ARGENTINE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielRépublique argentine (AR)
Chef de l'État et du gouvernementAlberto Fernández (depuis le 10 décembre 2019)
CapitaleBuenos Aires
Langue officielleespagnol
Unité monétairepeso argentin (ARS)
Population45 809 000 (estim. 2021)
Superficie (km2)2 791 810

Histoire

Construction de la nation

Les côtes de l'Argentine actuelle furent découvertes par des marins à la recherche de la mer du Sud. Ainsi, Diaz de Solis en 1515 reconnaît le Río de la Plata, et Magellan en 1520 la côte de Patagonie, avant de franchir le détroit qui porte son nom. En 1617, Philippe III divise les terres de l'extrémité américaine en deux « gouvernements » (gobernación) du Paraguay et du Río de la Plata.

Les difficultés de l'empire colonial d'Amérique au xviiie siècle amènent la création alors d'une vice-royauté du Río de la Plata dont est issue l'Argentine actuelle. La médiocrité des administrateurs venus d'Espagne et les entraves que la Couronne opposait au développement des activités économiques et des relations commerciales du port hors du pacte colonial contribuent à coup sûr au mouvement d'autonomie puis d'indépendance qui gagne le Río de la Plata au début du xixe siècle. Mais ce sont les expéditions anglaises contre Buenos Aires – et l'incapacité de la Couronne espagnole à défendre sa vice-royauté – qui constituent l'élément détonant. La bourgeoisie et l'aristocratie du port et de la campagne qui ont dû assurer seules la résistance destituent le vice-roi et proclament, le 25 mai 1810, la « première junte ». L'anarchie gagne les territoires du Río de la Plata, assemblage de multiples cellules humaines et économiques, mal reliées entre elles et peu disposées à subir le joug politique et économique de la bourgeoisie du port. Les Constitutions unitaires promulguées en 1819 et 1826 se heurtent à la réalité du fédéralisme et de l'autonomie provinciale que représentent en 1820 les caudillos vainqueurs des forces de Buenos Aires à la bataille de Cepeda. Buenos Aires se replie sur elle-même et commence, sous l'administration de Rivadavia, à créer les institutions publiques nécessaires.

C'est donc sous le signe des caudillos et des luttes entre l'intérieur et Buenos Aires que l'Argentine s'engage dans l'indépendance.

Les difficultés et les crises de l'indépendance (1826-1852)

Dix ans après qu'elle a proclamé son indépendance, l'Argentine ne parvient toujours pas à se donner une structure politique et administrative. Il faudra attendre trente ans, jalonnés de crises intérieures et extérieures, pour que ce nouveau pays élabore ses moyens et ses objectifs de gouvernement. En 1826, les Provinces-Unies du Río de la Plata ne représentent plus qu'une fiction juridique et une vague aspiration : nombre de ces provinces promulguent des constitutions ou des règlements provisoires et sont dirigées par des caudillos, meneurs d'hommes et défenseurs vaillants des intérêts économiques régionaux.

La province de Buenos Aires, ouverte sur l'Océan et qui est en contact avec l'Europe, qui a animé la lutte pour l'indépendance, cherche à imposer un certain libéralisme économique et politique. Elle ne compte que 55 000 habitants et n'atteint même pas les rives du Salado, car, à moins de 150 km du Paraná et du Río de la Plata, s'étend le domaine indien et les prairies.

Aussi sera-t-il difficile, pendant près d'un demi-siècle, d'ajuster les intérêts commerciaux de Buenos Aires, orientés vers l'Atlantique, et ceux des éleveurs de la campagne, exportateurs de cuirs et de viandes salées, aux ambitions des régions d'amont, contraintes de s'adapter à la politique décidée par la capitale et aux revendications des habitants des terres de l'Ouest et du Nord-Ouest. Ces dernières se voient peu à peu coupées de leurs débouchés andins, et l'artisanat textile qui s'y était implanté commence à souffrir de la concurrence des produits britanniques. À l'intérieur du pays, les groupes politiquement actifs se limitent en fait aux grands propriétaires et à quelques modestes cellules urbaines, aussi la résistance aux changements, que s'efforcent d'introduire les « idéologues » et commerçants de Buenos Aires, y est-elle particulièrement tenace. Dans ces conditions, l'incapacité du groupe dirigeant porteño à penser réellement en termes nationaux et l'attachement des familles créoles des provinces aux particularismes régionaux plongent l'Argentine dans l'anarchie politique. La victoire de Buenos Aires et d'une certaine conception unitaire de l'intérêt national y met fin vers 1860, lorsque la révolution industrielle et la politique d'expansion commerciale suscitent dans l'Europe [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 54 pages

