Accéder au contenu
Nos engagements

Que fait YouTube pour protéger la communauté contre la haine et le harcèlement ?

Nous avons fait appel à des créateurs qui nous ont fait part de leur point de vue, ainsi qu'à des organisations spécialisées qui étudient les pratiques d'intimidation et la diffusion d'idées haineuses en ligne. Nous avons également rencontré des organisations politiques de tous bords. Notre règlement et nos systèmes visent à protéger les créatrices et créateurs des discours de haine et du harcèlement, mais nous avons également mis en place les outils suivants pour leur permettre de contrôler personnellement leur expérience.

Lutter contre les incitations à la haine

Quelle est la différence entre "incitation à la haine" et "harcèlement" ?

Notre règlement concernant l'incitation à la haine protège des groupes spécifiques et leurs membres. Nous supprimons les contenus qui ne respectent pas notre règlement. Nous considérons qu'un contenu incite à la haine lorsqu'il fait l'apologie de la haine ou de la violence à l'encontre de groupes de personnes en fonction de caractéristiques protégées, comme l'âge, le sexe, l'origine ethnique, la religion, l'orientation sexuelle ou le statut d'ancien combattant. Ce règlement s'appliquent également aux formes courantes de pratiques haineuses en ligne, visant par exemple à déshumaniser les membres de ces groupes, à les qualifier d'êtres inférieurs ou à les dévaloriser, à promouvoir des idéologies haineuses comme le nazisme, à diffuser des théories conspirationnistes à propos de ces groupes ou à nier l'existence attestée d'événements violents.

Notre règlement concernant le harcèlement protègent des individus identifiables, et nous supprimons les contenus qui ne les respectent pas. Nous considérons qu'un contenu vise à harceler lorsqu'il comporte des insultes répétées ou malveillantes à l'encontre d'individus spécifiques en fonction d'attributs propres comme l'appartenance à un groupe protégé ou l'apparence physique. Ce règlement s'appliquent également aux comportements nuisibles tels que les insultes ou les humiliations délibérées envers des mineurs, les menaces, l'intimidation, le doxxing et les incitations aux comportements abusifs.

Comment YouTube gère-t-il les théories du complot préjudiciables ?

Conformément à nos règles concernant l'incitation à la haine et le harcèlement, nous interdisons les contenus qui ciblent un individu ou un groupe d'individus en s'appuyant sur des théories du complot qui ont été utilisées pour justifier des actes de violence réelle (exemple : les contenus qui se basent sur des théories du complot préjudiciables comme QAnon ou Pizzagate pour menacer ou harceler un individu). Comme toujours, le contexte est important. C'est pourquoi les contenus d'information ou les vidéos consacrées à ces théories qui ne ciblent pas des individus ou des groupes protégés peuvent rester sur YouTube. Étant donné que les groupes qui font la promotion de ces théories du complot évoluent, tout comme leurs méthodes, nous continuons d'adapter nos règles afin qu'elles restent pertinentes. Nous nous engageons par ailleurs à prendre les mesures nécessaires pour assumer nos responsabilités.

Comment le règlement concernant l'incitation à la haine et le harcèlement sont-elles appliquées sur YouTube ?

L'application à grande échelle de notre règlement concernant l'incitation à la haine et le harcèlement est particulièrement complexe, car elle demande une compréhension nuancée des différents contextes et langues. Afin d'appliquer notre règlement avec constance, nous nous appuyons sur des équipes de modérateurs dotés de compétences linguistiques avancées et spécialisés sur la question. Nous avons également déployé un système de machine learning capable de détecter les contenus incitant à la haine de manière proactive avant de les soumettre à un examen manuel. Chaque trimestre, à l'échelle mondiale, nous supprimons des dizaines de milliers de vidéos et de chaînes qui ne respectent pas notre règlement. Lorsqu'une chaîne enfreint notre règlement à plusieurs reprises, nous prenons des mesures sévères à son encontre : retrait du Programme Partenaire YouTube (par conséquent, la chaîne ne bénéficie plus de la monétisation), envoi d'avertissements (suppression de contenus) ou même clôture pure et simple.

