Mardi 16 septembre 2008

UNION EUROPÉENNE

500 millions d'euros et 200 observateurs pour la Géorgie

Lundi 15 septembre 2008

La Commission européenne a débloqué, lundi, une enveloppe de 500 millions d'euros pour aider la Géorgie à se reconstruire. Plus tôt, les 27 s'étaient mis d'accord pour envoyer 200 observateurs dans le pays d'ici le 1er octobre.

Lundi 15 septembre 2008

La Commission européenne a annoncé lundi une nouvelle aide pour la Géorgie de 500 millions d'euros sur la période 2008-2010, pour aider à la reconstruction après le conflit avec la Russie.
  
La Commission "a conçu un paquet de stabilisation et de croissance de 500 millions d'euros pour 2008-2010", a indiqué Christiane Hohmann, porte-parole de la commissaire aux Relations extérieures Benita Ferrero-Waldner.
  
"Cela inclut la continuation du programme habituel pour la Géorgie, l'assistante aux personnes déplacées, la réhabilitation, la relance économique, la stabilisation macro-économique, et plus de nouvelles infrastructures, surtout dans le domaine de l'énergie", a-t-elle ajouté.
  
Normalement, la Géorgie reçoit entre 30 et 40 millions d'euros par an de la part de la Commission européenne au titre de la politique européenne dite de "voisinage".
  
Mais l'UE s'est engagée à aider économiquement cette ex-république soviétique après la guerre pour le contrôle des deux territoires séparatistes d'Abkhazie et d'Ossétie du Sud qui l'a opposée à la Russie en août.
  
Les Européens doivent notamment organiser prochainement une conférence des donateurs.
  
Les Etats-Unis se sont déjà engagés à fournir une aide d'un milliard de dollars (environ 700 millions d'euros) à la Géorgie, dont 570 millions d'ici la fin de l'année.

 

Feu vert de l'UE à l'envoi de 200 observateurs

 

Les pays de l'UE ont donné lundi leur feu vert formel à l'envoi de 200 observateurs en Géorgie d'ici le 1er octobre, selon des diplomates européens.
   
Les ministres européens des Affaires étrangères, réunis à Bruxelles, ont adopté "l'action commune" et le "concept d'opération" qui constituent la base juridique du déploiement de cette mission, ont indiqué ces diplomates.
   
Les 200 observateurs de l'UE doivent se déployer dans les zones adjacentes aux régions séparatistes d'Abkhazie et d'Ossétie du Sud d'ici le 1er octobre, afin de garantir le retrait des troupes russes de ces zones pour le 10 octobre, conformément à l'accord passé entre le président français Nicolas Sarkozy - président en exercice de l'UE- et le président russe Dmitri Medvedev le 8 septembre.
   
Les Européens espèrent que les observateurs pourront ensuite accéder aussi à l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud, même si le Premier ministre russe Vladimir Poutine a répété, dans une interview parue samedi dans Le Figaro, qu'un tel déploiement était conditionné à l'accord des autorités de ces deux régions.
   
Or seule Moscou, qui a reconnu l'indépendance de ces deux républiques sécessionnistes géorgiennes, reconnaît ces autorités comme légitimes.
   
L'UE est "prête et disposée" à envoyer ses observateurs en Abkhazie et Ossétie du Sud, "mais il faudra voir comment la situation évolue sur le terrain", a ainsi indiqué le diplomate en chef de l'UE Javier Solana à son arrivée à la réunion des ministres.
   
Le premier engagement pris par l'UE "est de déployer début octobre 200 observateurs pour obtenir le retrait des troupes russes, après cela nous verrons comment les choses évoluent", a-t-il déclaré.
   
"Nous sommes prêts et disposés à aller au-delà de cet engagement et dans d'autres endroits, (mais) nous devons attendre de voir comment les choses évoluent sur le terrain", a-t-il ajouté.
   
Un haut diplomate français a expliqué vendredi que l'UE espérait que la question de l'accès de la mission aux régions séparatistes serait discutée lors des négociations internationales sur la sécurité de ces deux territoires qui doivent commencer le 15 octobre à Genève.


  • 15/09/2008 23:45:32 Signaler un abus

    Les observateurs europeens dans le caucase.

