OBJECTIVATION SOCIOLOGIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La notion d’objectivation fait partie du trésor partagé en sciences sociales. Elle sert à étudier l’apparition des réalisations, le plus souvent mais pas seulement immatérielles, de l’activité des hommes et la consolidation de celles-ci. On l’emploie le plus souvent sans y penser, bien qu’elle ait une histoire. Et le recours à ce terme semble aujourd’hui moins conflictuel en tant que marqueur de positions intellectuelles qu’il pouvait l’être, au moins dans l’univers francophone, au cours des vingt dernières années du xxe siècle.

Cette notion est ainsi couramment employée comme synonyme d’explicitation pour désigner le résultat d’un travail de recherche, quel que soit l’objet de l’investigation. Par exemple, l’enquête statistique sur le suicide montre que, loin d’être un geste aléatoirement distribué et en apparence strictement individuel, mettre fin à ses jours est un comportement qui, au contraire, obéit à des régularités. Collectivement considérée, la tendance au suicide, tout en progressant avec lenteur, varie peu d’une année à l’autre dans une unité géographique déterminée, sauf circonstances extraordinaires. Cette tendance lente – mais aussi sa propension à diminuer à l’approche des fêtes nationales, et plus largement sa propension à diminuer lorsque les indicateurs d’accroissement du nombre au sein des groupes sociaux et de l’intensité des liens entre ceux qui en font partie augmentent – donne une image bien différente, et en tout cas bien plus systématique que les seules motivations qui poussent à se suicider. Le suicide, selon Émile Durkheim (Le Suicide, 1897), est ainsi un exemple classique du travail d’objectivation.

L’explicitation de tels phénomènes conduit nécessairement à s’interroger sur leur perpétuation, les conditions de leur transmission, l’éventualité de leur reproduction, de leur affaiblissement ou de leur disparition. Le terme objectivation finit ainsi par désigner le processus collectif via lequel une réalisation historique particulière parvient à s’imposer à un nombre d’acteurs important , comme une évidence qui ne leur apparaît plus comme telle et comme une condition, plus ou moins perceptible, de leurs réalisations ultérieures. L’objectivation est donc aussi le processus d’établissement par lequel une construction prend corps, consistance et apparence. Objectivation, en un second sens sensiblement distinct du premier, finit par s’entendre comme processus de construction sociale. Sans nécessairement s’arrêter sur tous les aspects indispensables à ces « inventions », les historiens ont reconstitué de magnifiques figures de semblables réalisations. On sait – ce n’est qu’un exemple – que l’enfance et l’adolescence, mais également la distinction entre elles, ou la différence entre l’état d’enfant et celui d’adulte accompli n’ont pas toujours existé. Il a donc fallu que cette figure s’impose, en l’espèce parmi l’aristocratie guerrière, puis s’étende, avant de devenir d’usage commun parmi les gens civilisés, comme l’a montré Philippe Ariès dans L’Enfant et la vie familiale sous l’Ancien Régime (1960). Cela n’est pas vrai simplement de catégories de la vie quotidienne. Cela s’entend de proche en proche et, par extension, également de ces instruments de communication qui sont aussi des intermédiaires de l’invention, le langage et l’écriture, comme l’ont montré les travaux d’Henri-Jean Martin et de Roger Chartier (Le Livre français sous l’Ancien Régime, 1987).

Il reste évidemment que le résultat du travail d’explicitation est toujours le fait d’un savant, et que ce savant est lui-même situé dans un moment, dans un état de division du travail, dans un ensemble d’antagonismes et finalement dans un processus. Il est donc également analysable comme une vision relative, dépendante d’un point de vue. Cette absence d’éternité et d’universalité de toute revendication de certitude ne renvoie finalement à aucune subjectivité, et c’est peut-être le plus difficile à admettre. Le paradoxe de la réflexivité est qu’elle n’est pas un retour sur soi qui conduirait à redécouvrir un moi. Car c’est en ce sens que les processus sociaux de construction de quelque chose comme des formes d’objectivité, incluant les schèmes d’étude et d’analyse qui appartiennent aux processus qu’ils formalisent, ces procès de réalisation, mais aussi les images de ces [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : professeur de science politique à l'université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense, membre honoraire de l'Institut universitaire de France, directeur scientifique du Groupe d'analyse politique

Classification

Autres références

«  OBJECTIVATION SOCIOLOGIQUE  » est également traité dans :

PSYCHOLOGIE SOCIALE

  • Écrit par 
  • Laurent BÈGUE
  •  • 4 474 mots

Dans le chapitre « Psychologie sociale : perspectives européennes »  : […] Marquée dès ses origines par des développements conceptuels et empiriques issus d’universités et institutions de recherche situées aux États-Unis (qui bénéficièrent de la contribution d’éminents émigrés d’Europe ayant dû fuir le nazisme, comme Kurt Lewin ou Fritz Heider), la psychologie sociale comporte des courants européens très actifs, avec un intérêt distinct pour l’analyse du discours et l’us […] Lire la suite

QUESTIONNAIRE, sociologie

  • Écrit par 
  • Christophe LE DIGOL
  •  • 1 346 mots

Avec l’observation et l’entretien, l’enquête par questionnaire fait partie des instruments dont le sociologue se sert pour « faire son terrain » et recueillir les éléments nécessaires à la construction de son objet (un groupe, une institution, une activité, des pratiques ou des représentations). L’enquête par questionnaire apparaît souvent comme une méthode plus scientifique dans la mesure où elle […] Lire la suite

RÉFLEXIVITÉ, sociologie

  • Écrit par 
  • Michel LALLEMENT
  •  • 988 mots

La notion de réflexivité véhicule trois significations sociologiques majeures. Elle désigne d’abord une posture qui consiste à intégrer l’observateur dans le champ de l’observation. Comme l’a suggéré Norbert Elias dans Engagement und D istanzierung (1983), la pratique des sciences sociales doit composer avec les intérêts, les passions, les jugements et les partialités qui font le sel des confl […] Lire la suite

SOCIOLOGIE - La démarche sociologique

  • Écrit par 
  • Louis PINTO
  •  • 5 426 mots

Dans le chapitre « L'objectivation sociologique »  : […] S'il faut renoncer à l'imagerie d'une machinerie occulte du social, qu'est-ce que la sociologie peut bien nous apprendre que nous ne sachions déjà ? En quoi peut-il s'agir d'une science qui nous instruit sur un ordre de choses qui nous avait échappé ? En quoi cette science diffère de la spéculation, de la littérature, du journalisme ? Ce qui est « caché » peut se dire en plusieurs sens. Le premier […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bernard LACROIX, « OBJECTIVATION SOCIOLOGIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/objectivation-sociologique/