Ce règlement est-il appliqué plus strictement à l'égard des opinions politiques avec lesquelles YouTube n'est pas d'accord ?

Lorsque nous développons et actualisons le réglement de la plateforme, nous veillons à prendre en compte différents avis, y compris ceux de créateurs, d'experts, de défenseurs de la liberté d'expression et d'organisations politiques de tous bords. Une fois que nous avons développé de nouvelles règles, nous prenons le temps nécessaire pour veiller à ce qu'elles soient correctement appliquées par nos équipes d'examinateurs dans le monde entier, selon des consignes objectives, indépendamment de l'utilisateur ayant mis en ligne le contenu. Nous avons créé une plate-forme permettant l'expression d'opinions authentiques qui favorise l'échange dynamique des idées au sein de notre communauté éclectique de créateurs.

L'application du règlement concernant l'incitation à la haine comporte-t-elle des exceptions ?

YouTube est une plate-forme qui entend défendre la liberté d'expression. Même si nous interdisons l'incitation à la haine, nous faisons des exceptions lorsque le but de la vidéo est explicitement d'ordre pédagogique, documentaire, scientifique ou artistique. Par exemple, il peut s'agir d'un documentaire sur un groupe de propagande haineuse. Dans ce cas, même si le documentaire contient des incitations à la haine, nous pouvons autoriser le contenu si son intention est claire, s'il ne fait pas l'apologie de l'incitation à la haine et si les spectateurs disposent de suffisamment de contexte pour en comprendre l'objet et les enjeux. Toutefois, il ne s'agit pas d'un blanc-seing pour faire l'apologie de l'incitation à la haine. Vous pouvez signaler les contenus de ce type à nos équipes pour examen si vous pensez qu'ils ne respectent pas notre règlement.

Comment YouTube gère le harcèlement répété ?

Nous supprimons les vidéos qui ne respectent pas nos règles concernant le harcèlement. Par ailleurs, nous savons que le harcèlement prend parfois la forme de comportements répétés dans plusieurs vidéos ou commentaires, sans que les vidéos concernées n'enfreignent nécessairement le règlement à titre individuel. Les chaînes qui enfreignent à plusieurs reprises nos règles concernant le harcèlement seront suspendues du Programme Partenaire YouTube et ne pourront plus générer de revenus sur YouTube. Nous veillons ainsi à ne récompenser que les créateurs de confiance. Nous pouvons également envoyer des avertissements à ces chaînes (susceptibles d'entraîner des suppressions de contenus), mais aussi suspendre les comptes qui y sont associés.

Quels outils les créatrices et créateurs peuvent-ils utiliser pour assurer leur protection et donner le ton des conversations sur leur chaîne ?

Nos règles et systèmes visent à limiter la charge de travail des créatrices et créateurs pour se protéger de la haine et du harcèlement. Nous avons aussi conçu des outils pour les aider à gérer leur expérience. Ils sont présentés ci-dessous.

Nous leur proposons des outils de modération des commentaires pour donner le ton des conversations sur leurs chaînes. Nous permettons aux créatrices et créateurs de vérifier les commentaires potentiellement inappropriés avant leur publication afin de les laisser décider de ceux qu'ils jugent adaptés à leur audience. Nous offrons également d'autres outils leur permettant de bloquer des mots spécifiques dans les commentaires, d'empêcher certains utilisateurs de laisser des commentaires ou d'attribuer des droits de modération à d'autres personnes qui les aideront à surveiller les commentaires laissés sur la chaîne.

Par ailleurs, pour encourager les échanges respectueux sur YouTube, nous avons mis au point une fonctionnalité destinée à envoyer un message d'avertissement aux internautes s'ils s'apprêtent à laisser un commentaire susceptible de choquer d'autres utilisateurs. Ainsi, ils ont la possibilité de réfléchir au contenu de leur message et de le modifier avant de le publier.

Enfin, nous mettons une liste de ressources à disposition des créatrices et créateurs afin de les aider à assurer leur sécurité sur YouTube. Nous sommes conscients qu'il reste beaucoup de travail à accomplir, et nous comptons nous y atteler.