfer existe pas - stop - tu peux te dissiper.

4. 11/05/2010 11:07 - Bardamu

BardamuMerci, Grand Poucet. Toujours un plaisir de lire tes billets. Quelle orgie verbale! Un véritable gang bang idéologique à elle seule, cette Fourest. S'attirer les foudres des islamistes et des sionistes en même temps, faut le faire! Et pourtant, quel vide intrinsèque. Des couilles, beaucoup de courage mais si peu de fond dans sa pensée. Comme le disait Zemmour, Fourest est LA rebellocrate dans toute sa splendeur!

5. 11/05/2010 11:36 - Pierre Poucet

Pierre PoucetJe ne suis pas si d'accord avec toi Bardamu (quel beau pseudo, déjà dit?). Pas si vide. On ne lui demande pas d'être Schopenhauer non plus, à Fourest.
Je pense que cette nana a fait un choix politique avant de procéder à un choix théorique, point. Là elle devient discutable. Et puis vrai que ses références théoriques sont assez légères, même si je n'ai pas creusé davantage. Sur son champ théorique, on peut lire Didier Eribon, beaucoup plus costaud (mais bigrement énervant, je l'ai vu et entendu récemment dans une de ses conférences, j'avais envie de l'étrangler), avec notamment Une morale minoritaire, Réflexion sur la question gay, ou mieux (et sur un autre sujet), D'une révolution conservatrice et de ses effets sur la gauche française, chez Leo Scheer. Mais tous les deux ne font pas le même taf. Caroline se balade sur les plateaux télé - et je la plains sérieusement - Didier écrit, enseigne, parle et méprise gentiment. Tous les deux baffables, donc, si l'on es un peu sanguin.

6. 11/05/2010 11:52 - Pierre Poucet

Pierre Poucet... Si l'on est avec un T, donc. Je termine juste en louant le travail journalistique de la nana, c'est costaud, et risqué. Après, oui, c'est pas Foucault. Mais question: c'est quoi, une rebellocrate?

7. 11/05/2010 12:17 - Bardamu

BardamuSelon la définition donnée par Philippe Murray (RIP), un rebellocrate est une personne prenant une posture de rebelle tout en étant proche du pouvoir. Je suis certain que s'il était encore de ce monde, Murray aurait été d'accord avec moi. Après, c'est sûr qu'elle prend des risques, la Fourest, au risque de se mettre la droite extrême et la gauche islamophile à dos. Mais voilà, elle reste dans la tradition jacobine et humaniste française, ce qui est lassant à force.

8. 11/05/2010 12:42 - Amaury Watremez

Amaury WatremezSi elle était humaniste comme Montaigne, ce serait bien. Jacobine elle l'était, saintjustienne même. Figurez vous que je la connaissais un peu, mais nos chemins divergent de trop maintenant (et divergent c'est énorme).

9. 11/05/2010 13:02 - Bardamu

Bardamu"divergent c'est énorme"
C'est pas du Desproges dans le texte, ça?

10. 11/05/2010 13:08 - Amaury Watremez

Amaury WatremezHé si ! Bravo, je vois qu'on a les mêmes références. J'avais aussi jacobine (de cheval)...

11. 11/05/2010 13:46 - MotaOne

MotaOneQu'est-ce qu'on se poil entre couilles :) Merci pour l'article, la peinture et les fous rires. Du lourd léger, sérieux et finalement pas si important. Je crois comprendre donc que Caro' est là et tient bien son rôle. Finalement, elle fait un adversaire tout à fait respectable non ?
Quand on parle d'humanisme, je pense qu'il faudrait avant tout reparler de l'Homme. Le remettre à sa place. Le systématisme de la fraternité et du social, que voulez-vous ...

12. 11/05/2010 14:58 - Pierre Poucet

Pierre Poucet@Bardamu: ouais, lassant, mais nécessaire, encore. Et OK sur Muray, j'avais oublié ce concept (t'as entendu Luchini sur ses lectures de Muray chez Finkelkraut, fin avril? Enorme. C'est encore dispo sur les vidéos du Ring je pense.
@Amaury: j'ai voulu la caler dans le texte celle-ci, mais dix verges, c'est énorme.
@MotaOne: merci à toi. Juste, éclaire-moi sur un point: wtf is that, "Le systématisme de la fraternité et du social"?

