background image

BULLES

N°75, 3

e

trimestre 2002, Ces sectes qui infiltrent, parasitent,

1

Le reiki et ses dérives

Au 

v

du 

nombr

e

 

d’

i

nt

e

r

r

ogat

i

ons

 

qui

 

c

ont

i

nue

nt

 

à 

nous

 

par

v

e

ni

r

sur le

r

e

i

k

i

,

 v

oi

r

e

 de

s

 de

mande

s

 d’

ai

de

 r

e

ç

ue

s

 par

 l

e

s

 di

f

f

é

r

e

nt

e

s

 ADFI

,

 nous

 

pe

ns

ons

 

ut

i

l

e

 

de

 

c

ompl

é

t

e

r

 

l

i

nf

or

mat

i

on 

j

à 

par

ue

 

dans

 

Bul

l

e

s

 

 

64.

Une 

mét

hode…

Le reiki a été découvert (ou inventé ?) par un japonais, le Docteur Mikao
Usui, vers la fin du XIX

ème

siècle.

Reiki

signifie en japonais "énergie

uni

ve

r

s

e

l

l

e

 

de 

vi

e

"

,

 

c

e

s

t

-à-

di

r

e

 

l

a

 

f

or

c

e

 

di

vi

ne

 

qui

 

s

out

i

e

nt

 

t

out

e

 

vi

e

.

 

C’

e

s

t

 

une méthode de guérison par imposition des mains qui se différencie du
magnétisme "classique" par deux aspects :

- le praticien ne fournit pas lui-

même

 l

é

ne

r

gi

e

 

c

omme 

c

e

s

t

 

l

e

 

c

a

s

 

c

he

z

 

d’

a

ut

r

e

s

 ma

gné

t

i

s

e

ur

s

,

 ma

i

s

 s

e

r

t

 de

 "

c

a

na

l

"

 pour

 l

a

i

s

s

e

r

 pa

s

s

e

r

 c

e

t

t

e

 

é

ne

r

gi

e

,

 ve

nue

 d’

une

 a

ut

r

e

 di

me

ns

i

on ;

 l

'

e

f

f

i

c

a

c

i

t

é

 de

s

 s

oi

ns

 e

s

t

 donc

 

indépendante de l'état de fatigue et de la disposition mentale dans lequel se
trouve le praticien ;

- le reiki étant une énergie "intelligente", il est inutile de connaître

l

a

na

t

omi

e

 du c

or

ps

,

 pui

s

qu’

e

l

l

e

 s

e

 di

r

i

ge

 l

à

 où l

e

 c

or

ps

 (

phys

i

que

 ou 

énergétique) en a besoin. Inutile également de se demander quelle quantité

d’

é

ne

r

gi

e

 

donne

r

,

 

l

e

 

f

l

ux 

d’

é

ne

r

gi

e

 

c

e

s

s

e

 

de

 

l

ui

-même selon les besoins.

Br

e

f

,

 

c

e

s

t

 

une

 

t

hode

 

de

 

gué

r

i

s

on 

du 

c

or

ps

.

 

El

l

e

 

e

nt

r

a

î

ne

 

a

us

s

i

 

l

é

vol

ut

i

on 

spirituelle du praticien. Elle agit sur tous les plans : physique, psychique,
émotionnel et spirituel. Elle agit aussi sur les animaux, les plantes et les
situations. Cette méthode est simple, nouvelle et révolutionnaire selon ses

pr

omot

e

ur

s

,

 

a

c

c

e

s

s

i

bl

e

 

à

 

t

out

 

l

e

 

monde

,

 

enf

a

nt

s

 

ou 

a

dul

t

e

s

,

 

pui

s

qu’

el

l

e

 

ne

 

demande aucune formation poussée. Cela expli

que

 

d’

a

i

l

l

e

ur

s

 

l

e

 

t

e

mps

 

r

e

c

or

pour accéder au statut de "maître" : en trois ou quatre week-end seulement
étalés sur une année dans certaines associations.

A chaque week-end correspond un niveau ou une initiation. Les tarifs de ces
week-end sont progressifs

:

 

l

e

 

pr

e

mi

e

r

 

ni

ve

a

u,

 

qui

 

pe

r

me

t

 

d’

ouvr

i

r

 

l

e

 

c

a

na

l

 

d’

é

ne

r

gi

e,

 

c

oût

e

 

e

moye

nne

 

e

nt

r

e

 

120 

e

t

 

180 

e

ur

os

 

;

 

l

e

 

de

uxi

è

me

 

ni

ve

a

u,

 

qui permet de soigner à distance, entre 150 et 300 euros ; le dernier niveau
(le troisième ou le quatrième selon les écoles), qui d

onne

 

l

a

c

c

è

s

 

a

t

i

t

r

e

 

de

 

ma

î

t

r

e

 

e

t

 

donc

 

d’

e

ns

e

i

g

nant, coûte aux alentours des 1 500 euros, parfois

plus.

