Séville, ville-star choisie par Cecilia Bartoli pour le Festival de Pentecôte de Salzbourg 2022

Crédit: Kristian Schuller - Decca

Après Rome en 2021, Cecilia Bartoli, directrice artistique du Festival de Pentecôte de Salzbourg, a choisi Séville comme thématique de l’événement musical autrichien du printemps en 2022. Opéras, flamenco et oeuvres de grands musiciens sévillans inspirés par la capitale andalouse seront au programme de la 23édition du festival du 3 au 6 juin 2022.

Séville aurait inspiré plus de 150 opéras

Des jardins de l’Alcazar aux arènes de la Real Maestranza en passant par la Giralda, Séville respire la musique, le flamenco et l’opéra. Carmen, Don Juan, Le Barbier de Séville, Le Boléro, Les Noces de Figaro, La Force du destin, Fidelio… Selon la légende, la capitale andalouse et ses alentours auraient inspiré plus de 150 opéras. Il n’est donc pas étonnant que Cecilia Bartoli, la directrice du Festival de Pentecôte de Salzbourg (depuis 2012 et jusqu’en 2026), décide de dédier l’édition 2022 à Séville, après Rome en 2021.

A lire aussi

 

La mezzo-soprano italienne rappelle que Le Barbier de Séville de Gioachino Rossini fut le 1er opéra qu’elle chanta sur scène (en 1988 à Hambourg) et que le flamenco, qu’elle commença à apprendre à l’âge de 14 ans à Rome, fut sa 1ère passion, avant le chant lyrique. Le souhait de Cécilia Bartoli est « de créer à Salzbourg la merveilleuse Séville de notre imagination, avec sa lumière écrasante et rayonnante, sa chaleur éclatante, son parfum enivrant de fleur d’oranger, son mélange unique de fières cultures anciennes et, bien sûr, avec l’incroyable diversité musicale que cette ville a créée et inspirée”.

 

Le concert de gala réunira notamment Cecilia Bartoli, Placido Domingo, Rolando Villazón, Piotr Beczala et Ildar Abdrazakov

Le point d’orgue de cette édition du festival sera bien sûr les représentations du Barbier de Séville les 3 et 5 juin avec une distribution exceptionnelle. Rolando Villazón mettra en scène évidemment Cecilia Bartoli dans le rôle de Rosine, mais aussi le ténor uruguayen Edgardo Rocha dans le rôle du Comte d’Almaviva, la basse russe Ildar Abdrazakov (Basile) et, plus surprenant, l’artiste-transformiste italien Arturo Brachetti. Gianluca Capuano dirigera les Musiciens du Prince-Monaco, Walter Zech le Chœur du Philharmonique de Vienne et Philippe Giraudeau signera la chorégraphie.

A lire aussi

 

Au programme également du Festival de Pentecôte de Salzbourg : le 4 juin à 11h, une matinée piano « Iberia » au cours de laquelle Javier Periane interprétera des œuvres d’Enrique Granada, Manuel de Falla et Isaac Albeniz, et à 20h un concert “La Torre del Oro” consacré à des airs espagnols et sud-américains. Le 5 juin place au Flamenco avec Maria Pagés et son ensemble El Arbi El Harti. Le 6 juin à 11h, Jordi Savall dirigera le concert « L’âge d’or » consacré aux œuvres de deux compositeurs sévillans Christobal de Morales et Francisco Guerrero et à 17h un superbe concert de gala «Carmencita et ses amis” qui réunira, entre autres, Cecilia Bartoli, Placido Domingo, Rolando Villazón, Piotr Beczala ou encore Ildar Abdrazakov autour d’œuvres de Mozart (Don Giovanni et Les Noces de Figaro, Rossini (Le Barbier de Séville) , Bizet (Carmen) et Verdi (La Force du destin).

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique