Le Figaro renonce à licencier son journaliste vedette.

Eric Zemmour sauvé par ses fans

dans
Version imprimableVersion imprimableEnvoyer à un amiEnvoyer à un ami

Eric ZemmourC’est officiel : Etienne Mougeotte, le patron du "Figaro", a renoncé à licencier son journaliste vedette. Grâce au dialogue renoué par Eric Zemmour avec la Licra, mais aussi à l’intense mobilisation de ses fans.

Le 23 mars, Etienne Mougeotte avait annoncé au Monde qu’Eric Zemmour était convoqué le lundi 29 mars pour un entretien préalable à un licenciement. La cause ? La polémique entre le journaliste et la Licra, suite aux propos tenus par Eric Zemmour sur un plateau télé, expliquant que  les Français issus de l'immigration sont plus contrôlés que les autres « parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes... C'est un fait. » (voir la vidéo ci-dessous). Le 24 mars, Etienne Mougeotte annonçait au Monde que le Figaro renonçait à licencier Eric Zemmour. Que s’était-il passé entre-temps ?

Le dialogue renoué entre Zemmour et la Licra, Zemmour exposant ses positions dans une lettre qui a convaincu la Licra de renoncer à porter plainte. Mais on peut penser que, en retirant sa plainte, la Licra a surtout  retiré une épine au pied du Figaro. Car là n’est sans doute pas la vraie raison de la volte-face d’Etienne Mougeotte : d’une part parce que demeure la plainte de SOS-Racisme ; ensuite, parce que dans sa lettre à la Licra, Eric Zemmour, si’l se défendait d’avoir voulu « stigmatiser “les noirs ou les arabes” comme des délinquants », ne retirait rien du fond de ses propos : « J’ai eu le malheur d’ajouter : c’est un fait ! J’aurais sans doute dû ajouter "malheureusement". Je ne me réjouis ni pour eux ni pour la société française; mais l’autruche n’est pas mon modèle. On me rétorque un peu facilement qu’il n’y a pas de statistiques ethniques pour prouver mes dires (…) Il y a quelques années, une enquête commandée par le ministère de la justice, pour évaluer le nombre d’imans nécessaires, évaluait le pourcentage de "musulmans dans les prisons" entre 70 et 80%. En 2004, l’islamologue Farhad Khosrokhavar, dans un livre "L’islam dans les prisons" ( Balland) confirmait ce chiffre. »

En réalité, la vraie raison du renoncement du "Figaro" à se séparer du polémiste apparaît tout autre : elle tient aux mails de protestation reçus par le quotidien du boulevard Haussmann, à la blogosphère en alerte (où l'avocat général près la cour d'appel de Paris Philippe Bilger prenait fait et cause pour Zemmour), aux pétitions et aux groupes de soutien sur Fabebook ; une manifestation était même prévue, jeudi 25 mars, devant le siège du Figaro. Le quotidien , qui a pour devise la célèbre phrase de Beaumarchais : « Sans la liberté de blâmer, il n’ ya pas d’éloge flatteur », pouvait-il, en cette période de crise de la presse, se permettre d’assumer une telle décision, qui plus est vis-à-vis d’un journaliste qui incarne aujourd’hui à lui seul un des derniers bastions de la liberté de pensée… et dont le nouveau livre, Mélancolie française, caracole en tête des ventes ? Laurent Dandrieu

Lire aussi notre dossier d'actualité : Eric Zemmour : "La droite a perdu ses repères"

Voir les propos d'Eric Zemmour qui ont déclenché la polémique :

 

Commentaires

Cet analyse est très

Cet analyse est très pertinente mais il me semble que la rétractation de la LICRA est aussi à mettre sur le compte de l'impressionnante mobilisation des internautes pour "sauver le soldat Zemmour" que j'ai pu suivre heure par heure sur les réseaux sociaux, les sites d'information et les sondages en ligne qui ont été littéralement assaillis par ses défenseurs. La lettre d'Eric Zemmour à la LICRA, dans laquelle il réitère ses déclarations en s'excusant si elles choquent, relève d'avantage d'un procédé convenu qui permet à la LICRA de retirer sa plainte à l'aide d'un artifice lui permettant de ne pas totalement perdre la face.

l'enjeu n'était pas celui d'un fan-club...

Merci à Valeurs Actuelles d'avoir peut-être participé à la défense de la liberté d'expression, gros soulagement en tout cas ce matin ; non l'avenir n'est pas définitivement "cuit" en matière de liberté, et en particulier de liberté de penser ; même si au quotidien je vois les ravages de la pensée unique : génial de devoir prouver (pardon trouver !) ce qui est affirmé... Bref, ouf pour Zemmour ! et au-delà de lui et des idées qu'il défend, pour la liberté tout simplement.