13. 11/05/2010 16:10 - MotaOne

MotaOneC'est en quelque sorte penser la société et l'état sans l'Homme : on ne défend plus des individualités, mais des positions de principes, des postures outrées, des mass-média-attitudes. On veut donc tous nous unir dans la même soupe de société fraternelle et sociale. Mais en même temps on défini et cloisonne des catégories de bons et mauvais citoyens/lecteurs/parents/blabla : communautarisme. Et enfin, on fustige la moindre illusion mystique, divine ou religieuse. Qui est alors réac ... réfrac ... taire ?
Désolé, je cherche mes mots.

14. 12/05/2010 01:30 - Gaël

Gaël@MotaOne; c'est la parfaite définition du" vivrensemble" que l'on nous rebassine, a chaque fois que la france (désormais pour moi petit "f")fait un pas' elle risque de se casser un peu plus la gueulle de la chaise: accrochez-vous bien à la corde...

15. 12/05/2010 09:01 - Amaury Watremez

Amaury WatremezLa France sur le long terme garde un grand "F", ce n'est pas la médiocratie actuelle qui va y changer quoi que ce soit, médiocratie qui dure depuis à peu près 200 ans. Et plutôt que de se lamenter, qu'est-ce qu'on fait pour changer tout ça ? Qu'est-ce qu'on écrit pour créer une prise de conscience ? Sans se laisser enfermer dans un rôle de réac de service, ce qui pend au nez de Zemmour. Sans parler tout le temps de l'Islam, Israèl, les z-immigrés sans passer d'un extrême à l'autre etc... Quoi pour hausser le niveau du débat politique qui en ce moment est au ras des pâquerettes des z-égos ?
http://mesterressaintes.hautetfort.com/

16. 12/05/2010 09:06 - Amaury Watremez

Amaury WatremezLa position du missionnaire laïc c'est pas mal comme concept, je trouve aussi

17. 12/05/2010 11:59 - Arnaud

ArnaudLa donzelle a tout de même droit à son interview dans F.M magazine ! Ne sentez-vous rien venir ?
http://www.fm-mag.fr/article/caroline-fourest-lantidote-la%C3%AFque-face-aux-int%C3%A9grismes

18. 12/05/2010 20:06 - Viktor

ViktorBelle série de direct, Poucet. Et en douceur.

19. 13/05/2010 17:41 - Pierre Poucet

Pierre PoucetEt surtout en profondeur, comme dit le poète.

20. 14/05/2010 16:44 - René de Sévérac

René de SévéracCaro' est une fille formidable.
Elle a un but : réussir et c'est bien parti car qui l'ignore -à 35 balais, pas mal.
Il suffit de s'engager sur routes les voies "à la mode" (homo-folie, gauche -faut pas exagérer-, anti-sionisme, etc..) et faire éviter de se fourvoyer donc jouer de son joli petit minois en ayant toujours l'air de dire "vous ne m'aurez pas". Ce sourire est désarmant !
Je l'ai vue avec Ramadan qui est aussi un roublard.
Je l'ai vue avec Zemmour qui n'a pas réussi a formuler son point de vue face au sourire de la belle ; c'était top!

21. 14/05/2010 17:16 - Pierre Poucet

Pierre PoucetRené, tu kiffes Caroline ça se sent. Tu veux son mail? Son adresse? Son plat préféré?
Enjoy!

réagissez, commentez, publiez, vous êtes sur le ring



Veuillez saisir le code Anti-Robot, ce code sert à vérifier que vous n'êtes pas un Robot.
Bashungs, la biographie
Pierre Poucet par Pierre Poucet

Responsable du Bookmaker.

Dernière réaction

très bon article bien pesé et rédigé qui décortique admirablement le "parcours de la combattante".

Roméo Joan11/05/2010 03:37 Roméo Joan
De Viry sur ring
Articles les plus lus
  • Facebook & vie privée : Enter the VoidFacebook & vie privée : Enter the Void

    Début mai 2010, Facebook était victime d’un bug. Surfer sur certains sites risquait de permettre à quiconque consulte votre profil de vous suivre à la trace tel le Petit Poucet. Ce n’était...

