Vous êtes dans :
Accueil>L'institut>Actualités>Une troisième campagne vidéo dans le Parc Naturel de la mer de Corail : les Atolls d’Entrecasteaux

Une troisième campagne vidéo dans le Parc Naturel de la mer de Corail : les Atolls d’Entrecasteaux

Publié le 18/09/2015
L’équipe vidéo du projet AMBIO (Aires Marines protégées, Patrimoine Mondial et BIOdiversité) du Laboratoire LEAD-NC (Lagons, Ecosystèmes et Aquaculture Durable en Nouvelle-Calédonie), a effectué du 22 juin au 02 juillet 2015 une campagne sur les Atolls d’Entrecasteaux.

Ces atolls et récifs sont situés à 180 km au nord-ouest de la Grande Terre. Ils constituent l’un des sites inscrits au Patrimoine Mondial de l’Humanité en 2008, et se situent également dans le Parc naturel de la mer de Corail créé en avril 2014 par le Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. Il s’agit de la troisième campagne de l’Ifremer sur ces zones éloignées, les deux précédentes ayant eu lieu en 2013 à Chesterfield et Bellona, et en 2014 sur Walpole, Matthew, Hunter, Petrie et Astrolabe.

L’ensemble des récifs éloignés auront ainsi été visités dans le cadre du projet AMBIO. Ce projet est soutenu par le Conservatoire des Espaces Naturels, le Gouvernement et les Provinces de Nouvelle-Calédonie. Pour cette mission comme pour les précédentes, le Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie a de plus mis à disposition de l’Ifremer son navire de 24 m, l’Amborella.

L’objectif de la mission était une première évaluation par vidéo de l’état de santé des habitats et des peuplements de poissons, en vue d’évaluer le maintien de l’intégrité de ce bien inscrit au Patrimoine Mondial. Cette étude est complémentaire des suivis en plongée réalisés par l’Université de la Nouvelle-Calédonie.

Durant cette campagne, deux techniques de vidéo rotative non appâtée ont été utilisées :

  • le STAVIRO posé sur le fond depuis le bateau, et laissé en place pendant 12 minutes. Il permet de réaliser rapidement un grand nombre de stations avec une large couverture spatiale.
  • le MICADO similaire au STAVIRO, mais fonctionnant automatiquement. Il est posé lors d’une plongée en scaphandre autonome et est laissé en place pendant plusieurs jours. Il permet d’observer les variations temporelles des peuplements de poissons.

La mission s’est déroulée comme prévu, malgré un vent de Sud-Est de 20 nœuds en moyenne et un fort clapot sur la durée du séjour. Au total, 120 stations STAVIRO et 6 MICADO ont été validés, complétés, autour des MICADO, par des comptages visuels et des transects stéréo-vidéo en plongée.

Une fois les séquences vidéo analysées, les habitats et peuplements sont décrits à travers un ensemble d’indicateurs (abondance et richesse spécifique des principales familles et des espèces ciblées par la pêche, fréquence des espèces emblématiques, recouvrements biotiques).
Ces indicateurs sont ensuite analysés afin d’évaluer l’état de santé des récifs et lagons des Atolls d’Entrecasteaux.

En savoir +