Avec le procès des attentats de novembre 2015 et la convocation de responsables politiques pour la gestion du Covid-19, la justice retrouve sa propre responsabilité : établir et distinguer la part de culpabilité des uns et des autres.