Premier colloque Météo France - Afrique francophone

Pays participants : Tunisie – France - Algérie – Maroc – Cameroun – Sénégal – Gabon –
Togo – Burkina Faso – Bénin – Côte d’Ivoire

Le bureau Business France à Tunis a organisé, en étroite coopération avec l’Institut National de la Météorologie (INM) tunisien et l’association PROMETEO, des rencontres professionnelles dédiées au secteur météorologique avec la participation de 10 pays d’Afrique francophone du 25 au 27 novembre 2020. Depuis Tunis capitale euro-méditerranéenne et africaine ces rencontres ont permis de réunir les directeurs météo africains et leurs collègues français, afin de maintenir les liens et préparer la reprise post covid.

Inauguré par M André Parant, Ambassadeur de France en Tunisie et M. Hedi Agrebi Jaouadi, Directeur de l’INM, le colloque a mis en évidence l’importance des services météorologiques face à la multiplication des phénomènes météorologiques extrêmes, conséquences du changement climatique.

Aucune région du globe n’est en effet épargnée et aujourd’hui les impacts financiers, matériels et humains liés à ces phénomènes sont colossaux. Dans son dernier Rapport sur les Services Climatiques paru en octobre 2020, l’Organisation Mondiale de la Météorologie (OMM) constate qu’entre 1970 et 2019, 11072 catastrophes ont été attribuées aux aléas météorologiques, climatiques et hydriques. Elles ont provoqué la mort de plus de 2 millions de personnes et engendré des pertes financières de l’ordre de 3 640 milliards de dollars.

Le changement climatique est au cœur des préoccupations internationales. En atteste la signature, en 2015, de l’Accord de Paris, premier accord historique d’envergure mondiale sur le sujet, aujourd’hui ratifié par 183 nations, dont nous célèbrerons le 5ème anniversaire dans quelques jours.

Dans ce contexte et face à ce fléau, les Services Hydrométéorologiques Nationaux sont en première ligne et ils ont un rôle crucial à jouer pour la protection des populations et le soutien des économies.

La communauté internationale est mobilisée sur la thématique du changement climatique et de ses conséquences dévastatrices. En juillet 2020, et pour les 5 ans à venir, la Banque Mondiale a annoncé doubler ses investissements pour mettre à disposition plus de 200 milliards de dollars afin de financer les projets qui permettront de remporter la lutte contre le changement climatique.

Le retour sur investissement des projets météo / climat est éloquent : le Programme de Développement des Nations Unies (PNUD), dans un rapport datant de 2015, estime que chaque dollar investi dans la préparation et l’anticipation des catastrophes naturelles permettrait d’économiser 7 dollars de pertes économiques liées à ces catastrophes.
Les Services Hydrométéorologiques Nationaux ont donc les moyens d’être ambitieux : les fonds sont là, l’expertise et le savoir-faire aussi. Il convient d’imaginer et de mettre en œuvre les projets qui permettront à chaque pays de mieux protéger ses populations et son économie grâce des services météorologiques performants.

La France et la Tunisie collaborent activement sur ce volet avec notamment Météo France et les entreprises spécialisées, regroupées au sein de l’Association Prométéo, cet événement permet dans ce cadre d’échanger sur les bonnes pratiques en Afrique et d’interagir avec des experts techniques.

Les entreprises mobilisées sur cette action sont très technologiques et regroupent toute l’expertise de la filière : STERELA propose des solutions pour les systèmes d’acquisition, de communication et d’exploitation des données météo, SAGIM, spécialisée dans la fabrication d’unités de production d’hydrogène leader dans le domaine de la météorologie, METEO FRANCE INTERNATIONAL (MFI) propose des services nécessaires à tout service météorologique, PREDICT expert dans la prévention des risques naturels, aide les communes, les entreprises et les particuliers à prendre les bonnes décisions, METEORAGE propose des services pour la prévention du risque foudre, PRÉCIS MÉCANIQUE spécialisée dans la fabrication des capteurs météorologiques, DEGREANE propose des solutions électroniques dédiées, METEOMODEM spécialisée dans le domaine des mesures atmosphériques et le Radiosondage, NOVIMET, propose des solutions en hydrométéorologie, et la mesure des précipitations par radar, ARIA Technologies enfin se consacre à l’étude de l’environnement atmosphérique, et la simulation numérique de la dispersion des polluants.

En parallèle l’Agence française de développement (AFD), le service économique régional et le service de coopération scientifique et technique en Tunisie sont mobilisés pour contribuer aux projets Tunisiens portés par l’INM. Totalement digitalisée en raison de la crise sanitaire avec des experts intervenants depuis leurs entreprises, leurs ministères, ces rencontres contribuent à consolider les projets météorologiques de la Tunisie et son positionnement clé en Afrique.

Dernière modification : 02/12/2020

Haut de page