Médias de l’article

Argentine : carte physique

Argentine : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Argentine : drapeau

Argentine : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Les Andes de Patagonie

Les Andes de Patagonie
Crédits : Hans Strand/ Getty Images

photographie

Glacier de Perito Moreno, Patagonie

Glacier de Perito Moreno, Patagonie
Crédits : Robert Van Der Hilst/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Afficher les 18 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur émérite des Universités en sciences économiques
  • : maître assistant des facultés des lettres et sciences humaines, professeur à l'université nationale de Cuyo-Mendoza, Argentine
  • : maître assistant à l'université de Paris-VIII
  • : maître de conférences à l'université de Paris-Nord, chercheur au Centre d'économie de Paris-Nord, UMR CNRS, économiste au service de la recherche Natixis
  • : maître de conférences à l'Institut des hautes études de l'Amérique latine, université Paris-III-Sorbonne nouvelle, économiste au service de la recherche Natixis
  • : doctorant, Centre de recherche sur l'Amérique latine et le monde ibérique (CRALMI)
  • : professeur de géographie à l'Institut des Hautes études d'Amérique latine, Université de Paris III-Sorbonne nouvelle

Classification

Autres références

«  ARGENTINE  » est également traité dans :

ARGENTINE, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

AGRICULTURE URBAINE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET, 
  • Xavier LAUREAU
  •  • 6 271 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Exemples de reconnexions de métropoles à leurs campagnes proches »  : […] Les initiatives sont nombreuses pour tenter de ressusciter, au moins ponctuellement et partiellement, le modèle de localisation des productions agricoles en fonction d’une ville-marché, établi par l’Allemand Johann Heinrich von Thünen (1783-1850) dans la première moitié du xix e  siècle, époque où les villes étaient souvent entourées de ceintures maraîchères . Ces initiatives reposent le plus souv […] Lire la suite

AGUADA CULTURE

  • Écrit par 
  • Susana MONZON
  •  • 372 mots

Développée dans le nord-ouest de l'Argentine, dans la région qui s'étend depuis la vallée Calchaqui jusqu'au nord de la province de San Juan, la culture aguada se situe, chronologiquement, dans la période céramique moyenne, entre 650 et 850. L'économie aguada était basée sur l'agriculture qui utilisait probablement des techniques d'irrigation ; elle était complétée par l'élevage du lama. L'artisan […] Lire la suite

ALBERDI JUAN BAUTISTA (1810-1884)

  • Écrit par 
  • Sylvie LÉGER
  •  • 578 mots

Écrivain argentin. Avocat, journaliste rédacteur du journal El Mercurio , Alberdi émigra à Montevideo après avoir étudié au Chili. Son œuvre de penseur et de jurisconsulte est considérable ; engagé politiquement, il appartient à l' Asociación de Mayo et publie plusieurs pamphlets contre le dictateur Rosas. Comme tous les écrivains de son groupe, il proclame la rupture totale avec l'Espagne ; défe […] Lire la suite

ALFONSÍN RAÚL (1927-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 524 mots

Raúl Alfonsín, premier président argentin élu démocratiquement après la sanglante dictature militaire de 1976-1983, est mort d'un cancer, le 31 mars 2009 à Buenos Aires, à l'âge de quatre-vingt-deux ans. Né le 12 mars 1927 à Chascomús, dans la province de Buenos Aires, Raúl Ricardo Alfonsín Foulkes a été formé à l'école militaire General San Martín. Il est diplômé de droit de l'université nationa […] Lire la suite

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • René BLANCHET, 
  • Jacques BOURGOIS, 
  • Jean-Louis MANSY, 
  • Bernard MERCIER DE LÉPINAY, 
  • Jean-François STEPHAN, 
  • Marc TARDY, 
  • Jean-Claude VICENTE
  •  • 24 183 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Les Andes centrales et méridionales : Pérou, Bolivie, nord du Chili et de l'Argentine »  : […] Entre les transversales de Huancabamba, au nord, et de Bariloche, au sud, la cordillère des Andes, dépourvue d'ophiolites, comporte d'impressionnantes séries d'andésites. Elle est divisée en Andes centrales et méridionales, de part et d'autre du coude d'Arica. La transition du cycle hercynien au cycle andin s'opère au Trias , qui marque le début de la subduction du Pacifique sous l'Amérique du Su […] Lire la suite

