Journal N°49 - Octobre 2003

Les titres :

 

>> retour à la liste

DOSSIER : Grands chantiers, 4 ans à venir

Une histoire... des travaux

Société du Commerce Rochelais...

Patrimoine économique, deuxième édition

Les belles étrangères - Plumes algériennes

Simenon, La Rochelle et ses secrets

Libre expression à l'opposition municipale

   
ECONOMIE
 
Libre expression à l'opposition municipale
 
...Centenaire et bien vivante
Apparue deux ans après la loi associative de 1901, la SCR avait pour mission d'origine « l'animation du Centre-Ville et la défense des intérêts des commerçants»
Par Nicolas Veyron
 
 

«L’urbanisme et les rues ont évolué, de même que les vitrines et les techniques de commerce. Mais les impératifs de la SCR sont restés les mêmes», observe Jean-François Billion, nouveau et 18e président de la vénérable association. Le premier président, Médéric Devie, était mercier. Ses successeurs ont tenu des boutiques de confection, droguerie, épicerie ou tapis, ont été pharmacien ou opticien, négociants en vins, en tissus, en meubles ou en céramiques, pâtissiers ou décorateur. Jean-François Billion est le deuxième agent immobilier à prendre le flambeau.
Sauver les commerces de proximité
De par sa profession, il est bien placé pour constater une évolution fâcheuse : la disparition des derniers commerces d'alimentation. «L'univers alimentaire devient un véritable désert, déplore-t-il. Les prix des emplacements sont trop chers. La SCR entend travailler avec la Ville et la CCI sur ce dossier prioritaire. Les commerces de service sont importants pour tous. Ils attirent des clients pour tous les autres...» Le poids économique du Centre-Ville diminue tous les ans au bénéfice de la périphérie. Autre dossier d'importance, même s'il est récurrent : celui du stationnement et de la circulation automobile. Là encore, la SCR travaille en relation
 
directe avec la Ville et la CdA. La SCR poursuit naturellement ses traditionnelles animations, déballages et braderies, marchés de Noël et du vendredi après-midi. Elle a commencé aussi à jeter des passerelles vers d'autres sources d'animations, comme la foire-expo, afin de «créer plus d'inter-activité». Jean-François Billion plaide pour une meilleure coordination entre les différentes initiatives, afin de mieux lisser la fréquentation du Centre-Ville tout au long de l'année. La période estivale est très chargée (Festival du Film, Francofolies, Grand Pavois, etc.), puis suivie d'un automne calme.
Correspondants de rues
Parmi les dossiers en cours, l'étude d'un marché médiéval en Centre-Ville, afin de créer une nouvelle animation ponctuelle. Une première édition est espérée en 2004. Enfin, le nouveau président entend mieux mobiliser ses troupes potentielles, soit la bagatelle de presque 1200 commerces en incluant restaurateurs et cafetiers. Pour cela, la SCR met en place un réseau de «correspondants de rues». Responsables d'une petitezone en centre-ville, ils auront pour mission d'informer leurs voisins commerçants, de mieux connaître leurs soucis et aspirations, de faire ainsi remonter leurs attentes.
Rens. 05 46 41 71 02

 
Imprimer cet Article Envoyer cet article à un ami


© raccourci - 2001