Je crois que le Figaro a

Je crois que le Figaro a perdu une bonne occasion de garder ses lecteurs. Prendre la défense de Zemmour au lieu de le fustiger aurait permis de les fidéliser. Mais c'est trop tard, le mal est fait : le Figaro a perdu ma clientèle, en tout cas. Et comme je suis abonnée à VA, je suggère à monsieur Zemmour de claquer la porte du Fig et de postuler chez VA, en emmenant tous ses lecteurs avec lui ! :)

licenciement envisagé de M. Zemmour

J'ajouterai à ce commentaire : "vous voulez licencier M. Zemmour ? Chiche, M. Mougeotte mais vous prendrez le risque de ne plus avoir de lecteurs. Française, vivant en Afrique , je suis M. Zemmour depuis de nombreuses années, avec attention ; je dirais même plus, c'est mon "bol d'oxygène" !.

Petite victoire

bonjour,

si je me réjouis de cette nouvelle, je ne le fais qu'à moitié. Car l'intention qu'a eu le Figaro de licencier Eric Zemmour, ne fait que confirmer que le monde journalistique est bien malade depuis de nombreuses années, et que même si le métier de journaliste est d'informer, il s'avère que ce métier s'arrête-là où l'on ne veut pas savoir...

Donc victoire en demi-teinte, face à une presse qui évite les sujets douloureux, mais pourtant réels...

zemmour

il est bien dommage que Mr mougeotte ignore la définition du terme liberté d'expression.Mr zemmour est l'un des derniers journaliste libre,la quasi totalité des autres étant formaté sur un moule unique.sans Mr zemmour nous aurions été nombreux ici dans ma ville (nevers) a cesser de lire le figaro.

En attendant, ARDISSON

En attendant, ARDISSON rigole, ce n'est pas lui qui est poursuivi ? Pourtant il a été le piédestale "au dérapage", c'est lui et LUI seul le promoteur.
Serait-il protégé ??

Eric ZEMOUR

Vous souvenez vous ????

LA VERITE BLESSE TOUJOURS, MAIS...........................

IL n'est pas normal que l'on ne puisse s'exprimer librement

Défendre Zemmour

Oui Zemmour est "sauvé", mais il est désormais "sous surveillance", il va devoir faire très attention, s'autocensurer, et devenir plus "politiquement correct"... Le mal est fait ! Dans ceux qui s'en prennent à Zemmour il y a le CRAN... Conseil représentatif des Associations Noires de France... Imaginez un CRAB ou "Blanches" rempacerait "Noires"... ça serait évidemment raciste, et ça me choquerait !

Sauvons le soldat Zemmour

le seul à oser parler vrai, à oser mettre sur la place publique les chiffres que même les médias n'osent pas publier etc.
Il met le doigt sur les vrais problèmes et évidemment ça fait mal aux politiquement corrects. Mobilisons-nous !

Zemmour

Il faut renouveler les médias français en les dotant enfin de journalistes sérieux, honnêtes et libres, parlant correctement, n'interrompant pas systématiquement leurs interlocuteurs, ne ricanant pas bêtement, ne débitant pas toujours les mêmes âneries politiquement formatées etc.
Bref, plus de petits commissaires politiques minables, mais de vrais professionnels au service de l'Information, et non de la propagande gauchiste ou (et) mondialiste.

pas défendu l'homme, mais un bien commun

Je ne suis pas 100% d'ac avec l'analyse de l'article. C'est la liberté d'expression , menacée par les procédés qui consistent à prendre un échantillon parmi un Tout, puis à braquer les projecteurs dessus et à la faire lire ensuite à des milliers de gens en le sortant de son contexte, qui a été défendue à traver le cas ZEMMOUR. Et où l'auteur d'un tel procédé n'est non seulement JAMAIS inquiété mais n'est même pas questionné. Comme si ça allait de soi. Eh bien, NON, ça ne va pas de soi. Et je vous garantis que ce n'est pas l'incompétence des journalistes, incapables de poser ce type de questions, qui permettra que la liberté d'expression, bien commun, soit sacrifiée sous les coups d'associations prétendument "légalistes" mais qui en réalité font la pluie et le beau temps par copinage, lâcheté de la presse ET surtout par dérogation juridique (certaines associations  bénéficient d'une dérogation juridique qui leur permet de porter plainte à volonté sans risquer l'accusation d'abus de procédure. Un privilège datant de l'époque Mitterand, années 80. Et un privilège totalement illégitime, ces gens n'étant rien, et surtout pas élus ni même contrôlés). Si les journalistes et médias faisaient leur boulot, ça fait longtemps que ça aurait cessé.

Défendre Zemmour

Seule la vérité rend libre.
Merci ,Mr Zemmour.

Sans la liberté de flatter il n'est pas d'éloge blâmeur.

