masthead_001 masthead_002 masthead_003 masthead_004 masthead_005 masthead_006 masthead_007 masthead_008 masthead_009 masthead_010 masthead_011
Opérations

Pour une Défense d’avance

Accueil | Opérations | Côte d'Ivoire | Dossier | Les forces françaises en Côte d'Ivoire

Les forces françaises en Côte d'Ivoire

Retour

Mise à jour :01/04/2011

Depuis le 1er juin 2010, la force Licorne est sous le commandement du général de brigade Jean-Pierre Palasset (COMANFOR).

La force Licorne

La force Licorne compte environ 900 militaires. Le mois de juin 2009 a vu la création du bataillon Licorne (BATLIC), fusion du groupement tactique interarmes Licorne et de la base de soutien interarmées (BSIA).

La force Licorne est désormais regroupée à Abidjan. Elle est la seule entité militaire française en Côte d'Ivoire. Ce redéploiement est conforme au format " Licorne 900 " annoncé par le Premier ministre, François Fillon, le 28 janvier 2009 lors du débat parlementaire consacré aux opérations extérieures françaises.

La force peut être ponctuellement soutenue par un bâtiment de la marine nationale de la mission Corymbe dans le Golfe de Guinée avec à son bord une réserve opérationnelle embarquée. Cette réserve est actuellement fournie par les Forces françaises du Cap Vert (FFCV)

Depuis le vote de la résolution 1721 (1er novembre 2006), confortée par la résolution 1975 du 30 mars 2011, et conformément à l'accord politique de Ouagadougou (signé le 4 mars 2007), la principale mission de la force Licorne est de soutenir l'ONUCI : la force française constitue une force susceptible d'agir au profit de la force onusienne, celle-ci intervenant en soutien de l'action des forces armées ivoiriennes. Par ailleurs Licorne peut, si besoin est, assurer la sécurité des ressortissants français et étrangers. Depuis le mois de février 2011, la force Licorne a été renforcée et compte 1 100 hommes.

L'ONUCI

La force de l'ONUCI, commandée par le général de division Abdul Hafiz, dispose d'environ 8 000 hommes. Une vingtaine de militaires français sont insérés ou servent comme officiers de liaison.

Cette force a été créée par la résolution 1528 adoptée par le Conseil de sécurité des Nations Unies le 27 février 2004. Elle est déployée sur le théâtre ivoirien depuis octobre 2004. Sa mission consiste à observer et contrôler l'application du cessez le feu global du 3 mai 2003, à aider le gouvernement de réconciliation nationale, à mettre en œuvre le plan DDR (Désarmement, Démobilisation, Réinsertion), à appuyer la mise en œuvre du processus de paix, à contrôler l'embargo et à soutenir l'organisation des élections.

 Les résolutions de l'ONU  

Plusieurs résolutions constituent le cadre international de l'intervention militaire en République de Côte d'Ivoire. La première résolution (1464) du 4 février 2003 avait notamment endossé l'accord de Linas-Marcoussis, signé le 24 janvier 2003. La résolution 1528 du 27 février 2004 avait créé l'Opération des Nations-Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI).

Les mandats actuels des forces impartiales, à savoir l'ONUCI et la force Licorne qui la soutient, sont fixés par la résolution 1739 du 10 janvier 2007. Ils ont été respectivement prorogés de manière régulière depuis cette date et courent jusqu'au 30 juin 2011 (résolution 1962 du Conseil de sécurité des Nations Unies en date du 20 décembre 2010). Ils ont été réaffirmés le 30 mars 2011 par le vote de la résolution 1975.

Sources : EMA
Droits : Ministère de la Défense

Haut
Copyright Ministère de la Défense 2011 | Mentions legales