FLANDRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Flandre

L'Ancien Régime

Sous l'Ancien Régime, plusieurs principautés s'étendaient de part et d'autre de la frontière très ancienne entre domaine linguistique roman et domaine linguistique germanique ; cette frontière n'avait d'ailleurs jamais revêtu un caractère politique et n'avait joué aucun rôle dans la formation des principautés.

La séparation entre provinces du Nord (protestantes) et provinces du Sud (catholiques) avait entraîné une évolution différente de part et d'autre : alors qu'une langue de culture normalisée, le néerlandais, s'affirmait dans les Provinces-Unies, on était au contraire en présence de dialectes locaux hétérogènes dans la partie des Pays-Bas méridionaux située au nord de la frontière linguistique.

Il y eut au xviiie siècle, sous le régime autrichien, des efforts de normalisation du flamand (H. Des Roches, Nederduytsche Spraekkunst, Anvers, 1761), mais ils se heurtèrent, entre autres obstacles, à la tradition de l'emploi du latin comme langue savante et au prestige du français comme langue de culture.

« Au lieu de germaniser l'aristocratie et, à travers elle, la nation, la cour autrichienne de Bruxelles contribua puissamment au contraire à la franciser de plus en plus » (H. Pirenne). Le problème prit alors un caractère très net de différenciation sociale, le français devenant la langue de communication et de culture des couches supérieures de la population, les dialectes (flamands au nord, wallons au sud) restant les langues de communication des couches inférieures entre elles et avec les couches supérieures.

Le cas crucial était déjà celui de Bruxelles où le français progressait sensiblement tout en demeurant la langue d'une minorité (inférieure à 15 p. 100 selon les estimations de H. Hasquin, 1979). Le mouvement de francisation y entraîna une ségrégation entre le « haut de la ville » (où dominait le français) et le « bas de la ville » (où persistait l'usage dialectal et patoisant). En 1788, l'avocat J. B. C. Verlooy publia à Maastricht un ouvrage, Verhandeling op d'onacht der moederlijke taal in de Nederlanden, où il regrettait la désaffection de ses contemporains à l'égard de leur langue et attirait leur attention sur la francisation en cours à Bruxelles.

Ce dernier mouvement se poursuivit cependant et se généralisa à la faveur de la réunion de la future Belgique à la France du Directoire, du Consulat et de l'Empire.

Le royaume des Pays-Bas (1815-1830)

La création d'un royaume des Pays-Bas englobant les Provinces-Unies et les Pays-Bas méridionaux sous un monarque hollandais amena un renversement de tendance. Un décret de 1819 imposa le néerlandais, à partir de 1823, comme unique langue officielle dans les provinces de Flandre Occidentale, de Flandre Orientale, d'Anvers et de Limbourg, la mesure devant être ensuite étendue aux arrondissements de Louvain et de Bruxelles.

Cette politique linguistique (taalpolitiek), qui visait à homogénéiser progressivement le pays, suscita des oppositions, celle des classes supérieures et des fonctionnaires d'expression française, celle aussi du clergé catholique inquiet de voir la langue servir de véhicule à la religion calviniste. Des concessions faites en 1829-1830 n'empêchèrent pas le maintien des griefs en la matière et leur convergence avec les autres raisons qui amenèrent en 1830 la rupture avec les Pays-Bas du Nord et la proclamation de l'indépendance de la Belgique.

La Flandre dans la Belgique unitaire

La Constitution du nouvel État édicta, en son article 23, le principe de la liberté des langues : « L'emploi des langues usitées en Belgique est facultatif ; il ne peut être réglé que par la loi, et seulement pour les actes de l'autorité publique et pour les affaires judiciaires. » Dans les faits, l'État était francophone, comme l'était la bourgeoisie censitaire qui le dominait.

Le mouvement flamand est aussi ancien que l'État belge. On considère comme un de ses premiers manifestes la préface que J.-F. Willems donna en 1834 à son édition du Reinaert de Vos. Il est vrai que le mouvement avait à son origine des traits de romantisme littéraire, comme en témoigne le roman de Henri Conscience, De Leeuw van Vlaanderen (1838).