Le Figaro a reculé mais l'affaire Zemmour est loin d'être
terminée.
D'abord reste la plainte de SOS-Racisme et, surtout, le
procureur général Bilger est convoqué par sa hiérachie.
Il convient donc de rester mobilisés. Ce sont nos libertés fondamentales qui sont en cause, celà vaut la peine de se
battre.

UN SURSAUT DES FRANÇAIS ?

Nous nous prenons à rêver : que cette affaire Zemmour soit à l'origine d'un réveil et d'une prise de conscience des Français qui se sont laissés enfermer dans une léthargie programmée par les médias et tous les stylistes du prêt-à-penser. Ces derniers sont devenus les imbéciles utiles de groupes de pression occultes ou déclarés, les fameuses caisses de résonance auxquelles faisaient allusion Volkoff dans le Montage ou Raspail dans le Camps des Saints. Il est temps de relever la tête contre cette dictature qui a verrouillé la liberté d'expression dans le but de nous imposer une société "pluri-culturelle" malléable à souhait.

Cher Lecteur de Bordeaux, Le

Cher Lecteur de Bordeaux, Le réveil que vous espérez paraît effectivement un rêve en l'état. Je viens de me rendre sur le site du Figaro pour soutenir M. Zemmour et condamner ce journal décidément en pleine déchéance... Eh bien les trois articles que j'ai voulu faire publier ont été refusés!  La convocation de M. Zemmour a un entretien préalable à une procédure de licenciement était déjà la marque de cet effondrement idéologique. Voilà que quand on souhaite précisément "réveiller" les journalistes du Figaro, ils achèvent de démontrer leur conversion! Souhaitons à Valeurs actuelles, seul journal soutenant la politique de réforme du pays, la plus belle des prospérités!

Réponse au Lecteur de Paris

Cher Lecteur de Paris, Je partage à 100% votre analyse. Savez-vous comment je choisis de lire ou de m'abonner à une revue ? Tout simplement au poids des publicités qu'il contient. Si le financement du journal dépend des groupes de la publicité, eux-mêmes le plus souvent affiliés à des groupes financiers internationaux, dîtes-vous que son information ne sera pas libre et objective. D'ailleurs, pourquoi le Figaro a-t-il reculé pour Zemmour ? Non pas parce qu'il s'est rendu compte que la sanction envisagée était une atteinte à la liberté d'expression, tout simplement parce des centaines de lecteurs ont menacé de résilier leur abonnement. Valeurs Actuelles contient très peu de publicités, lisons-le en confiance.

Cout de la délinquance des mineurs

Travaillant depuis plus de dix ans avec les délinquants mineurs en centre éducatif renforcé, je constate une dérive importante du secteur social qui se révèle incapable de canaliser les jeunes mineurs délinquants. Les prix de journée explosent: de 500 à plus de 1000 euros par jour et par jeune pour des mineurs placés en centre éducatif fermé.
J'ai encadré au cours de ces années plus de 250 jeunes placés par le ministère de la justice. Ils sont à 80 % d'origine étrangère. Ces jeunes complètement déstructuré, sans éducation et sans freins sont les victimes d'une intégration ratée . Les institutions sont incapables de leur proposer un cadre cohérent. C'est une prise de pouvoir permanente des jeunes, des éducateurs et éducatrices tabassées, des insultes, des projets bidons et des dépenses somptuaires.
L'éducatif va très mal, aggravé par les phénomènes religieux ou il devient parfois interdit dans certains centres de manger du porc. La dictature Halal a pris le pas sur le respect de la laicité.
L'affaire Zemmour est interessante car on constate que la vérité dérange.

Je suis super contente pour

Je suis super contente pour Eric Zemmour...mais ca ne me fera quand meme pas relire Le Figaro...

BRAVO

BRAVO et MERCI à tous ceux qui comme moi soutiennent Eric ZEMMOUR contre le politiquement correct d'une pensée gauchisante avec la complicité des médias et une Droite démissionnaire. Quand les journalistes éplucheront-ils les comptes de ses associations qui passent leur temps à démembrer l'esprit français ? Il y aurait surement de belle surprise et d'ailleurs qui les financent ?

Eric, les français du paus REEL sont avec toi !

Hip, hip, hip pour Eric !

Il est drôle, il est fin, il est vif, il est pertinent, il parle comme un homme libre qu'il est, il est beau (heu, je m'emballe), et il met du pschttt dans le paf : hip, hip, hip pour Zemmour !

2 commentaires

- non seulement Eric Zemmour a raison dans l'affirmation concernant les trafiquants de drogue,
- mais encore il aurait pu l'étendre à d'autres catégories : les casseurs, les voleurs à la tire... (liste loin d'être exhaustive)

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question vous est posée pour éviter le spam.
2 + 3 =
Résolvez cette question de mathématique et entrez le résultat. Par exemple 1+3, entrez 4.