background image

BULLES

N°75, 3

e

trimestre 2002, Ces sectes qui infiltrent, parasitent,

2

Des 

const

at

s…

Sur

 hui

t

 moi

s

,

 l

ADFI

 Pa

r

i

s

,

 à

 e

l

l

e

 s

eul

e

,

 a

 e

nr

e

gi

s

t

r

é

 28 de

ma

nde

s

 de

 

pe

r

s

onne

s

 (

a

ppe

l

s

 t

é

l

é

phoni

que

s

,

 pa

r

f

oi

s

 s

ui

vi

s

 d’

e

nt

r

e

t

i

e

ns

)

 a

l

l

a

nt de la

s

i

mpl

e

 

quê

t

e

 

d’

i

nf

or

ma

t

i

on 

j

us

qu’

à

 

de

s

 

t

é

moi

gnage

s

 

al

a

r

ma

nt

s

.

 

Tout

e

s

 

l

e

s

 

ADFI sont également sollicitées.

Voi

c

i

 

l

a

 

r

é

pa

r

t

i

t

i

on 

de

 

c

e

s

 

t

é

moi

gnages

,

 

t

e

l

s

 

qu’

i

l

s

 

nous

 

a

r

r

i

ve

nt

:

- 50 % des personnes demandent des informations sur cette méthode ou sur

une

 

a

s

s

oc

i

a

t

i

on 

pr

opos

a

nt

 

une

 

i

ni

t

i

a

t

i

on 

a

r

e

i

ki

.

 

15% 

s

i

nt

é

r

e

s

s

e

nt

 

d’

e

l

l

e

s

-

même

s

 

a

r

e

i

ki

 

ma

i

s

 

s

i

r

e

nt

 

s

e

 

r

e

ns

e

i

gne

r

 

a

va

nt

 

de

 

s

e

nga

ge

r

,

 

e

t

 

35% 

s

'

i

nqui

è

t

e

nt

 

pour

 

un 

pr

oc

he

 

qui

 

s

i

nt

é

r

e

s

s

e

 

à

 

c

e

t

t

e

 

pr

a

t

i

que

 

qui

 

l

e

ur

 

pa

r

a

î

t

 

étrange, parfois suspecte ;

-

40 

de

 

c

e

s

 

a

ppe

l

s

 

s

i

gna

l

e

nt

,

 

c

he

z

 

un 

de

 

l

e

ur

 

pr

oc

he

 

s

é

t

a

nt

 

i

ni

t

i

é

 

a

r

e

i

ki

,

 

un changement de comportement plus ou moins radical. Généralement, le
nouvel adepte revendique son "indépendance" qui peut se manifester par
un désintérêt pour la vie familiale (les enfants, le conjoint, la maison), pour

l

a

 vi

e

 pr

of

e

s

s

i

onne

l

l

e

 ou pour

 l

a

 vi

e

 ma

t

é

r

i

e

l

l

e

 e

n gé

r

a

l

 (

l

a

r

ge

nt

,

 

l

a

l

i

ment

a

t

i

on)

,

 

e

t

c

.

-

e

nf

i

n,

 

10 

de

 

c

e

t

t

e

 

popul

a

t

i

on 

c

ons

i

r

e

 

l

a

dhé

s

i

on 

de

 

l

e

ur

 

c

onj

oi

nt

 

a

r

e

i

ki

 

c

omme 

é

t

a

nt

 

à

 

l

or

i

gi

ne

 

d’

un 

di

vor

c

e

 

ou 

d’

une

 

r

upt

ur

e

 

f

a

mi

l

i

a

l

e

.

Parmi ces 28 témoignages, 15 femmes et 13 hommes sont intéressés ou con-
cernés directement par cette méthode, autant dire que la différence est non-
significative. Le reiki concerne tous les âges, mais, selon nos données, il
intéresse davantage les jeunes adultes (20

25 ans) et les adultes âgés entre

45 et 60 ans.

l

he

ur

e

 

a

c

t

ue

l

l

e

,

 

nous

 

ne

 

pl

or

ons

 

a

uc

un 

pr

obl

è

me

 

gr

a

ve

 

de

 

s

ant

é

,

 

s

i

 

c

e

 

n’

e

s

t

 

un 

c

a

s

 

d’

a

ma

i

gr

i

s

s

e

me

nt

 

e

t

 

un 

c

a

s

 

de

 

t

r

oubl

e

s

 

ps

yc

hol

ogi

que

s

 

a

s

s

e

z

 

graves. Mais ces troubles sont-ils dus à une problématique antérieure à

l

a

dhé

s

i

on

? Il arrive aussi que certains sujets refusent de se soigner par la

médecine classique en raison de la confiance exclusive en cette méthode.