  • La Chair, le Feu, la Glace [extrait II Métacortex]La Chair, le Feu, la Glace [extrait II Métacortex]

    second extrait de Métacortex, Liber Mundi II, Maurice G. Dantec Commander Métacortex sur AmazonLe bain d’eau glacé était prêt. Dix degrés centigrades. Il avait connu de bien plus rudes...

  • West Memphis Three, la téméraire erreur judiciaireWest Memphis Three, la téméraire erreur judiciaire

    « Justice Is Lost, Justice Is Raped, Justice Is Gone, Pulling Your Strings, Justice Is Done, Seeking No Truth, Winning Is All, Find it So Grim, So True, So Real.  Lady Justice Has Been Raped, Truth...

  • Caroline Fourest : son improbable Kâma-Sûtra à doxolandCaroline Fourest : son improbable Kâma-Sûtra à doxoland

    Ce que nous dit Caroline FourestSi Caroline Fourest était un homme, on pourrait dire d’elle qu’elle a les couilles dans un étau. Critiquée sur sa gauche pour sa lutte contre...

  • Egographies, Journal, première partieEgographies, Journal, première partie

     Egographies, Journal, première partie : "la tête à Toto" A Matthieu G… qui m’expliquait l’autre jour, dans un café de la rue de Lille, qu'il n'était ni libéral ni sarkozyste, je...

  • Faut-il brûler Sigmund Freud ?Faut-il brûler Sigmund Freud ?

     débats & opinionspar Anthony Ballenato, doctorant de recherche en Histoire à l'Université Paris-Diderot, spécialiste d'histoire de la psychiatrie et de la psychanalyse aux États-Unis où il...

  • Mon grand père, immigré fasciste raciste anti-françaisMon grand père, immigré fasciste raciste anti-français

    Entre fiction et autobiographie, Jean-Louis Costes adressait ce récit au Ring, courant 2005, texte que David Kersan envoyait aussitôt à Raphaël Sorin. Vingt minutes et un bel à-valoir plus tard,...

  • Pourquoi Israël n’attaquera pas l’IranPourquoi Israël n’attaquera pas l’Iran

     Par Aldo-Michel MungoAnalyste en géostratégie, directeur de la rédaction du magazine militaire Carnets de VolUne attaque d’Israël contre l’Iran est risquée, mais elle prouverait que...

  • Tristan Garcia, l'extension du domaine de CheetaTristan Garcia, l'extension du domaine de Cheeta

    fake in Gallimard, saison 2En septembre 2008, la plus belle escroquerie de la rentrée littéraire, c’était lui, Tristan Garcia. Présenté comme un surdoué de la littérature, comparé à Bret...

  • Et si ça tournait mal ? [Affaire Lemaçon]Et si ça tournait mal ? [Affaire Lemaçon]

    Lorsque des plaintes sont déposées contre des pompiers pas foutus de réaliser des happy end à tour de bras, on se dit, que, tout de même, ce monde est amusant. Lorsque les sinistrés d'une...

  • L'Egobody raté de Robert RedekerL'Egobody raté de Robert Redeker

    Récemment, Le Figaro nous faisait part d’une montée de scepticisme chez les psychologues envers l’absolue recherche du bonheur, finalité unique de l’homme moderne (1). Ne supportant plus...

  • Le Jihad made in GermanyLe Jihad made in Germany

    Eric Breininger est mort les armes à la main le 30 avril au Waziristan : il avait 22 ans, était allemand, et ne souhaitait qu’une chose, la défaite de l’Occident chrétien. La publication de...

  • La France, à la lumière de CioranLa France, à la lumière de Cioran

    débats & opinionsDans son rapport annuel pour 2009 remis en février dernier au gouvernement, le Médiateur de la République, Jean-Paul Delevoye, parle de la France comme d'un pays « en grande...

  • "A l’extrême-droite du Père" [Les infiltrés]"A l’extrême-droite du Père" [Les infiltrés]

    Dans « les infiltrés » une quinzaine de tocards à crânes ras révélerait l’existence de milices fascistes surarmées prêtes à égorger tout ce qui est bâché. Pierre Schneider a donc vu et...

  • La victoire du reader’s digest sur la femmeLa victoire du reader’s digest sur la femme

    Léa, Mia, Laura. Trois prénoms d’une absolue féminité qui tournent en triangle autour d’une quatrième, Siri/Iris, artiste-photographe irrémédiablement attirée par la beauté physique...