    La communaute internationale sollicite que ces obsrevateurs de l'ONU et l'UE fassent un travail digne sans se soutenir une partie supportée par leurs alliés (les americains,anglais) car dans cete guerre, le monde sait aujourd'hui qui avait agressé l'ossetie du sud en tuant les femmes et enfants,brulé les ecoles ,univerités,hopitaux , eglises, etc...Nous avons vu tous, comment les chars detruisaient la capitale de l'ossetie du sud dans la nuit du 7 ,8 aout 2008. Les observateurs europeens et onusiens ne doivent pas s'arreter chez l'agresseur lui remettre des enveloppes de 500 millions sans prendre contact avec les populations ossetines, faire la connaissance des degats commis par l'agresseurs. Dans cette agression la communaute internationale reconnait la position de l'UE et les americains. Nous attendons d'eux un jugement digne sur des bases reellement solides et objectives, tirees du travail bien accompli. Il faut plutot écouter les populations du pays agressé et non les presidents georgiens et d'ossetie. Nous comptons entièrement sur l'europe independante des EU pour rendre justice a qui la merite. Seul le peuple de l'ossetie pourra dire la verite sur les degats commis sur son sol. Merci Jacques

  • 13/09/2008 10:44:10 Signaler un abus

    bravo russie

    vous au moin vous avais repousse l agresseur saakashvili jusque chez lui, lui qui a voulu balayer toute un ethni la nuit du 7 Aout, pendant les maman, enfants et papa dormai chez eux, vous l avais imillie et ces allie (mission accompli) mais il y en a un qui cherche des armes de destruction massive en Irak jusqu aujourd hui et a la place il a trouve du petrole on pourai dire cet aussi un mission accompli tout de meme mais ce qui etonne il ne veus pas aussi quitte l Irak, j ai toujour entendu le force de maintien de la paix ce aujourd hui j ai su quecequ un force de maintien de la paix grace au russe, car dans mon pays la RDCongo il y a aussi un sois disant force de maintien de la paix, mais malheureusement ce force vous le trouverai a kinshasa qui est la capitale et dans de province ou il y a l or, diamant, cobalt, petrole, gaz, uranium etc .... la liste est longue car ce un pays immensement riche, mais hellas la guerre se trouve a l Est de RDCongo et la vous trouverai le troupe gourv. et 50 casque bleu de l ONU qui n ont jamais tire sur les agresseur du congo. la ou il y a la guerre 50 militaire mais la ou il y a le diamant 2000 militaire ce honteux. je ne sais pas si je peut appele ca une force de maintien de richesse ou de la paix, voila le russe ils on fini avec saakashvili en une semaine, mais l ONU et ces allie que vous connaisse pendant 10 ans n ont jamais reussi a finir la guerre au congo. si ce sont le congolais eux meme qui doivent finir leur guerre peut etre ce la question que vous pouve pose quel est maintenant le but de ce force de maintien de la paix qui totalise 10 ans deja depuis le debut de la guerre en 1998 au congo ?

  • 13/09/2008 10:41:00 Signaler un abus

    Sarkozy

    Sarko a arrêté les troupes russes quand ils se dirigeaient pour détruire la capitale Tbilisi.
    Merci Sarkozy, merci Président français, de tous les français même des socialistes et communistes que je croise souvent ici

News Briefs

Meteo

Actuellement

  • New York
    Quelques nuages. Doux.
    17°C
  • Rio de Janeiro
    Drizzle. Brouillard. Doux.
    18°C
  • London
    Partiellement ensoleillé. Frais.
    13°C
  • Paris
    Nuages épars. Frais.
    13°C
  • Moscow
    Overcast.  Nippy.
    7°C
  • Istanbul
    Ensoleillé. Chaud.
    27°C
  • Mumbai / Bombay
    More clouds than sun. Chaud.
    28°C
  • Beijing
    Brouillard. Chaud.
    26°C
  • Tokyo
    Quelques nuages. Doux.
    24°C
  • Shanghai
    Partiellement ensoleillé. Chaud.
    29°C
  • Sydney
    Clear.  Refreshingly cool.
    16°C
  • Johannesburg
    Quelques nuages. Doux.
    23°C