Champs masqués
Rechercher
Ilona Andrews revient avec le spin-off de Kate Daniels !
Une nouvelle identité, une nouvelle prophétie, un nouvel ennemi, un seul enjeu : protéger ceux qu’elle aime.

Atlanta a toujours été une ville dangereuse. Mais désormais, alors que vagues magiques et technologiques se disputent la suprématie du monde, elle subit une lente apocalypse où les monstres surgissent de gratte-ciel en ruine et où les factions surnaturelles luttent pour le pouvoir et leur survie.

Huit ans plus tôt, Julie Lennart a quitté Atlanta pour découvrir qui elle était. Aujourd’hui, poussée par le besoin urgent de protéger la famille qu’elle a laissée derrière elle, elle revient avec un nouveau visage, une nouvelle magie et un nouveau nom, Aurelia Ryder.

Un ennemi plus dangereux que jamais traque sa mère adoptive, Kate Daniels, et laisse derrière lui une série de cadavres terrifiants dans sa ville de cœur.
Le plan est simple : entrer à Atlanta, résoudre les meurtres, empêcher la prophétie de se réaliser et repartir sans être reconnue. Car si la véritable identité d’Aurelia est découverte, ses proches y perdront la vie.

Et si elle s’attendait à affronter des ennemis puissants, elle ne pouvait imaginer que le seul homme qu’elle ait jamais aimé puisse mettre tous ses plans en péril.
Un seul petit faux pas pourrait déclencher une véritable catastrophe. Mais pour Aurelia, affronter le désastre est aisé ; c’est gérer les relations qui est difficile.

#Aventure #Magie #UrbanFantasy #KateDaniels
---
« Tous les livres d’Ilona Andrews sont forcément de bonnes lectures. » – Patricia Briggs, autrice best-seller du New York Times
« L’une des plus belles voix en urban fantasy... Ilona Andrews ne donne que le meilleur. » – Jeaniene Frost, autrice best-seller du New York Times
« Quel bonheur de se replonger dans l’univers de Kate Daniels, d’y retrouver de « vieux amis » et d’en rencontrer de nouveaux. » – Frederic Borri, Amazon
« C’est tout ce que vous pouviez espérer. » – Jessica Silverbow, GoodReads
« J’avais à peine lu le premier mot de L’Héritière de sang que j’étais déjà propulsée à Bonne Humeur City pour le reste du mois. Retrouver le cadre familier et nos personnages adorés de la série précédente et avoir enfin un aperçu de leur futur était un réel bonheur. Plonger dans l’intrigue merveilleusement complexe typique d’Ilona Andrews était infiniment appréciable, puisque leur plume reste l’un des aspects les plus brillants de leurs œuvres. » – The Nerd Daily

Après l'immense succès remporté par le premier volume, la suite très attendue des Mémoires de Catherine Nay.
Elle couvre les années 1995-2017, de l'élection de Jacques Chirac à celle d'Emmanuel Macron. Près de trente ans de vie politique et journalistique, mais aussi personnelle, racontés avec le même sens du trait, de la formule incisive, la même intensité romanesque qui font de Catherine Nay une observatrice et une narratrice hors pair, souvent mordante et toujours savoureuse.

Catherine Nay révèle ici les épreuves auxquelles elle a été confrontée dans sa vie affective et familiale : la perte de l'homme de sa vie en juillet 2020, et avant cela la mort de ses parents et de l'un de ses frères. Épisodes intimes évoqués avec pudeur et vérité par une femme qui a toujours préféré parler des autres que d'elle-même.

Souvenirs, anecdotes, choses vues abondent dans cette nouvelle chronique où elle dévoile les secrets de la conquête du pouvoir de Jacques Chirac, ses rencontres avec Bernadette et les confidences volontiers acerbes de la première dame. Catherine Nay excelle dans l'art du portrait. Elle décrypte avec une maestria décapante les personnalités complexes d'Alain Juppé et de Philippe Séguin comme celle de Lionel Jospin.

Du séisme de 2002 à la montée en puissance de Nicolas Sarkozy jusqu'à son élection triomphale en 2007 et à son échec cinq ans plus tard, c'est une histoire plus hasardeuse de la Ve République que Catherine Nay décrit avec un mélange d'amusement et de perplexité. Elle montre Nicolas Sarkozy, qu'elle connaît bien, à travers ce qui fait sa force et sa faiblesse, dans sa vie publique ou privée, parfois à son détriment. Et consacre à son successeur François Hollande des pages sans concession.

Ce livre témoigne aussi de la nostalgie de son auteur envers une certaine époque du journalisme, qui a laissé place à une période médiatique elle aussi plus incertaine. Les bonheurs et vertiges du temps qui passe.
Il a le feu en lui. Acceptera-t-elle de se brûler les ailes ?

 

À 21 ans, Jagger l’éternel joueur n’a toujours pensé qu’à lui et à profiter de la vie. Mais aujourd’hui, il doit voler au secours de Kasper, son petit frère de 17 ans tombé dans une secte.

