Touring
Calcul d'itinéraire | Infos trafic | Permis et stage | Code de la route | Sécurité | Solutions mobilité

Adopter une conduite attentive aux vélos: respect et compréhension mutuels

Cela peut sembler surprenant, mais les automobilistes ne sont pas toujours au courant du code de la route qui s’applique aux cyclistes. L’inverse est valable également : les cyclistes ne connaissent pas toujours tous les droits et obligations des automobilistes. Nous énumérons ci-après quelques droits et obligations spécifiques, en espérant que cela puisse contribuer à une meilleure compréhension et à un plus grand respect mutuels.

velo1

Rouler l’un derrière l’autre en vélo

Une règle méconnue de bon nombre d’usagers de la route concerne le droit ou non de rouler l’un à côté de l’autre. Il faut bien admettre que le législateur n’a pas facilité les choses dans ce domaine. C’est pourquoi nous en donnons d’abord un aperçu schématique.

On peut toujours rouler à deux de front - mais jamais plus -, sauf :

En agglomérationHors agglomération
Lorsque cela empêche de croiser un autre usager de la route.

Lorsque cela empêche de croiser un autre usager de la route.

Lorsqu’un véhicule approche par derrière 



Cela signifie que les cyclistes peuvent rouler à deux de front en agglomération, même s’ils empêchent ainsi les véhicules arrivant par derrière de les dépasser. C’est pourquoi les cyclistes attendent un peu de patience et de respect de la part des automobilistes. 

Le fait de klaxonner fort est ressenti comme un comportement agressif et provocant, avec toutes ses conséquences. Même s’il s’agit d’un droit absolu des cyclistes, en tant qu’associations de cyclistes, nous partons du principe que les cyclistes rouleront de leur plein gré les uns derrière les autres dans les longues lignes droites, de manière à laisser de la place aux automobilistes pour les dépasser. 

Par ailleurs, les cyclistes doivent aussi comprendre qu’il peut être très désagréable et énervant pour les automobilistes de devoir rouler derrière eux sur une longue distance. Un peu de courtoisie est bienvenue dans ce cas.  

Tendre le bras pour tourner

Avant 1991, il existait une obligation absolue pour les cyclistes de tendre le bras en cas de changement de direction. Mais cette règle créait parfois des situations dangereuses. 

Si la chaussée est couverte de neige, mieux vaut tenir le guidon à deux mains. Les enfants et les personnes âgées ne sont pas toujours parfaitement stables sur leur vélo. Des bagages mal chargés sur le vélo peuvent aussi provoquer un déséquilibre. Pour toutes ces raisons,  l’obligation absolue de tendre le bras en cas de changement de direction a été remplacée par l’obligation de le faire lorsque c’est possible.   
Les automobilistes doivent donc savoir que les cyclistes ne tendent pas toujours le bras lorsqu’ils veulent tourner. En cas d’intempéries, du moins, ils doivent s’attendre à ce que les cyclistes bifurquent sans l’indiquer clairement au préalable. Par ailleurs, nous demandons aux cyclistes de tendre le bras chaque fois que c’est possible - et donc sûr. S’il est dangereux de tendre le bras, nous recommandons d’établir un contact visuel avec le conducteur de la voiture afin de vous assurer qu’il est conscient que vous allez faire une manoeuvre.

velo2

GSM à la main et chien en laisse

Pour protéger les cyclistes contre eux-mêmes, le législateur a interdit certaines pratiques en vélo :

  • Tout comme pour les usagers motorisés, il est interdit aux cyclistes de téléphoner pendant qu’ils roulent, sauf avec un système mains libres.  
     
    Cependant, même s’il existe sur le marché des systèmes mains libres pour les cyclistes, nous en déconseillons l’emploi. Vu l’attention et la concentration nécessaires au cycliste sur la route, il est évidemment plus sûr de s’arrêter au bord de la route si l’on est appelé.
  • Il est interdit de rouler avec un chien en laisse (même si on trouve des systèmes conçus à cet effet dans le commerce!). Cette interdiction a été dictée par les conséquences prévisibles au cas où le chien ferait un mouvement brusque et inattendu. Imaginez simplement ce qui se passerait si le chien décide subitement de faire un brin de causette à un congénère du sexe opposé de l’autre côté de la rue…  
 
Qui sommes-nous ? | Jobs | Presse | Solutions pour entreprises