Les projets de STEP marines pilotés par EDF

0 Voir tous les commentaires

falaise en corse - ©EDF - Philippe MariniLes STEP, seule technologie permettant de stocker de l’électricité en quantité importante, sont un outil intéressant pour la transition énergétique et le développement des énergies renouvelables intermittentes. Cependant, la construction des STEP nécessite un fort dénivelé et est donc actuellement limitée au milieu montagneux. Pour étendre leur territoire de développement, EDF étudie la réalisation de STEP marines, dans les départements d’outre-mer. Des régions où l’utilisation des STEP serait d’autant plus précieuse.


 

Qu’est-ce qu’une STEP ?

Une station de transfert d’énergie par pompage est une installation hydroélectrique composée de deux bassins séparés par un important dénivelé et reliés par un ensemble turbine-pompe.

Pendant les heures creuses de consommation d’électricité, l’eau du bassin inférieur est pompée, grâce à une alimentation électrique, vers le bassin supérieur.

Lors des heures pleines de consommation, l’eau du bassin supérieur est turbinée vers le bassin inférieur et produit de l’électricité sur le modèle des centrales hydroélectriques de haute chute.

Ce système permet de moduler la production d’électricité : le surplus d’électricité est stocké sous forme de réserve d’eau au lieu d’être inutilisé, avant d’être redistribué quand la demande électrique l’exige. Les STEP présentent également un avantage économique puisque l’eau est pompée lorsque le kilowattheure est le moins cher, puis turbinée lorsqu’il est le plus cher.

Mais les STEP offrent aussi une solution intéressante face à l’intermittence de certaines énergies renouvelables comme l’éolien et le photovoltaïque dont les pics de production (une éolienne produit de l’électricité la nuit, les panneaux solaires produisent plus d’électricité en été, lorsque la demande est basse…) ne correspondent pas nécessairement aux pics de consommation.

Toutefois, leur développement est actuellement limité au territoire montagneux, puisque le dénivelé entre les deux bassins d’une STEP doit être important.

Pour élargir le potentiel de stockage offert par les STEP, EDF travaille à la conception de STEP qui ne seraient pas situées en montagne, mais en milieu marin.

Ces projets sont menés dans les départements d’outre-mer où les STEP s’avéreraient particulièrement utiles.

Pourquoi l’idée de STEP marines dans les départements d’outre-mer ?

Les DOM sont des régions énergétiquement isolés du réseau métropolitain, encore fortement dépendant des énergies fossiles importées et où le potentiel offert par les énergies renouvelable est important.

Mais le potentiel de ces énergies ne peut pas y être pleinement exploité : si l’éolien et le solaire produisaient plus de 30% de l’électricité des DOM, la sûreté électrique ne serait plus assurée en cas de conditions météorologiques défavorables.

Grâce aux STEP, qui sont capables de stocker l’électricité, l’intermittence des énergies renouvelables ne serait plus un obstacle au développement du photovoltaïque et de l’éolien dans les départements d’outre-mer.

Le relief des DOM n’étant pas assez marqué pour y envisager la construction de nombreuses STEP, EDF étudie la réalisation de deux projets de STEP marines : l’un en Guadeloupe (où se trouvent des falaises de 50 mètres), l’autre à la Réunion (falaises allant jusqu’à 100 mètres de hauteur).

La chute d’eau nécessaire au fonctionnement des STEP marines serait créée entre un lac artificiel, creusé en haut d’une falaise et le niveau de la mer.

L’eau de mer serait pompée et stockée dans un lac. Le rejet de l’eau dans la mer par turbinage permettrait de produire de l’électricité au moment voulu.

Selon EDF, on pourrait installer jusqu’à 5.000 MW de STEP marines en France, en incluant les falaises situées en métropoles.

En savoir plus

La STEP marine : explications par Michel Chevalet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>