  • Paris Plage et la mystique de l’éclateParis Plage et la mystique de l’éclate

     Générique : Ça commence calmement. Sur le site de la mairie de Paris, un diaporama illustre le projet d’aménagement des berges de la Seine. Un peu plus bas, une vidéo permet de voir Bertrand...

  • Entretien avec Eric ZemmourEntretien avec Eric Zemmour

    Journaliste, essayiste et polémiste célèbre pour ses délits de réel, "Mélancolie française" a fait de lui un écrivain. Rencontre avec un homme au delta.Sur Mélancolie Française- Dans...

  • Antoine Chainas, un shoot nucléaire dans le polarAntoine Chainas, un shoot nucléaire dans le polar

    « Sur le coup, vous ne faites pas le rapprochement. Vous dressez le profil du mec : poste élevé dans une boîte de pub, vie sans histoire. On évoque un comportement subitement irrationnel –...

  • Avatar DVD/Bluray, de James CameronAvatar DVD/Bluray, de James Cameron

    Sous la bluette écologique, comment ne pas reconnaître un film techniquement  précurseur où James Cameron, à force de trop embrasser, étreint mal un sujet encore trop grand pour lui ? C’est...

  • Iron Man 2 : la Tentation de Saint TonyIron Man 2 : la Tentation de Saint Tony

    Dieu sait pourquoi, on dit souvent des films à suite que le second est le meilleur. Pourtant, une fois n’est pas  coutume, la critique ne vous a pas menti : Iron Man 2, en dépit de...

  • Le PS peut-il survivre à l'ère primaire ?Le PS peut-il survivre à l'ère primaire ?

    Les primaires du Parti socialiste sont une sorte de cirque du soleil, où l'on ressort sous le chapiteau rose les mêmes pachydermes, pour leur faire faire quelques tours de piste, sous les hourras...

  • L'homme du LockheedL'homme du Lockheed

    fiction Avez-vous ressenti le désir de prendre un vol pour disparaître à jamais ?L’exil, la rupture et le voyage, tous trois coincés dans une carlingue ailée s’éclipsant vers la mort....

  • Pulsion régressivePulsion régressive

    Régression inachevée.Palinodie noire de l’esprit rongé par cette chère société-cancer, revirement de l’âme, impasse. Oui, Hon Gay se trouvait dans une impasse, une voie sans issue qui...

  • Le suaire de RimbaudLe suaire de Rimbaud

     La pape en ayant décidé ainsi, le mystérieux «saint suaire» de Turin sera à nouveau offert à l’adoration des foules. J’avoue que cette relique ne m’inspire pas une dévotion...

  • La nuit au bout du voyageLa nuit au bout du voyage

    Trois ans après la publication du dernier volume du Théâtre des Opérations, Ring publie l'avant-propos d'American Black Box, de Maurice G. Dantec. A l'époque (2004-2006), les avocats des trois...

  • Mammuth, un beau désastreMammuth, un beau désastre

    Une vie de merde est-elle encore une valeur sûre ? Pour Delépine et Kervern, plus que jamais. Les mecs de Groland ont le chic pour dépeindre les vies de merde ; leur rendre tout leur pathétique,...

  • Nabe, l'homme qui continua de mentirNabe, l'homme qui continua de mentir

    Cumulant bides sur bides publication après publication, Marc-Edouard Nabe était pourtant mensualisé des années durant aux éditions du Rocher, à plus de 2000 euros par mois. Un authentique...

  • Skyblog, nouveau partenaire socialSkyblog, nouveau partenaire social

    Si le gouvernement balance des sommes colossales dans l'associatif, on découvre également chaque jour à quel point il existe un trou noir de  communication. Ce trou est-il matériel ou spirituel...

  • Elisabeth Roudinesco, entretien exclusifElisabeth Roudinesco, entretien exclusif

     débats et opinionsAprès sa réaction au livre de Michel Onfray  publiée dans Le Monde, puis la réponse du déboulonné sur Mediapart, l'historienne Elisabeth Roudinesco nous accorde un...

  • Le gazon maudit de RibéryLe gazon maudit de Ribéry

    Paris a toujours un temps d'avance, c'est bien connu. Sur la plus belle avenue du monde, en tout cas de la capitale Delanoësque, une boite huppée embauchait une prostituée "de luxe" (TBEG, 1ère...

