Touring

Eben-Ezer

Si le Facteur Cheval a offert à sa ville natale de Hauterives (Drômeprovençale) un Palais Idéal, Robert Garcet et quelques amis érigèrent dans la minuscule localité d’Eben-Ezer la Tour de l’Apocalypse. Avec elle, Garcet montre que l’imagination et l’amour du travail d’une âme inquiète n’ont pas de limites...

eben-ezer

Il faut parcourir un long chemin en voiture pour arriver à Eben-Ezer. Surtout si vous faites le détour par Maastricht. Mais il serait impardonnable de ne pas accorder une petite visite à la capitale du Limbourg néerlandais, avec son architecture passionnante et sa gastronomie bien vivante. Là, ils savent mieux que personne transformer une église en gigantesque temple de la lecture.

 Ensuite, vous pouvez suivre les boucles du Geer pour descendre le long de la frontière qui sépare les provinces du Limbourg et de Liège jusqu’au bourg sans attrait de Bassenge. Le village est étroitement serré entre le Geer et les collines de Liège. L’un des plus beaux coins de la région est la Montagne Saint-Pierre, avec sa faune et sa flore spécifiques, qu’un sentier de douze kilomètres commençant au Fort d’Eben-Ezer permet de découvrir. 

Mais bien sûr, si vous avez fait tout ce chemin, c’est pour admirer le chef-d’oeuvre de Robert Garcet. Ce géologue s’est installé ici aux environs de 1930 pour trouver du travail dans les carrières de pierre du hameau d’Eben-Ezer, après un périple à pied de 170 kilomètres. Comme d’habitude, la fiction dépasse l’imagination. Mais malgré la bonne dose d’imagination dont Garcet était doté, la tâche qui l’attendait allait déterminer le reste de sa vie et ne lui laisserait plus un instant de répit. En quelques années, il rassembla des centaines de blocs de pierre pour réaliser son rêve: ériger une tour dédiée à l’esprit. En 1952, il alla chercher son premier sac de ciment et en 1962, il gratta le dernier petit bout de ciment sous ses ongles.

 Désormais, la vallée du Geer était surplombée d’une tour en silex de vingt mètres de haut, couronnée d’une terrasse ornée des cavaliers de l’Apocalypse et d’un taureau, d’un lion, d’un aigle et d’un sphinx. Quant à savoir où Robert Garcet trouvait le temps de se plonger dans la Bible, les innombrables récits mythiques, les légendes du monde entier, la parapsychologie et la science, après sa journée de travail et la construction de son rêve de pierre, cela reste un mystère. Pourtant, l’obstiné Garcet a réussi ce que personne ne pensait possible: à Eben-Ezer, aux limites de Bassenge, se dresse aujourd’hui une tour impressionnante et étrange à la fois. \

 
  Infos

La tour d’Eben-Ezer à Bassenge se visite jusqu’au 31/10/2007 du mercredi au vendredi de 13 h 30 à 18 h et les samedis et dimanches de 13 h 30 à 19 h.

 Du 1/11/2007 au 31/03/2008 uniquement les vendredis, samedis et dimanches. Office du Tourisme de Bassenge, 27 rue Marcel de Brogniez, 4690 Roclenge-sur-Geer, tél. 04 286 91 63 \