Un « pétitionnement » organisé en 1840 réclama : 1o que les affaires communales et provinciales soient traitées en flamand dans les [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Écrit par :

  • : président-directeur général du Centre de recherche et d'information sociopolitiques, Bruxelles

Classification

Autres références

«  FLANDRE  » est également traité dans :

ANVERS

  • Écrit par 
  • Guido PEETERS, 
  • Christian VANDERMOTTEN, 
  • Carl VAN DE VELDE
  •  • 8 126 mots
  •  • 4 médias

Deuxième port du continent européen après Rotterdam, Anvers (en néerlandais, Antwerpen) dresse, dans les polders de l'Escaut, la flèche de la tour (123 m) de sa cathédrale gothique. L'activité portuaire a depuis longtemps quitté le centre historique de la métropole pour se déployer vers le nord, le long des bassins, qui s'étendent jusqu'à la frontière néerlandaise sur la rive droite du fleuve et […] Lire la suite

ANVERS PROVINCE D'

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 553 mots
  •  • 1 média

La province belge d'Anvers (Antwerpen en néerlandais), située en Région flamande, couvre 2 867 kilomètres carrés et compte 1 813 280 habitants en 2015. Elle a pris la suite en 1815 du département français des Deux-Nèthes, formé lui-même de la seigneurie de Malines et surtout de la portion septentrionale de la partie de l'ancien duché de Brabant restée sous le contrôle des Habsbourg. Elle est divi […] Lire la suite

ARRAS UNION D' (1579)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 281 mots

Au cours de la révolte qui, au xvi e siècle, les dressa contre la domination espagnole, les Pays-Bas s'étaient unis, en 1576, par la pacification de Gand qui établissait principalement une trêve religieuse entre les provinces du Nord, calvinistes, et les provinces méridionales, catholiques. La violation répétée, par les calvinistes, des clauses de la pacification eut pour conséquence la conclusio […] Lire la suite

BAUDOUIN Ier (1930-1993) roi des Belges (1951-1993)

  • Écrit par 
  • Georges-Henri DUMONT
  •  • 1 153 mots
  •  • 1 média

Fils aîné de Léopold III et d'Astrid de Suède, Baudouin est né à Bruxelles , le 7 septembre 1930. Deux grandes épreuves ont marqué son enfance : la mort accidentelle de sa mère en 1935 et la captivité dans la forteresse d'Hirschstein-sur-Elbe où les Allemands ont déporté son père en juin 1944. Après la libération de la famille royale par la VII e armée américaine, le prince héritier poursuit ses […] Lire la suite

BAUDOUIN V (mort en 1067) comte de Flandre (1035-1067)

  • Écrit par 
  • Josiane COEKELBERGHS-CUYPERS
  •  • 205 mots

Fils du comte de Flandre Baudouin IV le Barbu, Baudouin V lui succède en 1035. En 1036, il établit la « paix de Dieu » dans son comté, devenant le justicier suprême de sa terre. Malgré la résistance de l'empereur Henri III, il entreprend d'agrandir ses terres en direction de la Lotharingie et s'empare du pays d'Alost, région comprise entre l'Escaut et la Dendre et appelée Flandre impériale. En 105 […] Lire la suite

BELGIQUE - Géographie

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 6 518 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  La formation de l'espace économique »  : […] Alors qu'au xix e  siècle la Wallonie fut un foyer majeur, et très précoce, de la révolution industrielle sur le continent européen, tandis que la Flandre subissait une forte crise économique, la situation s'est inversée après la Seconde Guerre mondiale. La Wallonie, avec la fermeture des charbonnages, a perdu de larges pans de son industrie lourde et souffre d'une faible diversification de son s […] Lire la suite

BELGIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Guido PEETERS
  •  • 20 612 mots
  •  • 16 médias

Le 1 er  janvier 1989, une nouvelle réforme constitutionnelle entrait en vigueur en Belgique, mettant en place un État constitué de trois régions ( Flandre, Wallonie et Bruxelles) dotées de compétences politique, économique et culturelle, de moyens financiers non négligeables et d'un pouvoir législatif, fiscal et administratif. Le royaume de Belgique, créé en 1831, avec la connivence de Palmersto […] Lire la suite