  • Marvel : Rick Jones ad aeternamMarvel : Rick Jones ad aeternam

    L’imminente sortie sur les écrans français d’Iron Man 2, en préambule à une méga-série de crossovers MARVEL (une huitaine de films avec Thor, Captain America, Les Vengeurs… d’ici à...

  • Ce que les français de l’étranger nous disentCe que les français de l’étranger nous disent

     Voilà un livre qui s’attaque à une réalité trop souvent ignorée : si la France accueille beaucoup par les temps actuels, elle voit aussi nombre de ses enfants s’en aller. Près de...

  • Entretien avec Michel HouellebecqEntretien avec Michel Houellebecq

    Avec l'aimable accord de Michel Houellebecq et de la Revue des Deux Mondes. "Apologie de l’action lente"Marin de Viry – Michel Houellebecq, la Revue des Deux Mondes s’interroge sur les raisons...

  • Michel Onfray, le retour du défouléMichel Onfray, le retour du défoulé

    Le crépuscule d’une idole — L’affabulation freudienneMichel Homais (1) n’aime pas Sade. Mais parce que Michel Homais n’aime pas Saint Jean. Michel Homais n’aime pas Bataille. Mais parce...

  • Entretien avec Mike Reiss [Les Simpsons]Entretien avec Mike Reiss [Les Simpsons]

    A l’occasion des 20 ans des Simpson, et pour la fête de l’animation (1) qui s’est tenue à Lille le mois dernier, Mike Reiss, producteur et scénariste de la série culte et du film Les...

  • Entretien à rebours© avec Marin de ViryEntretien à rebours© avec Marin de Viry

    photographie Copyright Arnaud Février / FlammarionMarin de Viry, de son vrai nom marin de Viry, est un écrivain cher. J’ai bien dit cher, oui. Cher, si du moins je suis la thèse magistralement...

  • Bienvenue dans la vie Jack BauerBienvenue dans la vie Jack Bauer

    Généralistes des ressources humaines, experts en humanité, spécialistes des macro-gestions des micro-crises globales, ceux qui s'occupent du monde à votre place sont partout. La preuve par...

  • Devenezvousmeme.com : toi aussi, déguise toi en militaire !Devenezvousmeme.com : toi aussi, déguise toi en militaire !

    La vie est particulièrement dure en ce début de XXIe siècle. Réchauffement climatique, crise économique, émissions d’Arthur, chômage, les jeunes d’aujourd’hui « doutent d’eux même...

  • Logorama :  les anti-pubs peuvent aller se rhabiller !Logorama : les anti-pubs peuvent aller se rhabiller !

    Les anti-pubs peuvent aller se rhabiller !Certes, les Oscars ne servent absolument à rien, on est bien d'accord. C'est un incertain voyage au bout de la nuit américaine, un peu ridicule pour les...

  • France Télécom : l'affaire qui n'existait pasFrance Télécom : l'affaire qui n'existait pas

     L'affaire des suicides à France Télécom, montée de bout en bout par les médias, est particulièrement révélatrice du pouvoir exercé par les journalistes. Chiffres à l'appui. Depuis...

  • Villepin, politiquement déjà mort pour 2012 ?Villepin, politiquement déjà mort pour 2012 ?

    "Bel homme, belle âme, bel esprit, beau parleur". PAT, Les Contre-Réactionnaires, Paris, Denoël, 2007Par David Kersan et Laurent Obertone Au commencement de son existence médiatique, le pape de...

  • Le Faux est un moment du fauxLe Faux est un moment du faux

    L’Alice au Pays des Merveilles de Tim Burton est un film fantastique. Non pas quant à sa valeur artistique, non pas en tant que genre cinématographique, mais : fantastique, dans le sens que ce...

  • Entretien avec Raphaël SorinEntretien avec Raphaël Sorin

    Depuis son domicile parisien, l'éditeur culte Raphaël Sorin a reçu Ring pour lui montrer l'éternelle jeunesse de son fusil à lunettes. Mercenaire et chercheur d'or, bienvenue dans le cerveau du...

  • Quand la vie discrimineQuand la vie discrimine

    «Article 19 - Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de...

  • Comment se libérer de ce foutu... Libé !Comment se libérer de ce foutu... Libé !