AMÉRIQUE (Histoire) - Amérique espagnole

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BERTHE
  •  • 21 938 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « La première phase du conflit (1808-1815) »  : […] En 1796, par le traité de San Ildefonso, Godoy scellait l'alliance paradoxale de la monarchie espagnole et de la France révolutionnaire. La première conséquence en est que, pour plus de dix ans, le blocus maritime anglais coupe l'Espagne de ses possessions d'outre-mer. L'Amérique est, en fait, livrée à elle-même et s'ouvre au commerce des neutres, c'est-à-dire avant tout aux navires des États-Uni […] Lire la suite

AMÉRIQUE LATINE - Évolution géopolitique

  • Écrit par 
  • Georges COUFFIGNAL
  •  • 7 479 mots

Dans le chapitre « Naissance de diplomaties autonomes »  : […] En 1982, la dictature militaire au pouvoir en Argentine cherche à reconquérir une légitimité contestée en envahissant les îles Malouines dont l'Argentine revendiquait la souveraineté depuis toujours. On connaît la réaction de Margaret Thatcher, qui envoya une véritable armada pour reconquérir ces îles inhospitalières. La plupart des pays européens et les États-Unis soutinrent la Grande-Bretagne […] Lire la suite

AMÉRIQUE LATINE, économie et société

  • Écrit par 
  • Jacques BRASSEUL
  •  • 13 692 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Divergence Nord-Sud »  : […] L' approche institutionnaliste permet à un historien et économiste comme Douglass North (Prix Nobel en 1993) d'expliquer l'évolution divergente de l'Amérique latine et de l'Amérique anglo-saxonne depuis leur découverte. Pourquoi ces deux parties du continent qui ont une histoire proche, découvertes et peuplées par des Européens à partir de 1492, sont-elles si différentes, l'une faisant partie du […] Lire la suite

AMÉRIQUE LATINE - Rapports entre Églises et États

  • Écrit par 
  • Jean Jacques KOURLIANDSKY
  •  • 6 707 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Des États jaloux de leurs prérogatives »  : […] Pendant trois siècles, la colonisation a réduit l'Église catholique au rôle d'auxiliaire de l'autorité royale. Les gouvernants de l'indépendance ont pourtant gardé l'empreinte de cette relation inégale même si sa perpétuation était formellement rompue avec le retour à Lisbonne de Pierre I er en 1821 et la défaite des troupes de Ferdinand VII d'Espagne à Ayacucho en 1824. De son côté, l'Église esc […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

12-17 septembre 2021 Argentine. Défaite du parti au pouvoir lors des primaires.

Le 12, lors des primaires permettant de qualifier les candidats aux élections législatives partielles de mi-mandat, prévues en novembre, le parti Front de tous (centre gauche) du président Alberto Fernández est devancé par la formation Ensemble pour le changement (centre droit) de son prédécesseur Mauricio Macri. Alberto Fernández s’engage à « corriger ce qui a pu être mal fait ». […] Lire la suite

30 décembre 2020 Argentine. Légalisation de l'avortement.

Après Cuba, le Guyana et l’Uruguay, l’Argentine est le quatrième pays latino-américain à adopter cette position. […] Lire la suite

18 septembre 2020 France. Rejet du projet d'accord commercial avec le Mercosur.

Le Premier ministre Jean Castex rejette le projet d’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Mercosur, qui regroupe l’Argentine, le Brésil, le Paraguay et l’Uruguay, signé en juin 2019. Avalisant le rapport remis le même jour par la commission d’experts chargée par son prédécesseur d’étudier l’impact de cet accord sur le développement durable, il déclare que la déforestation entraînée par l’augmentation des productions agricoles de ces pays « met en péril la biodiversité et dérègle le climat ». […] Lire la suite

8-26 janvier 2020 Bolivie. Candidature de Jeanine Áñez à l'élection présidentielle.

Celles-ci visent l’ancien président Evo Morales qui a démissionné en novembre 2019 et s’est exilé en Argentine, le vice-président Álvaro García et les anciens ministres, ainsi que des fonctionnaires et des chefs d’entreprise. Le 16, les autorités déploient de nombreux contingents de forces de l’ordre dans les grandes villes, afin de prévenir la reprise annoncée de la mobilisation sociale qui avait entraîné le départ du président Morales. […] Lire la suite

11-15 décembre 2019 France. Extradition de Mario Sandoval vers l'Argentine.

La justice argentine le soupçonne d’être responsable de centaines de disparitions sous le régime de dictature, notamment celle de l’étudiant Hernan Abriata, arrêté en octobre 1976. Le 15, Mario Sandoval est extradé vers l’Argentine. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jacques BRASSEUL, Romain GAIGNARD, Roland LABARRE, Luis MIOTTI, Carlos QUENAN, Jérémy RUBENSTEIN, Sébastien VELUT, « ARGENTINE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/argentine/