BELGIQUE - La période contemporaine

  • Écrit par 
  • Jean FANIEL, 
  • Xavier MABILLE
  •  • 8 985 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les limites du fédéralisme »  : […] Le processus de réformes institutionnelles en cours depuis 1970 a été marqué par plusieurs phases. À l'opposition entre tenants de l'unitarisme et partisans du fédéralisme a succédé celle entre conceptions différentes du fédéralisme. Le fédéralisme pratiqué en Belgique s'écarte sur plusieurs points des caractéristiques que l'on retrouve généralement dans d'autres États fédéraux. Il n'y a pas en Be […] Lire la suite

BOUVINES BATAILLE DE (1214)

  • Écrit par 
  • Georges DUBY
  •  • 402 mots

Bouvines est une bataille, c'est-à-dire, selon les conceptions du temps, un duel où deux concurrents décident de s'engager, seul à seul ou accompagnés de leurs amis, afin de forcer le jugement de Dieu et de trancher définitivement une querelle. Procédure exceptionnelle alors, un acte quasi liturgique, nettement distinct des harcèlements de la guerre auxquels il met un terme généralement pour de lo […] Lire la suite

BRUGES

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 1 865 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'essor »  : […] Le nom de Bruges (en néerlandais : Brugge ) provient de Brucciam (en vieil islandais), « embarcadère ». Le site est mentionné pour la première fois dans un texte de 892. C'était alors une fortification en terre entre deux bras de la rivière Reie, érigée contre les Normands par Baudouin I er , comte de Flandre. Après la période des Normands, le site se développa et le comte y attira des marchands. […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

1er-28 décembre 2021 Belgique. Contestation des mesures de prévention contre la Covid-19 par le secteur culturel.

La Flandre est soupçonnée de vouloir faire porter au gouvernement fédéral la responsabilité de l’interdiction des activités récréatives intérieures, qui justifierait l’annulation d’une vaste manifestation, cause potentielle de contaminations, prévue à Anvers pour la Saint-Nicolas. Le 3, le Codeco décide notamment l’obligation de porter le masque dès l’âge de six ans partout où celui-ci est imposé, notamment à l’école, ainsi que l’interdiction des regroupements et activités privés en intérieur, et l’interdiction des événements publics rassemblant plus de quatre mille personnes, avec en outre une jauge de deux cents personnes en intérieur. […] Lire la suite

4-9 novembre 2021 Belgique. Débat sur la répartition de l'effort climatique.

Le 6, la ministre flamande de l’Environnement Zuhal Demir (N-VA, Alliance néo-flamande) exprime les réserves de la Flandre à l’égard des objectifs de la Commission européenne. Elle préconise un meilleur équilibre entre l’Europe occidentale et l’Europe orientale en matière de réduction des GES, estimant que la différence entre l’objectif fixé à la Belgique – 47 % – et ceux de la Bulgarie – 10 % – ou de la Roumanie – 12,7 % – ne lui a « pas été expliquée ». […] Lire la suite

3-8 novembre 2021 Belgique. Enquête sur des militaires liés à l'extrême droite.

Le 3, des perquisitions sont menées dans trois casernes en Flandre et en Wallonie, ainsi qu’au domicile privé de huit militaires, dans le cadre d’une enquête sur des soupçons d’« incitation à commettre des actes terroristes ». En mai, le caporal-chef Jürgen Conings, proche de l’extrême droite, avait pris la fuite après avoir menacé de s’en prendre à des symboles de l’État, à une mosquée et à des personnalités publiques. […] Lire la suite

26 octobre 2021 Belgique. Extension des restrictions sanitaires.

Le Comité de concertation, devant l’augmentation des contaminations, généralise l’obligation du port du masque, qui s’appliquait en Wallonie et à Bruxelles, mais pas en Flandre. L’usage du Covid Safe Ticket – ou passeport sanitaire –, déjà en vigueur à Bruxelles et prévu en Wallonie à partir de novembre, est également étendu à la Flandre pour l’accès aux cafés et restaurants. […] Lire la suite

5-19 octobre 2021 Belgique. Mise en cause du président de l'Exécutif des musulmans de Belgique.

Le 5, la presse publie des extraits d’un rapport de la Sûreté de l’État, qui affirme que la mosquée Sultan Ahmet de Heusden-Zolder (Flandre), dirigée par Mehmet Üstün, le président de l’Exécutif des musulmans de Belgique (EMB), joue un « rôle important » dans la propagation d’idées extrémistes dans le Limbourg. L’EMB est l’organisation représentative des musulmans dans le pays. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Xavier MABILLE, « FLANDRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/flandre/