Touring: trop de feux de circulation en Belgique

“Les feux de circulation sont responsables de la moitié des files et donc de la moitié de la pollution”

Bruxelles, le 12 janvier 2011. Selon l’organisation de mobilité Touring la plupart des feux de circulation dans notre pays ne sont pas seulement mal synchronisées, mais sont aussi trop nombreux, surtout à des endroits où ils n’ont aucune influence sur la sécurité routière. “Les feux de circulation servent en principe à éviter des accidents. En Belgique trop de feux sont des feux de luxe et ne servent qu’au confort. Ces feux inutiles sont à l’origine de pas mal d’embouteillages qui, à leur tour, sont responsables d'un surcroît de pollution.

“Pour être clair: il ne s’agit pas des feux pour piétons aux écoles ou ailleurs. Il s’agit surtout de feux qui obstruent sans raison la circulation sur des grands axes pour laisser passer une ou deux voitures venant d’une petite rue à sens unique. Pour Touring l’équilibre et la réflexion entre les temps perdus et le confort des piétons, cyclistes, transport public et voitures, n'est plus depuis longtemps la condition majeure sur laquelle on se base pour installer ou non des feux. Les critères d’installation de feux ne sont décrits dans quelques directives sommaires des autorités régionales. Il y a aussi le fait que non seulement les régions sont responsables pour le placement et la gestion des feux, mais également les villes et communes. Un inventaire concret et actuel n’existe pas en Belgique. La seule chose que nous savons c’est qu’en Wallonie il y en aurait 620, en région bruxelloise 400 et en Flandre 1.600. Mais nulle part il n'est stipulé s’il s’agit de feux de passage pour piétons ou de feux de circulation à des carrefours ou autre. Il est donc impossible de pouvoir faire des comparaisons avec nos pays voisins.
“Un feux de circulation efficace doit améliorer la sécurité routière et la fluidité du trafic de tous les usagers de la route. Selon nos constatations ceci n’est pas le cas pour la majorité des feux”. Touring demande un inventaire détaillé ainsi qu’une évaluation de la fonction des feux de circulation sur base de mesurages. “Il faut également réfléchir sur les critères qu’on veut impliquer pour installer des feux. Car, comme les radars, il y a aussi des feux qui sont absolument inutiles à certains endroits”.

Quelques exemples de feux “inutiles”

  • Bruxelles: Chaussée de Ninove, direction Bruxelles, juste avant le carrefour Prince de Liège

  • Bruxelles: juste avant l’entrée du tunnel Porte de Hal direction Rue de la Loi

  • Wemmel: Chaussée de Bruxelles X Rue P. Lauwers

  • Neder-over-Heembeek: Pont Buda X Av. Antoon Van Os

  • Malines: Peter Benoitlaan X Mechelsesteenweg

  • Grimbergen: Westvaartdijk X Fabrieksweg

- fin du communiqué de presse -