    Trois bonnes raisons d'aimer le journal de Laurent Joffrinpar F-X Ajavon Je suis un assez bon client du quotidien Libération. Je lis beaucoup la presse (vous l'aviez remarqué j'en suis sûr), mais...

  • La réponse d'Eric Zemmour au Président de la LICRALa réponse d'Eric Zemmour au Président de la LICRA

    En moins de quarante-huit heures, le journaliste le plus médiatique de France a été sur le point de perdre sa place au Figaro et son siège du samedi soir sur France 2 (Ruquier disait attendre la...

  • Les tribunaux français plus forts que l'ANPELes tribunaux français plus forts que l'ANPE

    Lorsque l'on aborde le thème de la justice et des prisons, il est de bon ton de rappeler les erreurs judiciaires connues (dues à la frénésie répressive, c'est bien connu) et les conditions de...

  • La télévision, autorité absolue ?La télévision, autorité absolue ?

    La télé est-elle un vecteur d'obéissance aveugle ? C'est la question à laquelle tente de répondre un documentaire diffusé mercredi 17 mars sur France 2. Initié par Christopher Nick, ce...

  • Interview de Nigel FarageInterview de Nigel Farage

     Interview par Jérôme Di Costanzo, pour Ring Jérôme di Costanzo – Vous avez été condamné par le Parlement européen  à une amende de 3000 euro et invité à faire des excuses après votre...

  • Marc Besse : sa stèle pour BashungMarc Besse : sa stèle pour Bashung

    Les huit longues années passées à écrire en secret la vie d'Alain Bashung furent à l'évidence essentielles au témoignage du contact, de la collision entre un sanguin journaliste des Inrocks et...

  • La journée de quelle femme ?La journée de quelle femme ?

    Les cancéreux ont leur mois, les incontinents ont leur semaine, les femmes ont leur journée. Il y a aussi les journées sans voitures, sans immigrés, pour la tolérance, pour la paix, pour...

  • Wrath : la machine à laver programmable de l'internetWrath : la machine à laver programmable de l'internet

    "La plus belle ruse du Diable est de nous persuader qu'il n'existe pas" Baudelaire Rappel :  En 2010, Lise Marie Jaillant,  blogueuse experte ès-diffamations des éditeurs et écrivains du tout...

  • La lèpre d'Internet : le cas Lise-Marie JaillantLa lèpre d'Internet : le cas Lise-Marie Jaillant

    Dénuée de talent littéraire, refusée par tous les éditeurs, la blessure narcissique est telle qu'une "wannabe" décide de se venger en créant un blog qui sous couvert de  commenter...

  • Morsay : la Saga qui bicrave ton grand-pèreMorsay : la Saga qui bicrave ton grand-père

    « Malheur à celui par qui le scandale arrive. » Adel, des 2 be 3 L'intégrale du gollum du ter-ter. Interview exclusive de Vince Neil Clément le nolife,...

  • Vince Neil poursuivi en Justice (interview)Vince Neil poursuivi en Justice (interview)

        "Pour moi, Morsay est une victime de la vie". propos recueillis par Evan Ard, pour Ring Bonsoir Vinceneil, tu t'es fait connaître à travers de multiples vidéos dans lesquelles tu...

  • BHL s'est-il faché avec Kayser Söze ?BHL s'est-il faché avec Kayser Söze ?

    Bon, tout le monde doit être au courant des dernières aventures de BHL et de son botulisme accéléré et du dernier truc un peu crade qu'on lui reproche. La question qui se pose quand même est :...

  • METACORTEX : the ghost writerMETACORTEX : the ghost writer

    METACORTEX : Verbomotricité  Doppelgänger« Pédophile ET zoophile, tu ne trouves pas que ça fait beaucoup ? »   Le monde prend fin dans 808 pages. Quel type de meurtrier...

  • Avatar réinvente le réel... Or not.Avatar réinvente le réel... Or not.

    Quand le marketing dénonce le marketing pour le marketingA l’heure où j’entame l’écriture de cet article, je viens tout juste d’assister à la projection cinématographique du plus grand...

  • Tout, Va, BienTout, Va, Bien

    Tout va bien. Je me dis ces mots : tout, va, bien, alors que les images des corps déchiquetés par les attentats en Espagne défilent sur ce qui me tient lieu de lien avec le monde.

Métacortex, nouveau roman de Maurice G. Dantec