Condition féminine Canada
Communiqués





Le 20 mars 1997
La Secrétaire d’État (Situation de la Femme) nomme six femmes pour diriger le fonds de recherche en matière de politiques
Ottawa L’honorable Hedy Fry, Secrétaire d’État (Situation de la femme) (Multiculturalisme), a annoncé aujourd’hui la nomination de six femmes à un comité externe qui dirigera le Fonds de recherche en matière de politiques de Condition féminine Canada (CFC), l’organisme fédéral de promotion de l’égalité des femmes.

« Nous avons choisi une excellente équipe de femmes possédant une expertise dans les domaines de la recherche et des enjeux en matière d’égalité des femmes », a déclaré Madame Fry. « Au moyen d’un processus de nomination, et avec l’aide de conseillères externes, nous avons nommé des personnes provenant de diverses disciplines. Au fil du temps, les femmes se trouveront représentées dans toute leur diversité, grâce au renouvellement par étape de la composition du comité. »

Le comité externe du Fonds de recherche en matière de politiques est formé de :

Le comité externe jouera un rôle de premier plan dans le choix, l’évaluation et le contrôle de la qualité des projets de recherche en matière de politiques. Le premier appel de propositions sera lancé à compter d’avril 1997.

D’après Madame Fry, le Fonds amènera sur la scène des politiques publiques de la recherche en matière de politiques sur les questions touchant l’égalité des femmes.

Le Fonds dispose d’un budget annuel de 1,25 million de dollars et s’intéressera à la recherche sur les politiques publiques pertinentes sur le plan national. Il financera la recherche qui recense les écarts dans les politiques, les tendances, les nouveaux enjeux et qui présente des recommandations concrètes et des solutions de rechange aux politiques et programmes qui ont une incidence sur les femmes.

Note de la réviseure : les notes biographiques des membres du comité externe du Fonds de recherche en matière de politiques sont annexées à la présente.
Pour de plus amples renseignements, communiquer avec :
Cathy McRae, Condition féminine Canada, tél. : (613) 995-7835
Artur Wilczynski, Bureau de l’honorable Hedy Fry, tél. : (819) 997-9900


Membres du comité externe du Fonds de recherche en matière de politiques de Condition féminine Canada

Caroline Andrew
Madame Andrew enseigne au département de sciences politiques de l’Université d’Ottawa depuis 1971, a été vice doyenne des sciences sociales de 1986 à 1992 et a été coordonnatrice des études des femmes en 1992-1993. Elle possède une vaste expérience en évaluation de recherches et a présidé la Fédération canadienne des sciences sociales (1988-1989), l’Institut canadien de recherches sur les femmes (ICREF) (1992-1993) et l’Association canadienne de science politique (1983-1984).

Francine Descarries
Madame Descarries enseigne au département de sociologie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) depuis 1986 et y est présentement directrice des études supérieures. Elle a été directrice du Centre de recherche féministe de l’UQAM de 1988 à 1992 et est membre fondatrice du conseil de l’Institut de recherches et d’études féministes (IREF) de l’UQAM. Elle a évalué des recherches pour le compte du Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (CRSH), du Conseil québécois de la recherche sociale et du Fonds pour la formation de chercheurs et l’aide à la recherche (FCAR), en plus d’avoir fait partie du groupe de travail formé par le CRSH en 1992 pour évaluer son programme stratégique sur les femmes et le travail.

T. Brettel Dawson
Madame Dawson est titulaire de la chaire du département de droit de la Carleton University et enseigne le droit depuis 1986. Elle fait de la recherche et a publié dans le domaine de la théorie et de la méthodologie féministes en droit, en droit contractuel, sur les agressions sexuelles, la pornographie, la discrimination sexuelle et l’orientation sexuelle. Elle a été : évaluatrice de subventions pour le CRSH et d’autres organisations; rédactrice de la revue juridique La femme et le droit (1991-1992 et 1994-1996); et directrice de l’Association canadienne « droit et société » (1996).

Vanaja Dhruvarajan
Madame Dhruvarajan enseigne au département de sociologie de la University of Winnipeg depuis 1972. De 1994 à 1995, elle a été titulaire de la chaire Ruth Wynn Woodward en études des femmes à la Simon Fraser University. Ses activités de recherche sont axées sur l’égalité des sexes, l’égalité sur le plan ethnique et racial, les femmes de couleur, les femmes et le développement, la famille et la socialisation, l’immigration et les femmes d’origine sud-asiatique.

Isabelle McKee-Allain
Madame McKee-Allain enseigne la sociologie à l’Université de Moncton, au Nouveau-Brunswick, depuis 1982 et est doyenne intérimaire de la faculté des sciences sociales depuis 1996. Elle a été vice doyenne en 1995-1996 et directrice du département de sociologie de 1993 à 1995. Son expertise en matière de recherche réside dans les domaines des relations ethniques et entre les sexes, des femmes acadiennes, des francophones minoritaires, des femmes et du pouvoir, et de la jeunesse. Elle a également travaillé auprès de l’Institut canadien de recherches sur les femmes (ICREF) et du Réseau des femmes du Nouveau-Brunswick. Elle fait partie du comité de rédaction de deux revues féministes, Recherches féministes et Atlantis.

Verna Kirkness
Madame Kirkness, qui est à la retraite, a été directrice de la First Nation House of Learning de la University of British Columbia. Elle a œuvré dans le domaine de l’éducation des autochtones pendant plus de 40 ans. Elle a été nommée éducatrice canadienne de l’année en 1990 et a reçu le National Aboriginal Achievement Award in Education de 1994. Madame Kirkness a mis sur pied la première conférence mondiale des peuples autochtones sur l’éducation (1987). Elle est d’origine crie et est membre de la première nation de Fisher River au Manitoba.

Page d'accueil English



mise à jour : le 3 avr. 1997