… 

Des 

quest

i

ons

Il serait imprudent de proposer des

c

onc

l

us

i

ons

 

t

i

ve

s

.

 

En 

e

f

f

e

t

,

 

l

a

dhé

s

i

on 

à un groupe de reiki est-

i

l

 

à

 

l

or

i

gi

ne

 

de

 

c

e

s

 

t

r

oubl

e

s

 

ou 

ne

 

f

a

i

t

-il que réveil-

ler ou accentuer une problématique familiale ou personnelle antérieure ? En

t

out

 

c

a

s

,

 

l

e

 

l

i

e

de

 

c

a

us

e

 

à

 

e

f

f

e

t

 

n’

e

s

t

 

pa

s

 

e

nc

or

e

 

c

l

a

i

r

ement établi.

La méthode, en tant que telle, est-elle à incriminer ? Ce n'est pas à nous d'en
juger. Cependant, face à ces constats, nous pouvons légitimement nous

background image

BULLES

N°75, 3

e

trimestre 2002, Ces sectes qui infiltrent, parasitent,

3

i

nt

e

r

r

oge

r

 

s

ur

 

c

e

 

qui

 

s

e

 

di

t

 

e

t

 

s

f

a

i

t

 

a

ut

our

 

de

 

l

e

ns

e

i

gnement

 

du 

r

e

i

ki

 

da

ns

 

certaines associations, au point que certains initiés reconsidèrent leur vie

da

ns

 

s

e

s

 

f

onde

me

nt

s

 

j

us

qu’

à

 

voul

oi

r

 

l

a

 

t

r

a

ns

f

or

me

r

 

r

a

di

c

a

l

e

me

nt

.

 

Qu’

e

s

t

-il

enseigné lors des initiations pour que des personnes en recherche de bien-
être personnel, et souvent animées par des projets altruistes, en viennent à se
couper de leurs proches et de leurs amis ?

Les partisans du reiki argumenteront pour leur défense que les initiés

a

c

qui

è

r

e

nt

 

une

 

a

ut

r

e

 

vi

s

i

on 

s

ur

 

l

e

 

monde

,

 

s

ur

 

l

êt

r

e

,

 

e

t

c

.

,

 

une

 

vi

s

i

on 

pl

us

 

spirituelle, plus détachée de la vie bassement matérielle. Est-ce être évolué
spirituellement que de se montrer agressif avec son entourage, de fuir tout
conflit par des réponses toutes faites mais inappropriées, ou pire par le

s

i

l

e

nc

e

,

 

de

 

s

é

l

oi

gne

r

 

des

 

e

nf

a

nt

s

 

e

t

 

du 

f

oye

r

,

 

d’

ê

t

r

e

 

de

plus en plus "absent"

(dans tous les sens du terme) comme en témoignent certaines personnes ?

Conclusion

Pour

 

l

he

ur

e

,

 

nous

 

n’

a

vons

 

r

e

ç

a

uc

un 

e

x

-

a

de

pt

e

 

du 

r

e

i

ki

,

 

c

e

s

t

 

pour

quoi

 

i

l

 

est difficile de comprendre ce qui se passe dans certains de ces groupes.

D’

a

ut

r

e

 

pa

r

t

,

 

nous

 

ne

 

pouvons

 

pa

s

 

e

nc

or

e

 

r

i

f

i

e

r

 

s

i

 

c

e

s

 

cha

nge

me

nt

s

 

de

 

comportement, ces ruptures familiales sont récurrents dans les groupes sur
lesquels nous avons eu quelques témoignages et donc s'ils sont liés à
l'appartenance à ces groupes.

En tous cas, les témoignages que nous avons reçus mettent en évidence des
problématiques et des parcours singuliers qui ont amené ces personnes à re-
chercher des réponses à leurs souffrances (une enfance maltraitée, un deuil,
une crise familiale ou professionnelle, etc.).

Ces failles sont-elles reprises et exploitées par certains maîtres peu scru-

pul

e

ux,

 

da

va

nt

a

ge

 

i

nve

s

t

i

s

 

de

 

l

a

 

mi

s

s

i

on 

de

 

s

e

nr

i

c

hi

r

 

que

 

de

 

c

ont

r

i

bue

r

 

a

réel épanouissement de ces êtres en détresse ? La question de mise sous
dépendance demeure jusqu

'

à

 

pr

é

s

e

nt

 

s

a

ns

 

r

é

pons

e

,

 

ma

i

s

 

e

l

l

e

 

s

e

 

pos

e