Là-bas dans l’outback, au fin fond du désert australien, on ne joue pas, on ne sourit pas, et surtout on respecte les règles sous peine des pires châtiments. Car de cet endroit qu’on appelle Le Cercle, on ne revient pas.

 

Pour infiltrer cette communauté secrète et en sortir son frère, Jagger accepte d’épouser Nell, une fidèle disciple aussi fermée qu’indéchiffrable.

Mais derrière ses yeux vairons troublants, la mystérieuse blonde se révèle moins douce et docile qu’elle n'y paraît. Et le fougueux Jagger, qui pensait ne jamais tomber amoureux, va devoir faire l’impossible choix : son frère ou l’amour ? Sa liberté ou le risque de tout perdre ?

 

***

 

– Bienheureuse Nell, bienheureux Jagger, le Saint a décidé de votre union. Elle sera célébrée ici même demain, dès le lever du soleil. Votre rite de purification aura donc lieu aujourd’hui.

Le type aux épaules carrées et à la chemise bleue aussi claire que les veines gonflées sur ses tempes vient de débiter sa sentence d’une voix martiale, puis nous quitte aussi sec en repartant d’un pas rapide.

– Salut. Je suis Jagger, donc.

Il y a encore un sourire dans sa voix. J’en vois un autre traverser son visage. Je ne suis pas du genre à la fermer, mais ça me laisse bouche bée.

– Tu aurais pu plus mal tomber, non ?

Son impertinence n’a pas d’égal.

– Tu devrais sourire un peu plus, ça fait du bien, continue-t-il en plissant ses beaux yeux clairs.

Gris. Ou peut-être verts. Un peu en amande, difficile d’y voir clair. Le garde à sa droite se racle la gorge pour lui signifier de se taire. L’insolent se fend d’un nouveau sourire, presque diabolique, puis ricane d’une voix étouffée. Je le fusille du regard, il hausse les épaules et lève plusieurs fois ses sourcils comme pour me provoquer.

– Laisse-moi deviner, tu ne m’aimes pas beaucoup, c’est ça ?

– Non, je te déteste déjà.

– C’est dommage, mais c’est franc, au moins.

– Être beau ne suffit pas, gros malin.

– Ah oui ? Regarde-moi d’un peu plus près, pour voir ?

– Ici, on ne sourit pas, on efface cet air conquérant et on courbe le dos, c’est compris ? Ne m’attire pas d’ennuis.

– Ouuuh… Pas marrante, la nouvelle.

– C’est toi qui es clairement nouveau, ici. Donc laisse-moi t’expliquer…

– Tu crois vraiment que je suis du genre à écouter une emmerdeuse comme toi qui a pour unique principe de tirer la tronche ?

– Qui tu viens de traiter d’emmerdeuse, enfoiré ?!

 

The Boy on Fire, d'Emma Green, volume 2 sur 3.

Quand un coup d’un soir vire au cauchemar !

 

Ward ne voulait qu’une seule chose en revenant de sa dernière tournée de concerts avec son groupe de rock : profiter de son célibat à fond !

Il déchante vite quand il apprend qu’il va devoir coacher la nouvelle saison de « A Golden Talent », une émission musicale en quête des talents de demain.

Mais quand il retrouve la jolie brune avec laquelle il a vécu une aventure aussi intense qu’éphémère parmi les candidats, il se dit que tout n’est pas perdu !

De son côté, Cheyann n’a qu’une idée en tête, gagner le concours pour sauver le domaine viticole familial qui croule sous les dettes.

Attirance, désir et secrets les amèneront à s’apprivoiser même s’ils n’ont pas le droit d’être ensemble. Alors vont-ils tout risquer ? Elle, sa place dans le concours, et lui, sa réputation ?

 

***

 

Elle tend le bras et appuie sur le bon bouton du premier coup. Son parfum fleuri envahit mes narines quand je prends une profonde inspiration tout en fermant les yeux. Je me retrouve téléporté sur une île paradisiaque. Mes yeux l’observent sans aucune gêne, je n’ai jamais eu de filtres à ce niveau-là, alcoolisé ou pas.

– Regardez ailleurs !

– Pourquoi ferais-je une chose pareille ?!

– Parce que ! C’est impoli de dévisager les gens comme ça, se renfrogne-t-elle.

Je hausse les épaules. Elle est vraiment très belle quand elle est contrariée.

– Vous avez l’air du genre coincé, vous, lâché-je naturellement.

Un son outré sort de sa bouche et m’arrache un rictus de satisfaction ; ses yeux lancent des éclairs et j’adore ça.

– Pas… Pas du tout. Et puis pourquoi je me justifie ! On ne se connaît même pas !

– On peut remédier à ça…

Ses yeux s’écarquillent d’étonnement, elle replace une mèche de ses cheveux soyeux derrière son oreille, dégageant son cou gracile. Mes doigts me démangent, j’aimerais effleurer cette peau blanche qui doit être si douce…

 

 

Beau, sexy, drôle... mais interdit !, de Camilla Simon, histoire intégrale.