De quelle couleur sont les Blancs ?: Des " petits Blancs " des colonies au " racisme anti-Blancs "

Couverture
La Découverte, 7 nov. 2013 - 342 pages

De quoi le Blanc est-il donc le nom ? Le débat sur les " minorités visibles " accouche aujourd'hui, logiquement, d'un questionnement sur la " majorité invisible ". Alors qu'est-ce qu'être Blanc ? Une couleur ? Ce serait si simple...Pour la première fois en France, cet ouvrage d'historiens, de sociologues, d'anthropologues et de journalistes revisite de façon originale les questions raciale et sociale, avec la conviction qu'il faut déconstruire la " question blanche " pour mieux la dépasser.


" Blancs ", " petits Blancs ", " racisme anti-Blancs "... Ces expressions empruntées au lexique historique de l'extrême droite ont refait une brutale apparition dans le débat public français depuis les années 2000. Alors que la France ne cesse de réaffirmer son credo républicain selon lequel il ne peut exister aucune distinction raciale, allant jusqu'à bannir le mot " race " de la législation, comment comprendre ce surgissement de la " question blanche " dans la rhétorique politique et médiatique ?
Au PS, Manuel Valls voulut naguère mettre à l'image " quelques Blancs, quelques white, quelques blancos... " dans sa belle ville d'Évry ; au nom de l'UMP, Jean-François Copé est lui parti en guerre contre le " racisme anti-Blancs ", tandis que l'éditeur et polémiste Richard Millet ne craint pas d'affirmer que passer par la station Châtelet-Les Halles à 6 heures du soir est un " cauchemar absolu [...] surtout quand je suis le seul Blanc ". Le débat sur les " minorités visibles ", prégnant depuis une vingtaine d'années, s'est ainsi déplacé vers un questionnement sur la " majorité invisible ". Mais qu'est-ce qu'être blanc ? Une couleur ? Ce serait si simple...
Pour la première fois en France, ce livre cherche à décliner les nuances de ce terme controversé afin d'en interroger la pertinence et les usages. Écrit par des contributeurs d'horizons, d'opinions et d'origines divers, il se veut à la fois une exploration du discours sociopolitique contemporain, une analyse historique de sa genèse coloniale et de ses héritages, mais également une réflexion sur la façon dont ce " blanc " colore nos imaginaires culturels, du cinéma à la littérature, du rap à la télévision.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Introduction Sylvie Laurent et Thierry Leclère
Réflexions surleprivilège blanc Pierre Tevanian
avec Thierry Leclère 3 Nous ne voulons plusêtre les tirailleurs sénégalais daucune
Quand jesuis devenu blanc Magyd Cherfi Entretien avec
La fabrication des Blancs dans les colonies françaises Frédéric
La ligne decouleur Esclavage et racisme colonial et postcolonial Françoise Vergès
Le Blanc na pas damis LAutre européen dans les littératures
La construction du Blanc dans liconographie coloniale
La blancheur dans la littérature françaiseClarissa Behar 15 La mise en scène de la blancheur dans le cinéma français
De la pâleur au bronzage Les idéaux de la beauté féminine
Les figures de la Roumia Naïma Yahi
La construction de lidentité nationale et raciale en France aux XIX
en Europe Ariane Chebel dAppollonia
Les juifs etla ligne de couleur Enzo Traverso 28 La communauté juive française la gauche et le racisme anti
mauvais pauvre et construction dun imaginaire social Sylvie Laurent
Droits d'auteur

race classe et reconnaissance

Expressions et termes fréquents

À propos de l'auteur (2013)

Sylvie Laurent est américaniste. Chercheur à Harvard, elle enseigne à Sciences-Po.
Thierry Leclère est journaliste. Il est aussi auteur et réalisateur de documentaires. Longtemps grand reporter à Télérama, il collabore aujourd'hui à la Revue XXI. Ses reportages, comme ses films à la télévision, traitent souvent de l'histoire post-coloniale, des migrations et de la France multiculturelle. Il a publié plusieurs livres dont La guerre des mémoires, un livre d'entretiens avec Benjamin Stora (L'Aube, 2007).

Avec les contributions de : Andrew Asibong, Clarissa Behar, Pascal Blanchard et Gilles Boëtsch, Maxime Cervulle, Cyril Coulet, Damien Charrieras, Ariane Chebel d'Appollonia, Magyad Cherfi, Anna Degioanni et Gérard Gourjon, Laurent Dornel, Peter Frost, Yvan Gastaut, Karim Hammou, François Hoarau, Sylvie Laurent, Thierry Leclère, Gérard Noiriel, Matthieu Renault, Carole Reynaud-Paligot, Alain Ruscio, Mineke Shipper, Pierre Tevanian, Françoise Vergès, Naïma Yahi

Informations bibliographiques